Corse Net Infos - Pure player corse

L'A400M véritable mastodonte des airs, s'est posé à Calvi


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Vendredi 22 Août 2014 à 16:41 | Modifié le Vendredi 22 Août 2014 - 16:59


Grande première pour l’aéroport de Calvi – Balagne qui a accueilli vendredi matin l’Airbus A400M véritable mastodonte du transport militaire du futur. Appelé à remplacer nos Transal C160 que l’on a l’habitude de voir tourner dans le ciel de Calvi, notamment lors de manœuvres ou largages de parachutistes du 2e Régiment Etranger de Parachutistes, l’A400M a été conçu pour aller plus vite et plus loin mais aussi pour transporter plus de personnels et matériels militaires.



C’était incontestablement l’attraction vendredi matin à l’aéroport de Calvi-Balagne. Impressionnant par son envergure, l’avion de transport A400M, baptisé Avion de Transport du Futur s’est posé pour une opération militaire avec le 2e REP de Calvi avant de reprendre la voie des airs.
Les nombreux employés de l’aéroport, mais aussi les usagers à travers les grillages, ont pu admirer ce monstre ce près de 80 tonnes à vide.
Quelques chiffres aussi qui ont de quoi donner le tournis.
Longueur : 45,1 mètres ; envergure : 42,4 mètres ; hauteur : 14,7 mètres ; surface portante : 221 m2 ; volume (incluant la rampe d’accès arrière) : 340 m3 ; surface plancher (incluant la rampe d’accès arrière) : 92 m2 ; longueur plancher : 17,7 mètres.
On l’aura compris, l’A400M est un  avion de transport militaire muti-rôles moderne. Il remplacera le C-160 Transall, encore utilisé aujourd’hui, dont le retrait a débuté fin 2005 pour les Transall d’ancienne génération en service depuis près de 40 ans.
Livré en 2013,  avec plus de 4 ans de retard, l’A400M s’inscrit dans le cadre d’un programme  de développement, en coopération entre 7 pays européens et membres de l’OTAN : Allemagne, France, Espagne, Grand-Bretagne, Turquie, Belgique et Luxembourg.
La gestion du programme (maîtrise d’ouvrage) est assurée par l'organisme conjoint de coopération en matière d'armement (OCCAR). Le programme de développement et de production de l’A400M (maîtrise d’œuvre) est placé sous la direction de Airbus Military. Le contrat liant l’OCCAR (représentant les nations) et l’industriel Airbus Military a été signé à Bonn le 27 mai 2003.

Avion de transport tactique et stratégique, l’A400M est destiné, on l’a dit, à renouveler la capacité de transport de l’armée de l’air pour répondre aux nouveaux besoins des forces en opérations.
Ses avantages sont multiples. Un grand rayon d’action, une vitesse de croisière élevée, une grande capacité de transport. (116 passagers, 66 brancards pour les opérations d’évacuation sanitaire, une soute conçue pour permettre l’emport des matériels des forces les plus volumineux des forces armées, comme les hélicoptères (NH90, Tigre), ou les véhicules blindés de transport de troupes (VBCI),  possibilité de configurer la soute en transport mixte (charges + passagers). A retenir, aussi, sa capacité d’aérolargage de troupes et de matériels en milieu hostile ou en condition environnementales dégradées depuis la basse ou la haute altitude, la capacité de largage de charges lourdes, capacité à opérer des vols tactiques à basse altitude,  capacité d’être ravitaillé et de ravitailler en vol, sur théâtre d’opération, avions de combats, de transport et hélicoptères,  possibilité d’opérer sur des terrains sommaires de petite taille….
L’A400M est apprécié des pilotes  pour sa grande manoeuvrabilité en vol et au sol, décollage et atterrissage sur terrains courts et peu préparés, chargement-déchargement autonome, aérolargage, parachutage….
---
Quelques chiffres encore pour l’A400M :
Vitesse de croisière : Mach 0,68 à 0,72.
Distance franchissable : jusqu’à 8 700 km.
Altitude de croisière : supérieure à 10000 mètres.
Capacité de chargement : standard : 25 tonnes, maximale : 36,6 tonnes.
Version ravitailleur : 41 tonnes de carburant transférables avec 1 heure d'attente avec 450 km de rayon d'action ; 30 tonnes de carburant transférables avec 3 heures d'attente avec 1 000 km de rayon d'action.
Exemple de chargement :
· 116 parachutistes/soldats ou 9 palettes de 2,7 mètres x 2,2 mètres ;
· 48 parachutistes/soldats et 8 palettes de 2,7 mètres x 2,2 mètres ;
· 66 brancards pour les opérations d’évacuation sanitaire.
A ce jour, le nombre total d’appareils commandés par les nations coopérantes est de 170.
La maîtrise d’oeuvre  est assurée rappelons-le par Airbus Military
Le premier avion a été livré à la France en août 2013 et la Turquie a reçu son premier aéronef en avril 2014.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85459 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40907 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 347