Corse Net Infos - Pure player corse

L'ILe-Rousse : Nouvelle destination pour Saint-François


Rédigé par le Mercredi 17 Juillet 2013 à 18:22 | Modifié le Vendredi 19 Juillet 2013 - 02:39


Une visite permettant de faire le point sur l’avancement des travaux de réhabilitation du Couvent Saint-François de L’Ile-Rousse a eu lieu récemment en présence de responsables Diocésains et d’élus concernés par l’ambitieux projet. Une conférence de presse en précisait les enjeux. Ce projet prévoit le transfert en avril 2014 de la classe unique de maternelle, soit 28 élèves qui quitteront l’actuelle école privé Notre-Dame pour leur nouveau cadre.


Vue d’ensemble de la cour intérieure du couvent Saint-François en cours de réhabilitation.
Vue d’ensemble de la cour intérieure du couvent Saint-François en cours de réhabilitation.
Comme l’a souligné Philippe de Casabianca, responsable de la communication au Diocèse de la Corse et porte-parole de l’Evêque de la Corse : « C’est une étape importante car des travaux ont débuté il y a un an et désormais avec la mise hors d’eau et le travail accompli, nous pouvons déjà percevoir la configuration des lieux destinés à accueillir la classe unique de maternelle qui va déménager suite à la cession du bâtiment qui a été acheté par la communauté des communes du bassin de vie d’Ile-Rousse (CCBVIR) ». Puis ce dernier d’ajouter de concert avec William Nussbaum, directeur de l’enseignement catholique : « Je tiens à souligner la très bonne coopération avec la CCBVIR qui a fait preuve de patience et de compréhension permettant de maintenir la scolarisation des élèves jusqu’au transfert. C’est dans ce même état d’esprit, que la municipalité de L’Ile-Rousse a procédé à la réfection de l’église de la Miséricorde, partie intégrante du Couvent Saint-François. A terme, notre objectif est double. D’une part maintenir dans ce lieu chargé d’histoire et de spiritualité, un enseignement catholique de qualité et assurer une charge pastorale qui permettrait aux jeunes balanins de participer à des activités en relation avec des prêtres dont c’est la mission ».
Pour atteindre cet objectif, l’église de Corse a investi pas moins de 750 000 € comprenant la réfection des toitures, des murs et du rez-de-chaussée. Un effort conséquent rapporté à la dette du Diocèse insulaire qui s’élève à 400 000 €, démontrant l’importance qui devrait être réservé au denier du culte sur l’île  car  au-delà du maintien des paroisses, l’église de Corse doit pouvoir continuer à développer des projets similaires à celui de L’Ile-Rousse.
C’est en tout cas, le sens du message délivré sur place par le responsable diocésain qui a rappelé que cet important investissement a été en partie réalisé sur la vente de biens appartenant à l’église de Corse. La seconde partie du plan de financement étant assuré par le Denier du culte.
   

La satisfaction de Jean-Joseph Allegrini-Simonetti

De gauche à droite : MM. Philippe de Casabianca, William Nussbaum, Jean-Joseph Allegrini-Simonetti et Hyacinthe Mattei
De gauche à droite : MM. Philippe de Casabianca, William Nussbaum, Jean-Joseph Allegrini-Simonetti et Hyacinthe Mattei
Présent sur place le maire de la cité paoline Jean-Joseph Allegrini Simonetti, a déclaré : «Je veux exprimer ici ma très grande satisfaction de voir que l’enseignement catholique pourra être pérennisé. Aussi en ma qualité de maire mais surtout de citoyen, je veux également dire combien il est important que ces murs habités par l’esprit des Franciscains et des Cœurs Vaillants et où j’ai tant de souvenirs, comme de nombreux jeunes ile-roussiens, restent aux mains de l’église ». Puis le premier magistrat de la cité paoline, évoquait l’achat fin 2011 du terrain jouxtant le Couvent Saint-François, précisant que celui-ci aurait certainement une finalité culturelle sans en préciser davantage.  
Parmi les personnalités présentes, on notait également la présence de Hyacinthe Mattei, président de  la communauté des communes du bassin de vie de L’Ile-Rousse, venu apprécier l’avancement du chantier et de Patricia Amadei, directrice de l’école Notre-Dame qui s’est dite rassurée et soulagée de voir ce projet se formaliser et a salué notamment le président Hyacinthe Mattei « pour son implication personnelle ».
C’est donc en avril 2014 – si tout va bien - que la nouvelle école devrait ouvrir ses portes dans un cadre enchanteur où les travaux de réhabilitation, notamment du gros œuvre ont été exécutés par l’entreprise de Jean-Laurent Soavi. Ce dernier a tenu à souligner le travail exemplaire du maître d’œuvre, l’architecte Jean-Marc Paoli.
En fin d’après-midi, tous les partenaires du projet pouvaient mesurer le chemin parcouru et se féliciter de voir poindre à l’horizon de 2014, l’installation de l’école maternelle Notre-Dame dans l’enceinte du Couvent Saint-François.

 

 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85434 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40892 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346