Corse Net Infos - Pure player corse

L’aller-retour du GR20 pour la bonne cause : Défi presque accompli au profit de « La Brise » et « Un espoir un sourire pour la vie »


Rédigé par le Samedi 20 Septembre 2014 à 14:40 | Modifié le Samedi 20 Septembre 2014 - 15:15


Ulrich Chataignier et ses deux acolytes, Grégory Bapt et Denis Orsini, s’attaquaient à l’aller-retour du GR 20 la semaine dernière. Seul le dernier a réalisé l’intégralité du parcours, soit 400 km, alors que le premier a parcouru 360 km. Blessé et après une préparation perturbée, Grégory Bapt s’est arrêté peu après l’aller. Mais le trio a vécu une formidable aventure et l’essentiel était de mettre en avant les associations « La Brise » et « Un espoir un sourire pour la vie ».


Grégory Bapt, Jean-Noël Corazzini, Ulrich Chataignier et Denis Orsini - Photo Facebook "La Brise"
Grégory Bapt, Jean-Noël Corazzini, Ulrich Chataignier et Denis Orsini - Photo Facebook "La Brise"
Ulrich Chataignier et ses deux acolytes, Grégory Bapt et Denis Orsini, s’attaquaient à l’aller-retour du GR 20 il y a quelques jours. Seul le dernier a réalisé l’intégralité du parcours, soit 400 km, alors que le premier a parcouru 360 km. Blessé et après une préparation perturbée, Grégory Bapt s’est arrêté peu après l’aller. Mais le trio a vécu une formidable aventure et l’essentiel était de mettre en avant les associations « La Brise » et « Un espoir un sourire pour la vie ».

6 jours, 10 heures et 45 minutes : c’est le temps réalisé par Denis Orsini pour réaliser l’aller-retour du GR20 en Corse (présentation ici), de Calenzana à Conca.
Parti dimanche 7 septembre peu après deux heures du matin, Ulrich Chataignier et Denis Orsini ont franchi l’arrivée samedi dernier sur les coups de 13 heures. « Il n’y a que Denis qui a réussi l’aller-retour dans la totalité, ce qui représente 400 km et quasiment 30 000 D+, car on a pris le GR d’origine par la voie alpine » explique Ulrich. « Grégory a fait l’aller et a repris ensuite sur une section de 30 km, mais il était embêté par son genou et l’état de ses pieds. Ce qu’il a fait est super bien car sa prépa a été énormément perturbée à cause de son genou. De mon côté, le quatrième jour, on a été pris avec Denis dans de mauvaises conditions climatiques la nuit (de mercredi à jeudi). On a eu beaucoup de vent, de brouillard et de froid. On est rentrés à 3-4 heures du matin sur le camp de base, et assez épuisés physiquement et mentalement par cette nuit ».

Quelques heures plus tard, au moment de repartir, les conditions ne s’étaient pas améliorées. « De l’orage sur les hauteurs était annoncé. Par mesure de sécurité, j’ai voulu arrêter. Denis a pris l’option de continuer. En fait, j’ai attendu qu’il y ait moins de risques et j’ai rejoint Denis 40 km après. J’ai donc fait 360 km » glisse le Clermontois, qui met en relief l’aventure humaine vécue. « Nos femmes ont super bien assuré sur le plan logistique, sans avoir de répit. On a aussi eu l’équipe du Restonica Trail, avec le responsable Jean-Noël Corazinni, qui a nous donné un coup de pouce. Ils ont été extras, il n’y a pas d’autre mot. Par exemple, une fois à 3 heures du matin dans le froid et au milieu de nulle part, ils nous attendaient et nous ont fait un feu de camp en nous préparant des saucisses-lentilles » raconte t-il.


Pas loin de 4 000 euros récoltés
 Sans compter sur les encouragements rencontrés tout au long du parcours. « Il y a plein de gens qui nous disaient “ah c’est la Brise !“. On a eu le droit aux photos, aux encouragements, aux tapes amicales. Quand on est repartis sur le retour, Julien Chorier*, qui était à 8 km de l’arrivée, s’est arrêté pour discuter deux minutes avec nous et nous encourager avec son équipe. Guillaume Peretti* était lui à l’arrivée. Ce sont des petites choses comme ça, et ça fait chaud au cœur. Au départ, quand on a lancé le projet, les gens ne nous prenaient pas au sérieux ».

La suite sur VO2 Runinlive

Pour le retour à domicile de l'enfant en phase palliative
"L'objectif était d'effectuer un aller/retour du GR 20 en 6 jours en hommage à ma nièce afin de récolter de l'argent pour l'association "la brise" !" expliquait avant le départ Ulrich Chataignier.
 "La Brise" est une association qui favorise en Bretagne le retour à domicile de l'enfant en phase palliative.  En septembre 2014, avec mon ami Gregory Bapt, j'ai décidé de défier la Corse et de faire l'aller/retour du GR 20 en 6 jours en hommage à ma nièce (décédée en novembre 2012 d'une tumeur cérébrale) et afin de récolter de l'argent pour l'association "la brise" qui a accompagné l'enfant et sa famille
."  
Les dons sont toujours possible sur http://www.helloasso.com/associations/la-brise




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85590 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40978 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 349