Corse Net Infos - Pure player corse

L'ULM à l'eau à Saleccia, son pilote rentre à la nage et donne l'alerte


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mardi 3 Mars 2015 à 20:01 | Modifié le Jeudi 5 Mars 2015 - 00:31


Plus de peur que de mal pour le pilote de l'ULM Emmanuel Godier. A la suite d'un problème technique son engin est tombé à la mer. Le pilote à réussi à s'extraire et à nager jusqu'à la plage du Loto, à marcher dans le maquis et trouver refuge chez l'habitant, avant que les secours ne viennent le récupérer.


L'ULM à l'eau à Saleccia, son pilote rentre à la nage et donne l'alerte

La nouvelle est tombée à 21h15. Le pilote de l'ULM porté disparu à 17 heures a été retrouvé sain et sauf.
La bonne nouvelle a été confirmée par Anne Ballereau, sous-préfète de Calvi, sur place depuis le début des recherches.
Retour sur cette incroyable  affaire qui fort heureusement se termine bien.
Ainsi que nous l’avons annoncé, d’importants moyens ont été mis en œuvre pour retrouver un ULM qui a disparu dans le secteur de la plage de Saleccia près de Saint-Florent. Le plan SATER a été aussitôt déclenché. D’importants moyens aériens et terrestres ont été déployés pour tenter de retrouver l’engin ultra léger motorisé et son pilote qui aurait été identifié.  
Il était environ 16 heures lorsque l’alerte a été donnée, un ULM piloté par un homme d'expérience Emmanuel Godier, a été porté disparu dans le secteur de la plage de Saleccia près de Saint-Florent.
Aussitôt, au SDIS de Haute-Corse, d’importants moyens sont mobilisés.  Le plan SATER  visant  à localiser par des moyens aériens, terrestres ou radioélectriques des aéronefs en détresse, disparus ou accidentés dans les délais les plus courts afin d’apporter assistance à ses occupants, est déclenché. Le CROSS Corse mobilisait les moyens 
La gendarmerie saisie était rapidement sur zone.
Un Puma de l’armée, un hélicoptère de la gendarmerie, un avion des Douanes  sont rapidement sur place et survolent la zone présumée où l’ULM aurait disparu.
Au niveau terrestre, là aussi d’importants moyens sont déployés.  Plusieurs  pompiers,  camions et véhicules légers avec des spécialistes en milieu aquatique et milieu périlleux et montagne quadrillent la zone.
Un poste de commandement placé sous les ordres du commandant Jean-Noël  Rigot, chef de Groupement de Bastia est installé, avec à proximité une ambulance prête à intervenir.
Une cellule de crise était mise en place à la préfecture de Haute-Corse à Bastia.
Informée de la situation, Anne Ballereau, sous-préfète de Calvi – Conca d’Oro – Haut Nebbio s'est rapidement rendue sur place 
En raison de la nuit, les recherches étaient interrompues.


Alors que tout était mis en place pour la reprise des recherches à l'aube, l'heureuse nouvelle tombait. C'est un habitant de la région qui donnait l'alerte.
Le pilote devait réussir à s'extraire de son ULM tombé à la mer suite sans doute à un problème technique. Malgré les mauvaises conditions météorologiques, il réussissait à nager jusqu'à la plage du Loto à Saleccia, avant de marcher dans le maquis et trouver refuge chez un habitant.
C'est un véhicule  des pompiers qui devait aller à sa rencontre pour le remonter jusqu'à la route.
Le communiqué du CROSS CORSE peu avant 22 heures: 
 
Ce jour, mardi 3 mars, à 15h08 locale, la tour de contrôle de Bastia signale au CROSS MED la perte de contact radar sur un ULM suite à un appel de détresse à proximité des côtes du Cap Corse.
Une opération conjointe de recherche et de sauvetage est aussitôt déclenchée à terre par la préfecture de Haute Corse et en mer par le CROSS MED en relation avec la Préfecture maritime de la Méditerranée à Toulon.
En mer, le CROSS coordonne l’intervention d’un avion de la Douane, puis de trois hélicoptères de la Gendarmerie, de l'aviation légère de l'armée de Terre et de l’armée de l’Air (Super Puma). La préfecture maritime de la Méditerranée ordonne à 19h30 le décollage d'un avion Falcon 50 de la Marine stationné à Lorient.
A terre, la préfecture déclenche le plan Sater et coordonne un important dispositif de secours pour tenter de retrouver le pilote de cet ULM. La zone de recherche terrestre se situe entre la commune de Saint Florent et la plage de Saleccia.
Il y a quelques instant, nous apprenons que le pilote de cet ULM, qui devait rallier Cuers dans le Var après avoir quitté Bastia, a pu s'éjecter de son ULM juste avant le point d'impact en mer, près du Cap Corse.  Il a regagné le trait de côte par ses propres moyens, à la nage,  avant de trouver assistance auprès d'une personne à terre.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Faits divers
Marilyne SANTI | 14/10/2016 | 41493 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Faits divers
Charles Monti | 14/08/2016 | 37503 vues
00000  (0 vote) | 38 Commentaires
Faits divers
Charles Monti | 17/08/2016 | 33694 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 37