Corse Net Infos - Pure player corse

L’engagement civique des réserves communales de sécurité civile de Haute-Corse


Rédigé par François Daumont le Lundi 3 Août 2015 à 00:15 | Modifié le Lundi 3 Août 2015 - 00:57


Mettre en œuvre les plans communaux de sauvegarde, informer sur les risques, protéger et assister les populations en cas de sinistre, rétablir les activités économiques, prévenir les incendies de forêts et les empêcher de se propager dans l’attente des moyens de lutte. Ces missions qui réclament disponibilité, courage et don de soi, ce sont celles des réserves communales de sécurité civile de la Haute-Corse (RCSC).


L’engagement civique des réserves communales de sécurité civile de Haute-Corse

Répartis en Balagne, dans le Nebbiu, le Niolo, le Golo, le Cap-Corse et la Plaine Orientale, les réservistes communaux sont des bénévoles ou des employés communaux prêtant leur concours aux municipalités dans le cadre de la Loi du 13 aout 2004 dite de modernisation de la sécurité civile. Son but est de replacer le citoyen au cœur de l’action de sécurité civile afin de renforcer les moyens de l’état et les associations de protection civile.
Les RCSC reprennent en partie les missions des anciens comités communaux feux de forêts dont elles sont issues comme en Balagne, et ce, durant la saison estivale. Pour ce faire les bénévoles disposent de véhicules de service équipés d’un kit de première intervention limité à 600 litres et 40 mètres de tuyaux souples  afin de limiter leur champ d’intervention aux bords des routes.


Une aide efficace pour les pompiers
Lors de la semaine du 25 au 30 juillet dernier, les réserves communales de Haute-Corse ont été mobilisées sur plusieurs jours et nuits, répondant aux sollicitations du centre opérationnel départemental de Haute-Corse (Codis 2b). « Malgré les conditions éprouvantes et la tension liée à la durée de la mobilisation, nous avons pu tenir le terrain grâce à la formidable volonté de nos réservistes et à la ténacité des chefs d’équipes. Nous sommes presque arrivés au bout de nos possibilités car tout repose sur la seule bonne volonté et le sérieux des hommes engagés dans un combat personnel et collectif pour la défense de leur terre » explique Jean-Pierre Mazzi, président de l’association départementale des comités et réserves de Haute-Corse (Adccff 2b), avant de poursuivre : « L’excellence du partenariat noué avec le service d’incendie et de secours de Haute-Corse permet à cette notion d’interservices de s’exprimer pleinement au quotidien de manière non pas concurrentielle mais complémentaire, comme ce fut le cas lors de l’incendie de Zilia où les 5 réserves de Balagne, ont occupé les secteurs laissés à découvert ».


Connaissance du terrain et rapidité d’intervention
L’incendie survenu à Oletta le 27 juillet dernier a permis de vérifier la rapidité avec laquelle les RCSC peuvent intervenir sur un départ de feu, à l’image de l’intervention particulièrement efficace effectuée par les hommes de la réserve intercommunale du Nebbiu sur ce chantier à côté des moyens engagés par les sapeurs-pompiers et les unités de sécurité civile.
’on peut vérifier également cette qualité de service en Balagne depuis 30 ans où ces unités ont permis par une action rapide de limiter la casse. Le faible nombre de réserves créées en Haute-Corse ne remet pas en cause leur bien-fondé car ces outils de prévention sont bien plus utiles qu’ils ne paraissent. C’est aussi le sentiment exprimé par M. François Orlandi, président du Conseil Départemental qui a eu récemment l’occasion d’échanger quelques mots avec des réservistes communaux de Balagne, lors de la cérémonie d’hommage aux pilotes du Pélican 36 à laquelle il participait.


Les communes de Speloncato, Monticello, Corbara, Lumio, Muro, Asco, Valle-di-Rostino, Sisco, Oletta et Lugo-Di-Nazza ont quant à elles bien compris l’intérêt de créer des RCSC dans le contexte de risques qui se précisent tant en matière d’incendie que d’autres catastrophes naturelles.
Ainsi aujourd’hui, dans le cadre d’un travail de fond mené par le SDIS de Haute-Corse qui apporte son expertise en étroite collaboration avec l’ADCCFF 2B, de nombreux projets de réserves communales et intercommunales voient le jour un peu partout dans le département  et notamment dans le Cap-Corse et la Balagne. Ce mouvement qui va dans le bon sens, va de pair avec le développement exponentiel des plans communaux de sauvegarde.
Tout cela permet d’imaginer dans un avenir proche, une synergie renforcée entre tous les acteurs impliqués dans le secours aux personnes, aux biens et à l’environnement. C’est en tout cas la volonté affirmée du SDIS 2B, de l’ADCCFF 2B et des services de l’Etat. Mais c’est bien connu, il faut battre le fer quand il est encore chaud !






Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 17:42 Bastia : La Citadelle fait son marché de Noël

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85457 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40903 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346