Corse Net Infos - Pure player corse

Journée d'intégration à la Kedge Business school de Bastia


Rédigé par le Mercredi 8 Octobre 2014 à 23:38 | Modifié le Jeudi 9 Octobre 2014 - 01:50


La journée d'intégration à la Kedge Business school de Bastia a eu lieu mercredi dans les locaux de Borgo. Organisée par les élèves, en partenariat avec l'école, elle marque, traditionnellement, l'entrée des nouvelles promotions dans la vie de l'école. Mercredi elle a constitué l'un des événements majeurs pour les 100 nouveaux étudiants de Kedge business school.


Journée d'intégration à la Kedge Business school de Bastia
Au programme ?
Une journée d'intégration organisée par les étudiants de deuxième année du programme Kedge Bachelor autour de deux temps avec une matinée consacrée à des activités ludiques en groupe à l'extérieur de l'école et une après-midi d'accueil des nouveaux sur le campus avec une campagne d'adhésion  au bureau des étudiants, le tout sur un fond musical animé par les pensionnaires de l'école, le but étant de permettre aux nouveaux étudiants de s'intégrer au sein d'équipes et de communautés nouvelles et que, dès le départ, la cohésion des groupes s'installe durablement avec, à court terme, une vie associative très riche en événements.
Et puis, comme le veut une tradition désormais bien établie, la clôture de cette journée est également l'occasion de convier les dirigeants de la chambre de commerce et d'industrie de Bastia et de la Haute-Corse, l'ensemble des partenaires de l'école ainsi que les alumnis (anciens de l'établissement) à participer à l'accueil des nouveaux et à les encourager dans cette nouvelle aventure.

Paul Trojani : "La Business school de la Corse toute entière"

Kedge Business School Bastia
  • Kedge Business School Bastia
  • Kedge Business School Bastia
  • Kedge Business School Bastia
  • Kedge Business School Bastia
C'est Paul Trojani, le président de la CCI de Bastia et de la Haute-Corse, qui, le premier, après avoir dit pourquoi la chambre de commerce avait fait le choix de "la dynamisation du tissu entrepreneurail" et "acté le principe que le capital humain considéré comme une source exogène sera la source de la croissance économique" a affirmé que "l'élément prépondérant pour générer la croissance économique est le niveau de formation à l'intérieur d'une économie."
Et la CCI y a contribué en ouvrant il y a 25 ans l'école de commerce.
Depuis le concept a évolué avec la reconnaissance du ministère de l'enseignement supérieur la création d'un centre de formation des apprentis et l'adossement à une des plus grandes écoles françaises, Kedge business school.
"L'outil est volontairement resté à taille humaine avec ses 200 étudiants post-bac dont plus de la moitié ont choisi un parcours en alternance" a précisé Paul Trojani qui a ensuite fait partager "la philosophie de l'école ainsi que sa vision identitaire de la formation des jeunes corses".
" Pour nous, proposer un outil de formation avec une expertise de niveau national et international, une pédagogie différenciée, individualisée dont été des critères essentiels que nous avons souhaité adapter et optimiser. Mais nous avons choisi d'aller plus loin en nous appuyant sur le développement personnel de nos jeunes, leurs valeurs, celles tant vantées, des Corses".
"Il nous est paru nécessaire de s'en servir pour que les "
managers et entrepreneurs corses" de demain soient performants, aient bénéficié des meilleurs outils pédagogiques mais que leur action soit différente par leur identité et leur savoir-faire. C'est la différenciation par l'appartenance à un territoire, à une culture que nous essayons de valoriser".
"Nous entendons être la Business school de la Corse toute entière, attachée à sa culture, actrice du développement du territoire".

Après quoi, Philippe Albertini, directeur de la CCI, Jean-François Paoli, président de la Commission de formation de la CCI 2B, Isabelle Giudicelli, responsable de l'école de management, Jean Zuccarelli, président de l'Adec, ont prononcé quelques mots de bienvenue et d'encouragements à l'attention des nouveaux étudiants auxquels s'est associée Anne-Marie Natali, mairesse de Borgo puis par sa présence Didier Grassi, conseiller municipal de Bastia.

Paroles d'alumnis: Elodie Berruezo et Alexandre Alfano

Elodie Berruezo et Alexandre Alfano
Elodie Berruezo et Alexandre Alfano
Ils ont 26 ans tous les deux. Ce sont des alumnis, des anciens de l'école de Managment.
Elle, s'appelle Elodie Berruezo.
Elle qualifie son parcours au sein de l'établissement d'assez particulier : "J'ai commencé par un BTS managment en alternance pour, ensuite, intégrer directement la troisième année à l'EGC effectuée, également, en alternance. En fin d'études, j'ai fait un stage dans une agence de communication, mais l'expérience n'a pas pu se prolonger. Je suis donc restée un temps au chômage puis par le biais de l'intérim, qui s'est transformé aujourd'hui en CDI, j'ai intégré une PME, spécialisée dans l'équipement mobilier des établissements hôteliers et de restauration, où j'occupe les fonctions d'assistante commerciale et de direction."
La formation à la Kedge business school ?
"Elle est très complète, rythmée par beaucoup de stages qui permettent d'acquérir une bonne expérience professionnelle et de se préparer, ainsi, à la vie active et a la dureté du marché du travail. Par ailleurs les partenariats passés avec d'autres écoles donnent l'occasion aux élèves de se spécialiser dans des domaines particuliers".

Lui, c'est Alexandre Alfano.
"Après mon bac S, je cherchais une formation qui alliait à la fois l'apprentissage théorique et pratique : j'ai trouvé l'EGC par le bouche à oreille. J'en suis sorti diplômé en Septembre 2009. Après quelques mois en CCD, sans suite, dans une petites boite, j'ai postulé chez Vito Corse. Ça été un CDI direct. Preuve que la formation dispensée ici est de qualité. On y apprend un savoir-faire. Un savoir-être aussi. Notamment comment se présenter, comment être dans le milieu professionnel. Aujourd'hui celle que l'on continue de dispenser à l'avantage de correspondre à la réalité du terrain. Aujourd'hui il y a des besoins, et le profil de midle manager est adapté à la région corse puisqu'il n'y a pas de multinationales ici. Je conseille au jeune, qui veut emprunter cette voie, de se lancer dans cette formation."
Alexandre Alfano est aujourd'hui responsable de secteur Corse chez Vito, en partie sur le terrain et au bureau, en charge  des renouvellements de contrats, d'animation de stations-service, de communication et fidélisation de la clientèle.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85403 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40850 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346