Corse Net Infos - Pure player corse

L'Ile-Rousse : L'offensive de Jean-Jo Allegrini-Simonetti avant l'installation de la délégation spéciale


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mardi 23 Décembre 2014 à 16:53 | Modifié le Mardi 23 Décembre 2014 - 22:06


Déterminé, résolument offensif, avec autour de lui son équipe quasiment au grand complet, Jean-Jo Allegrini-Simonetti, maire de L'Ile-Rousse pour quelques jours encore, avant la mise en place de la délégation spéciale à la suite de l'invalidation de l'élection municipale de mars dernier, est revenu mardi sur cette décision du Conseil d'Etat, sur la date des prochaines élections qui, selon lui, pourraient être fixées dans la première quinzaine de Février 2015, sur la mise en place ou pas du 3e bureau de vote pour cette échéance et sur la frustration de son équipe à la suite de cette annulation. Enfin Jean-Jo Allegrini-Simonetti a lancé avec force, "'politiquement parlant, oui je l'affirme à nouveau M. Mattei est un imposteur".


L'Ile-Rousse : L'offensive de Jean-Jo Allegrini-Simonetti avant l'installation de la délégation spéciale

Comme chacun le sait désormais, le 19 mars dernier, le Conseil d'Etat à suivi le tribunal administratif de Bastia et a rendu une décision qui conclut à l'annulation du scrutin des municipales du 23 mars dernier.
Election qui avait été remportée par la liste conduite par le maire sortant UMP Jean-Jo Allegrini-Simonetti avec 1 107 voix   (21 sièges) , face à la liste conduite par Hyacinthe Mattei  (LSOC) avec 1 032 voix (6 sièges).
Hyacinthe Mattei  et Angèle Bastiani avaient aussitôt déposé plusieurs recours au tribunal administratif, notamment pour des fraudes et une liste d'attente interminable  au 2e Bureau, empêchant certains de voter.
En Conseil d'Etat, le jugement du tribunal était confirmé uniquement sur  le fait qu'il n'y avait que 75 voix d'écart entre les deux listes, que certains électeurs se sont faits remettre des bulletins et enveloppes sans passer par l'isoloir et que pour les raisons évoquées l'accès du 2e bureau avait été compliqué.
D'entrée, Jean-Jo Allegrini-Simonetti concédait ne pas être un adepte des conférences de presse mais qu'il avait tenu à répondre aux nombreuses sollicitations.
" Comme vous pouvez le constater c'est quasiment toute mon équipe qui est autour de moi et qui fait corps. Cette équipe sera la même qui se présentera face aux électeurs, ce qui je crois savoir ne sera pas le cas dans le camp adverse. Plus que jamais, mon équipe est prête à se battre à pour reconquérir cette victoire volée..
Dans quelques temps, une commission spéciale sera mise en place et ce sera à elle d'organiser ces élections. Ils semblerait que les électrices et les électeurs seraient appelés à revoter d'ici la première quinzaine de février mais pour l'heure je n'ai pas d'informations plus précises à vous livrer".


"Hyacinthe Mattei seul responsable de cette situation"
Et de poursuivre avec force:
" Ce qui est certain, c'est qu'il n'y aura plus de maire à l'Ile-Rousse et cela pendant plusieurs semaines et M. Mattei en est le seul responsable".
Le premier magistrat revenait sur ces élections annulées:
"Vous êtes ici à l'hôtel de ville dans ce 2e bureau qui a fait tant saliver et couler beaucoup d'encre. C'est à partir de ce bureau que notre adversaire  a organisé  la pagaille".
Des arguments aussitôt repris par Me Henri Nappi premier adjoint: " Durant plus de 20 ans j'ai présidé le bureau N°1 et tout comme au Bureau N°2 il n'y a jamais eu le moindre incident. Manifestement, pour nos adversaires la victoire ne faisait aucun doute mais au cas ou ils avaient soigneusement préparé une porte de sortie en organisant dans ce 2e bureau la pagaille en prenant des clichés et en ficelant un épais dossier. On constate que dans le jugement du Conseil d'Etat bon nombre d'arguments n'ont pas été retenus et que deux raisons  qui ne nous sont pas imputables ont motivé cette décision: une file d'attente qui barrait l'accès au bureau de vote et que certains aient renoncés à atteindre les isoloirs par crainte de devoir reprendre depuis le début la file d'attente"
Très virulent, Jean-Jo Allegrini-Simonetti n'hésite pas à imprimer un ton que l'on ne lui connaissait pas pour cette campagne qui se profile:
" Depuis sa défaite, notre adversaire arpente les juridictions, déposant recours et plaintes. Par son comportement, il nuit au quotidien de nos concitoyens, les contraignant même à subir des auditions en gendarmerie pour un grand nombre d'entre eux.
Par ces différents contentieux, M. Mattei fait la démonstration flagrante que son soucis et son seul soucis, malgré ce qu'il en dit, est celui de son avenir personnel et politique
".


Hommage au travail réalisé par son équipe depuis son élection
Le maire de l'Ile-Rousse a ensuite tenu à rendre hommage à son équipe en place depuis mars 2014
" Dès son élection cette équipe à qui je veux rendre hommage s'est aussitôt mise au travail et le changement en ville s'est tout de suite manifesté. Il y a entre les élus et la population un contact comme jamais par le passé. Durant ces fêtes de Noël et de fin d'année, la ville est animée comme jamais. Il y a une belle dynamique qui est malheureusement freinée par la faute d'un seul homme.. Toutes ces femmes et ces hommes dont certains nouveaux en politique se sont fait voler leur victoire par une opération orchestrée à l'avance. Aujourd'hui ils sont là autour de moi, soudés pour aller à cette victoire volée. Il y a là que des gens simples et honnêtes qui n'ont aucun intérêt particulier et dont leur seul souci particulier c'est celui de l'avenir de leur Ville l'Ile-Rousse et du bien-être de la population".
Jean-Jo Allegrini-Simonetti  concluait: " La stratégie qui est la nôtre, le cap qui est le mien, est de nous battre pour Ile-Rousse, pour son avenir et ses enfants, pour confirmer la victoire de mars dernier. Les électrices et les électeurs qui nous ont fait confiance, vont se mobiliser plus encore pour prouver si besoin était, qu'une élection se gagne dans les urnes à l'Ile-Rousse et non à Paris dans les prétoires du Palais Royal.
Nous sommes fiers de ce que nous avons entrepris en si  peu de temps et nous comptons bien continuer.

Et, soyez assurés que je vais mettre toute mon énergie à redevenir Maire de l'Ile-Rousse.
Oui, parfois nous avons été naïfs, oui  nous avons manqué de vigilance et fait preuve de laxisme, mais tout ça n'arrivera plus. Nous ne voulons plus nous faire marcher  sur les pieds. Oui le le répète haut et fort, politiquement parlant M. Mattei est un imposteur
".


Deux  ou trois bureaux?  Un vote à partir de quelle liste?
En marge de cette conférence de presse, outre la date de ces élections qui n'est pas fixée pour l'heure, la question de savoir si il y aura deux ou 3 bureaux se pose. On sait que ce 3e bureau avait été souhaité avant ces élections de Mars 2014, ce qui aurait évité ce désordre constaté et que le Préfet de Haute-Corse a depuis décidé de l'ouverture de ce 3e bureau à compter de janvier 2015.
Le problème est aussi de savoir si l'on votera à partir de la liste arrêtée au 28 février 2014 ou à partir de la nouvelle.
Seule certitude à ce jour, c'est que le bureau N°1 reste inchangé, que le bureau N°2 sera installé dans la salle du Spaziu et que le bureau N°3 est lui prévu au Centre Jean-Simi.
Mais que chacun se rassure tout cela très bientôt expliqué et un courrier sera adressé à chaque électeur.


 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85494 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40928 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348