Corse Net Infos - Pure player corse

Journée mondiale contre les violences faites aux femmes : A Bastia le club Soroptimist dit stop à la barbarie


Rédigé par Michela Vanti le Vendredi 25 Novembre 2016 à 21:58 | Modifié le Samedi 26 Novembre 2016 - 00:46


À l’occasion de la journée mondiale de l’élimination des violences à l’égard des femmes, le club bastiais de l’Union française du Soroptimist a organisé une opération cinéma, et projeté en avant-première au Régent de Bastia le film “Chanda, une mère indienne”.


Dominique Nadaud, déléguée départementale aux droits de la femme et à l'égalité entre les hommes et les femmes Francine Grilli, directrice du CIDFF et Michelle Villa du Club Soroptimist de Bastia
Dominique Nadaud, déléguée départementale aux droits de la femme et à l'égalité entre les hommes et les femmes Francine Grilli, directrice du CIDFF et Michelle Villa du Club Soroptimist de Bastia
Cris, injures, humiliation, coups, violences sexuelles, mort.
D’après l’ONU 70% des femmes sont victimes de violences au cours de leur vie. Parler de lutte contre la violence envers les femmes n’est pas donc un truc moyenâgeux mais constitue un problème actuel et la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes demeure une nécessité.

En France, chaque année, plus de 216 000 femmes de 18 à 75 ans sont victimes de violences commises par leur partenaire. Plus de 84 000 femmes rapportent avoir subi un viol ou une tentative de viol. Et tous les 2,5 jours, une femme meurt sous les coups de son conjoint dans notre pays.  
 

Pour sensibiliser les victimes et les aider à se reconstruire, le club Soroptimist de Bastia s’est associé, ce vendredi, à la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.
Les membres du club, ont animé un débat après la projection du film Chanda, une mère indienne. L’histoire de cette femme de ménage qui veut absolument que sa fille fasse des études pour avoir une vie meilleure, démontre que seule l’éducation peut éradiquer la violence...  
C’est sur ce même credo, celui de l’éducation, que le club Soroptimist, fondé en 1921 aux États-Unis et qui compte 80 000 adhérents dans le monde, 3 200 membres en France, 20 à Bastia, s’engage pour venir localement en aide aux femmes victimes de violences.
En présence de Francine Grilli du CIDFF et de Dominique Nadaud déléguée aux droits des femmes de la préfecture Michelle Villa  du Club Soroptimist de Bastia a rappelé au public en salle que cette ONG travaille pour les femmes toute l’année en développant différentes actions.
La journée internationale de l'élimination de la violence à l'égard des femmes, fait en effet partie du cinquième plan de lutte du gouvernement français qui dure jusqu'au 10 décembre : Journée des droits humains, que le club Soroptmist célébrera à Bastia comme chaque année depuis vingt ans pour inciter tous les acteurs et actrices de la société civile à agir, ou au moins réfléchir, sur l'élimination des violences faites aux femmes.  




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Août 2017 - 17:45 Lucciana : Barbara, 23 ans, Miss Elégance Corse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire






Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 15008 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
Philippe Jammes | 19/12/2016 | 14559 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8862 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 44