Corse Net Infos - Pure player corse

L'avenir du Port de commerce de Calvi en débat au conseil portuaire


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mercredi 7 Octobre 2015 à 13:42 | Modifié le Jeudi 8 Octobre 2015 - 01:06


Le conseil portuaire de Calvi s’est tenu mercredi matin à l’hôtel de ville de la cité de Colomb. Présidé par Jean -Toussaint Guiglielmacci, vice-président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Haute-Corse, conseiller départemental du canton de Calvi-Balagne et adjoint au maire de Calvi, ce conseil a permis de faire le point sur la situation du port de commerce de Calvi en matière de sécurité mais aussi sur son fonctionnement. Au cours du débat, il a également été question d’instaurer une redevance par passagers aux bateaux de croisière au mouillage en baie de Calvi.


L'avenir du Port de commerce de Calvi en débat au conseil portuaire

Avec à ses côtés Jean-Luc Casatorta, responsable du service portuaire à la  direction des infrastructures, des routes et de transports, Jean -Toussaint Guiglielmacci a souhaité à tous la bienvenue, avant de donner la parole  au commandant Edeline qui détaillait le nouveau plan de réception et de traitement des déchets du port de commerce ainsi que  celui du projet de règlement particulier de police du port .
Au cours de la discussion qui devait suivre on retiendra que le précédent plan datait de 2007 et qu’il y a donc urgence à l’actualiser.
Comme ‘on pouvait s’y attendre, une fois ces plans détaillés, il a été fortement question du port de commerce et de son fonctionnement
Rappelons que ce port de commerce est pour l’heure  la propriété du Conseil départemental de Haute-Corse ,  lequel l’a donné en gestion à la Ville de Calvi qui en est concessionnaire et qui en assure l’exploitation commerciale.


Parmi les mesures en terme de sureté que l’on doit retenir, il y a l’accès au port qui devra être fermé par une porte à l’entrée de la voûte et par  une barrière  en haut de la montée du port, afin d’éviter que les voitures n’empruntent inutilement l’accès.
Le commandant Edeline a ajouté que se posait aussi le problème  de l’établissement du Chalet du port qui ne pourra accueillir les jours de bateau une clientèle autre que celle qui sera en possession d’un titre de transport, à moins là aussi qu'une dérogation, comme c’est parfois le cas dans d’autres domaines pour ce port, ne soit accordée.
Cette nouvelle règlementation concerne également les taxis et les autocars, ce qui ne va pas sans poser des  problèmes.


Des nouvelles contraintes liées au plan Vigipirate
Par ailleurs dans le cadre du plan Vigipirate, deux agents de sûreté devront être formés pour être habilité à effectuer des fouilles plus poussées.
Problème : qui va payer ?
« Le port de commerce est en déficit chronique depuis plusieurs années et clairement nous ne sommes pas en mesure de supporter des frais supplémentaires en matière de sureté » précise Jean-Louis Delpoux, adjoint au maire de Calvi.
Autre problème de taille, celui du nombre de voitures que Calvi peut absorber au chargement et au déchargement.
Celui-ci limité à 350  véhicules X2 est déjà considéré comme énorme
« Sans la gentillesse des propriétaires de terrains au lieu-dit l’Ortacce, à l’entrée de ville cela n’aurait pas été possible l’été dernier » précise Jean-Toussaint Guglielmacci. Et d’ajouter : «  Pour les ports de Balagne il faudrait des bateaux limités à 140 mètres et à 250 voitures »


13 escales de plus en 2016 pour Corsica Ferries
Jean-Claude Cristofari de la Corsica Ferries a annoncé que la compagnie qu’il représente a programmé pour 2016 16 escales de navires supplémentaires mais que bien évidemment cela ne sera pas envisageable que si le nombre de véhicules étaient limités à 250X2. Pour info, le nombre d’escales pour 2015 était de 64.
Alexandre Rutily soulignait pour sa part que c’était une question d’organisation mais aussi d’horaire
Jean-Louis Delpoux s’est voulu rassurant pour 2016 : «  Le port de commerce est dans une situation assez difficile. Aussi à nous de tout mettre en œuvre pour faire face au trafic, et  ce même si nous avons conscience qu'aujourd’hui nous n'en avons pas les moyens »
Jean-Toussaint Guglielmacci ajoutait non sans humour : «  Il y a ce que l’on voudrait et ce que l’on peut faire. La plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu’elle a ».


Il en ensuite été question du calcul de la redevance sûreté. Le coût de celle-ci s’élevait pour l’année 2014 à 20 383, 83€
La redevance passager était de 0, 2519€ et la redevance voiture à 0, 5035€
Toujours dans le domaine financier, Claire Albertini, directrice des services financiers dressait un bilan extrêmement négatif avec un déficit d’exploitation  en constante régression depuis plusieurs années : «  Aujourd’hui, un seul agent, contre 3, a été maintenu en poste »
Bien que  la SNCM ne soit plus présente à Calvi,  Pierre-André Giovannini annonçait : « La SNCM va continuer à vivre sous une autre forme » !


Une redevance par passager pour les navires de croisières  qui mouillent en baie de Calvi
Pour clore le chapitre du port de commerce et principalement de son avenir, Jean-Toussaint Guglielmacci a été très clair sur le sujet :
«  Pour l’heure, le port de commerce est là, il existe et à nous de le faire fonctionner. Pour son avenir, il appartiendra au conseil municipal de Calvi d’en décider »
En toute fin de séance il a longuement été question de l’accueil des bateaux de croisière qui est un secteur en pleine expansion.
A cet effet, Jean-Toussaint Guglielmacci annonçait qu'en 2017, une redevance au passager serait instaurée et que le fruit de celle-ci serait utilisé pour améliorer l’accueil, pour les navires au mouillage.
Bernadette Mordiconi, de la société Médiport  qui accueille les navires, a  fait observer qu’il existait déjà une taxe au passager de l’ordre de 0,88€ versée aux services des Dpuanes.
Jean-Toussaint Guglielmacci rétorquait que la municipalité de Calvi n’avait jamais perçu le moindre centime de cette taxe
Décision était enfin prise de convoquer un nouveau conseil portuaire en avril 2016. D’ici là, les effets de la loi Notre  seront connus.
Les participants :  Antoine Rossi, Alexandre Rutily, Pierre  Negretti, Christine  Pirrond/Carlotti  (CCI), Paul-Jean Emmanuelli  (lamanage port de Bastia et ports de Balagne°, Jean-Claude Cristofari (Corsica Ferries°, Fabien Agostini (Corsica Ferries) , Pierre-André Giovannini (SNCM) , Jean-Louis Delpoux  (adjoint au maire de Calvi), Didier Bicchieray  (adjoint au maire de Calvi), Jean-Christophe Albertini, (responsable port de commerce Calvi), Philippe Gabrielli , (directeur des ports  de la ville de Calvi), Jean-Baptiste Pietri (société Tramar),  Stephan Sarti, (station pilotage Calvi), Commandant Fréderic Edeline, (commandant du port de Bastia), Hubert Deverly  (officier de port) , Bernadette  Mordiconi, (société Médiport services), Olivier Cote et Thierry Nobili, (Police Municipal Calvi).





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85270 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40789 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345