Corse Net Infos - Pure player corse

L’Ad’Ap pour la mise en conformité des lieux touristiques


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Mercredi 13 Avril 2016 à 16:16 | Modifié le Jeudi 14 Avril 2016 - 01:19


L’Agenda d’Accessibilité Programmé est l’une des mesures phares du gouvernement en matière d’accessibilité dans les lieux de tourisme, en particulier pour les personnes à mobilité réduite. L’Ad’Ap a été présentée mardi à la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Corse-du -Sud par la Direction des Territoires et de la Mer et la CCI, Mmes Bouette, Ozcelebi et Mesnil


La vocation d’un hôtelier ou d’un restaurateur est d’accueillir dans son établissement le visiteur où le touriste, quel qu’il soit. Un établissement « accessible » est un établissement dans lequel les obstacles sont rares voire inexistants, dans lequel le confort d’usage est présent pour l’ensemble des clients : personnes handicapées, mais également les séniors, les parents avec enfants. C’est un établissement qui se donne toutes les chances de capter une part non négligeable de la clientèle d’aujourd’hui et de demain.
Au regard de la réglementation, bon nombre d’établissements étaient plus ou moins en règle avec la nouvelle réglementation. En effet, les établissements recevant du public (ERP) doivent être « accessibles » à tous, en particulier aux personnes en situation de handicap (handicaps auditif, mental, moteur et visuel) et au-delà, aux personnes à mobilité réduite (familles avec poussettes, séniors…). Bon nombre d’établissement ont pris un certain retard avec la mise en œuvre de la loi du 11 février 2005 qui obligeait à rendre accessibles, avant le 1er janvier 2015, les ER P (publics et privés), la voirie et les transports, y compris pour l’offre touristique constituée majoritairement de « petits ER P » (de
5ème catégorie).
 
Un guide pour mieux comprendre
A la suite de la concertation menée en 2013 et 2014, le Gouvernement a élaboré un nouveau cadre législatif et réglementaire porté par l’ordonnance du 26 septembre 2014. La mesure phare de ce nouveau dispositif est l’Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’ap), qui permet aux gestionnaires d’ER P de se mettre en conformité avec leurs obligations de mise en accessibilité, dans un délai limité, en présentant un plan de travaux précis accompagné d’un plan de financement garanti.
La prise en compte de l’accessibilité dans le secteur du tourisme est portée par la Direction générale
des entreprises (DGE) avec les marques « Tourisme & Handicap » (T&H) et « Destination pour tous ». Afin de répondre au souhait des organisations professionnelles d’être accompagnées dans la mise en place du nouveau dispositif, dont notamment l’Ad’ap, la DGE en partenariat avec Atout France propose ce guide à destination des professionnels de l’hôtellerie et de la restauration qui exploitent des ERP de 5ème catégorie.
 
Mieux valoriser l’offre touristique
Il a pour ambition d’exposer le nouveau cadre réglementaire en matière d’accessibilité, afin que les professionnels le mettent en œuvre facilement et en fassent un élément d’opportunité pour l’intégrer dans une démarche de valorisation et d’amélioration de leur patrimoine. En substance, il s’agit d’aider les gestionnaires de ces ER P à faire de l’Ad’ap une opportunité pour améliorer le confort d’usage pour tous et ainsi valoriser leur offre dans un environnement concurrentiel.
Les annexes du guide conseillent les professionnels pour constituer au mieux les demandes d’approbation d’Ad’ap, avec notamment une aide au remplissage des Cerfa (en fonction des cas de figure), des éclairages sur les règles d’accessibilité applicables aux hôtels et aux restaurants de 5ème catégorie, et un décryptage des motifs de dérogation pour, le cas échéant, déposer des demandes spécifiques.
 
La présence de la CCI et de l’ADEC
Dans son bilan, la CCI de Corse-du-Sud rappelle le lancement d’un plan de dynamisation du commerce de proximité avec le soutien financier de l’ADEC, à savoir :
 - La promotion et la valorisation du commerce de proximité au travers du développement d’une application mobile
- L’accompagnement des professionnels face à la nouvelle réglementation accessibilité
 
L’accessibilité a d’ailleurs été le premier de ces deux axes à être mis en place. Il se décompose en deux temps : les journées d’information sur l’ensemble du territoire et les diagnostics personnalisés en entreprise. Ce dispositif a évolué et s’est adapté aux nombreuses modifications réglementaires opérées au fil des mois, cela afin d’être toujours au plus proche des besoins des professionnels.
Côté chiffres, rappelons qu’en deux années, 148 professionnels ont bénéficié d’un accompagnement individuel et près de 80 entreprises ont été sensibilisées à l’accessibilité.
Le budget accessibilité représente 82093.15 euros HT, soit 43 380 euros pour 2014 et 38 713.15 HT pour 2015, financé à 50% par l’ADEC.
Il va sans dire que pour cette présente année, la CCI poursuit son engagement auprès des ressortissants. Le dispositif conserve les deux volets, de  son accompagnement initial en y ajoutant une aide au montage de dossiers d’accessibilité. Il est programmé un accompagnement collectif avec journée d’information dédiée aux professionnels du tourisme, en partenariat avec la DDTM sur Ajaccio et un accompagnement individuel avec des diagnostics personnalisés en entreprise.
J.-F. V.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 00:26 Derby : Notion obsolète ou rivalité bien réelle?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85522 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40944 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348