Corse Net Infos - Pure player corse

L'économie sociale et solidaire en Corse : 8 576 emplois et 190,2 M€ de rémunérations annuelles


Rédigé par le Mercredi 8 Octobre 2014 à 22:30 | Modifié le Mercredi 8 Octobre 2014 - 22:42


Jean Zuccarelli, président de l'Agence du développement économique de la Corse et Pierre-Jean Rubini, président de la Chambre régionale de l'économie sociale et solidaire (Cress) Corsica ont présidé mercredi matin à Bastia le second forum de l'économie sociale solidaire de Corse. Bilan du plan Cors'Eco solidaire, présentation de la loi ESSS et présentation des orientations du plan Cors'Eco Solidaire 2 figuraient à l'ordre du Forum. Jean Zuccarelli et Piere-Jean Rubini nous en disent plus (dans nos vidéos) sur cette sur l'économie sociale et solidaire en Corse, ses 8 576 emplois et ses190,2 M€ de rémunérations annuelles brutes…


Jean Zucarelli et Pierre-Jean Rubini
Jean Zucarelli et Pierre-Jean Rubini
Il y avait beaucoup de monde mercredi matin à l'auditorium du musée de Bastia autour des principaux acteurs de l'économie sociale et solidaire qui ont animé le second forum du même nom.
Après l'ouverture du forum et dans la foulée des interventions de Jean Zuccarelli et Pierre-Jean Rubini, Florence Bonifaci, responsable du département de l'ESS à l'Adec a dressé le bilan du plan Cors'Eco Solidaire, le président de la Cress Corsica a présenté la loi ESS et celui de l'Adec les orientations du plan Cors'Eco Solidaire 2.
Que faut-il en retenir ?

Conjuguer au quotidien efficacité et humanité, solidarité et économie, associations et entreprises : c'est cela l'économie sociale et solidaire.
Si  la tâche n’est pas facile, elle est pourtant aujourd’hui pleinement assumée en Corse par plus de 8 400 personnes.

L'ESS en Corse, c'est en effet, plus de 1 000 établissements employeurs ; plus de 8 400 salariés (12,6% de l’emploi privé en Corse) ; plus de 170 millions d’euros de salaires distribués.  Et si les associations prédominent dans le secteur et s'il s'agit, surtout, d'activités de services la dimension locale est incontestable


En 2014, la Haute-Corse représente 60% des créations régionales de structures de l’ESS (associations, coopératives, mutuelles, fondations…), contre 40% pour la Corse-du-Sud. Concernant une mesure d’aide spécifique du plan Cors’Eco Solidaire, en l’occurrence le  dispositif « Emploi Tremplin », lancé le 6 mai 2011 sous forme d’appel à projet durant une année, des résultats très probants se dégagent. Près de 200 emplois ont été créés et financés par l’ADEC sur l’ensemble de l’île. 

 L’Economie sociale et solidaire (ESS), au vu de ses réussites, de la forte implication de ses acteurs, des valeurs qu’elle porte, du rôle qu’elle joue dans de nombreux secteurs de la vie économique et sociale de notre région mais aussi et surtout des belles perspectives qu’elle présente, mérite donc d'être accompagnée au mieux sur ce chemin de l’intérêt général.

 

Au plan national, un an après sa présentation en Conseil des ministres le 24 juillet 2013, le projet de loi relatif à l’Economie sociale et solidaire a été définitivement adopté le 31 juillet 2014 par l’Assemblée nationale, sans vote d’opposition. C’est ainsi 10 % du PIB et plus de 2,3 millions de salariés qui voient leur apport à l’économie française, enfin, reconnu.

 

 En  2011, l’Economie sociale et solidaire a été inscrite au premier rang des priorités par le Président de l’ADEC, Jean Zuccarelli, conseiller exécutif de Corse, dans le cadre de la feuille de route de l’action économique et cette prééminence a trouvé sa concrétisation tant du point du vue budgétaire que de l’organisation et de la transversalité des actions

Le plan Cors’Eco-Solidaire 1 a eu pour ambition de fixer, pour les 4 années 2011-2014, les orientations régionales en la matière et d’encourager d’autres formes d’entrepreunariat en Corse.  

 Des moyens ont été mis en œuvre avec la création d’un Pôle dédié à l’ESS au sein de l’ADEC, en adhérant au réseau des territoires pour l’Économie Solidaire, un réseau réunissant des collectivités locales qui s’engagent autour d’une charte pour le développement de l’Économie sociale et solidaire,  en étant référencée, au même titre que les 26 autres régions de France métropolitaine, sur le site Internet des politiques régionales de soutien à l’ESS, www.essenregion.org,

 Enfin, une enveloppe de 6 millions d’euros a été mobilisée pour preuve de l’importance donnée à ce secteur économique et la priorité donnée à l’ESS. Des fonds communautaires ont également été mobilisés pour accompagner la mise en œuvre de ce plan.

 

À travers le Plan Cors’Eco-Solidaire 2, la Corse souhaite répondre, aujourd'hui, aux enjeux présents et futurs de l’ESS et présenter les axes de sa politique sur la période 2014/2020.

L’objectif du plan est double : il vise à la fois à valoriser et poursuivre la structuration de l’existant, mais aussi à présenter les chantiers futurs. Dans ce cadre, l’ADEC propose d’intervenir sur le pilotage et la gouvernance régionale du secteur pour améliorer sa visibilité et sa reconnaissance ;l’accompagnement  et la promotion de l’entrepreneuriat coopératif, l’optimisation des partenariats financiers, le développement des structures d’insertion par l’activité économique, le financement des projets et des structures de l’ESS, l'insertion sociale et professionnelle des publics vulnérables et défavorisés, la formation des acteurs, l’amélioration des conditions de travail dans les entreprises, l’innovation sociale dans les territoires,l’animation des réseaux de l’ESS.








Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 21:26 Et si on mangeait du grillon pour ce réveillon?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85349 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40811 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345