Corse Net Infos - Pure player corse

Journée des projets éducatifs du territoire à Ajaccio : La réforme des rythmes scolaires en toile de fond


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Jeudi 6 Octobre 2016 à 18:10 | Modifié le Jeudi 6 Octobre 2016 - 20:01


Le Centre du Sport et de la Jeunesse de la Corse abritait, jeudi, cette journée départementale qui n’est autre qu’un espace de rencontres des acteurs politiques et éducatifs. Une excellente occasion de réflexions et d’échanges d’expériences qui vise à dresser un premier bilan de la réforme des rythmes scolaires mais aussi à mesurer les attentes des élus et des référents, en clair, à créer une dynamique et en réseau autour PEDT


Pascal Biancamaria et Isabelle Feracci, respectivement président et directrice du Centre du Sport et de la Jeunesse ont accueilli les principaux acteurs de cette journée, à savoir Françoise Cartron, Sénatrice, vice-présidente du Sénat auteure du rapport national sur le PEDT, Guy Monchaux, directeur Académique, Pierre-Jean Luciani, président du Conseil Départemental, Angelica Alasta, responsable de l’action sociale à la CAF, Romain Delmon, directeur du cabinet du préfet, Laurent Larivière, directeur de la Cohésion Sociale.
La journée a commencé avec les interventions de MM. Biancamaria, Monchaux, Alasta, Pierre-Jean Luciani sur les politiques éducatives pour les enfants du territoire, suivi du bilan des PEDT du département et de leur fonctionnement ainsi que sur leur mise en place dans les communes du département, à l’image dAjaccio, Bastelicaccia, Bonifacio etc.
Améliorer la qualité éducative des PEDT
Les différents ateliers ont permis de mettre en évidence les différentes façons d’améliorer la qualité éducative de ces structures avec différents arguments, a savoir :
  • L’encadrement du périscolaire, notamment les qualifications et la formation
  • L’organisation des activités périscolaires à la maternelle
  • L’articulation de l’ensemble des politiques de droit commun du champ de la jeunesse
  • Le temps de l’enfant scolaire/hors scolaire
  • Un nouveau métier : coordonateur de PEDT
L’après-midi a été consacrée à la restitution des grandes lignes des ateliers avec les perspectives et pistes de travail, avec l’intervention de la Sénatrice Françoise Catron, grand témoin de cette journée qui a apporté une vision nationale :
«Voilà une journée extrêmement utile pour faire le point, pour réunir toutes les personnes mobilisées autour de ce grand projet qu’est la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. Cette réforme est récente et il  normal qu’il y ait des interrogations et des ajustements. Je suis là pour entendre ce qui marche et ce qui ne marche pas et faire remonter vers les ministères concernés simplement pour une mise au point de ces rajustements qu’il faudra mettre en place le plus rapidement possible. »
Faire avancer nos enfants…
Vous effectuez un tour de France des régions pour cette mise au point des PEDT ?
« Des régions et des départements avec pour mission confiée par le Premier Ministre un rapport à la clef. J’ai effectué un tour d’une quinzaine de départements pour aller voir en préfiguration. Dans mon rapport, figurent de nombreuses préconisations en particulier, et c’est très inégal, car les groupes que les Groupes d’Appui Départementaux puissent être plus actifs et réunir toutes les personnes intéressées. Je n’ai pas hésité à me déplacer en Corse pour une mise au point de ces avancées et faire qu’il y ait une instance  active qui permette aux uns et aux autres de se rencontrer, de parler et de trouver les solutions aux difficultés qui existent. Les gens ont besoin de se retrouver pour échanger. Il faut que toutes les communes participent, que personne ne baisse les bras. Nous sommes là pour aider, pour faire avancer nos jeunes. Le but étant que les enfants tirent le plus grand profit de cette mise en place des rythmes scolaires. »
Même propos de la part de  M.Guy Monchaux, directeur Académique, qui accompagnait la Sénatrice à cette journée :
« Nous sommes heureux et fiers d’accueillir Madame la Sénatrice avec un tel regard sur la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. Sur l’ensemble de la Corse du Sud, nous avons un groupe d’appui départemental très dynamique qui a bien aidé les maires à faire cette mise en place. Aujourd’hui, seules deux communes n’ont pas de projet éducatif ce qui est tout de même important, mais elles ne tarderont pas à en être dotées. Il faut très vite, arriver à dire ce qui va et ce qui ne va pas comme l’a d’ailleurs souligné Madame la Sénatrice. Nous sommes là pour identifier ce qui a bien marché, identifier les difficultés, mutualiser et regarder comment, ensemble, nous pourrions être plus efficaces dans l’intérêt de l’enfant. Tous les échanges de cette journée vont être basés sur cela. »
Les propos de M. Laurent Larivière, directeur départemental de la Cohésion Sociale, abondaient dans le même sens :
« Je représente uns structure qui regroupe l’ancienne direction de la Jeunesse et des Sports, les affaires sociales et à ce titre nous accompagnons les maires dans la mise en place de ces PEDT et essayer d’adapter le dispositif à leurs contraintes. Nous animons à ce titre le groupe d’appui départemental et nous sommes à la manœuvre pour organiser ces journées. L’idée c’est d’arriver à partager les expériences des uns et des autres, mettre en perspectives les difficultés rencontrées et essayer de bâtir un plan d’action pour améliorer le système et en particulier autour des tris heures du périscolaire. »  
J.-F. V.   





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 00:26 Derby : Notion obsolète ou rivalité bien réelle?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13945 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8552 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Michela Vanti | 03/12/2016 | 7458 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28