Corse Net Infos - Pure player corse

Journée Nationale d’hommage aux « Morts pour la France » en Indochine


Rédigé par le Mardi 29 Avril 2014 à 23:38 | Modifié le Mercredi 30 Avril 2014 - 00:45


Une cérémonie commémorant le 60ème anniversaire de la fin des guerres de la France en Indochine et de la bataille de Dien Bien Phu a eu lieu mardi place du Diamant devant le monument aux morts. Une conférence « La guerre d’Indochine » animée par René Colombani s’est ensuite tenue en préfecture oùune exposition itinérante retraçant les moments forts de cette guerre pouvait être vue.


Une semaine mémorielle nationale

Journée Nationale d’hommage aux « Morts pour la France » en Indochine
C’est un moment solennel qui s’est déroulé en présence de Christophe Mirmand préfet de Corse et des représentants des autorités civiles et militaires. Après la lecture du message de l’Union Fédérale par Jean Fabiani, président régional de la fédération des anciens combattants 39-45, TOE et AFN et la lecture du message de Kader Arif ministre délégué aux anciens combattants par le préfet, la cérémonie s’est déroulée selon le protocole, avec dépôt de gerbe, sonnerie aux morts, minute de silence et Marseillaise.
A la demande de Kader Arif une semaine mémorielle nationale a été mise en place du 26 avril au 4 mai. Dans ce cadre, deux cérémonies étaient prévues, une le 26 avril à Fréjus, et l’autre le 4 mai à Paris avec le ravivage de la flamme sous l’arc de triomphe.
Sur Ajaccio, à l’initiative de Jacques Vergellatti directeur de l’ONAC, et en accord avec le cabinet du préfet de Corse, de Rose-Marie Antoine directrice générale de l’ONAC et après validation du conseil départemental pour les anciens combattants, le programme mémoriel suivant a été mis en place une cérémonie d’hommage, une conférence rappelant cette période douloureuse de l’histoire, qui va du sortir de la seconde guerre mondiale à août 1954, avec la projection d’un film cinématographique des armées de 25 mn : « Ce sont des hommes » et une exposition « La guerre d’Indochine » dans le hall de la préfecture. Cette exposition itinérante fera certainement le tour des collèges et lycées pour pallier à l’absence de ces derniers aux cérémonies qui se seront déroulées pendant les vacances scolaires. 

Le message de Kader Arif

Journée Nationale d’hommage aux « Morts pour la France » en Indochine
1954 - 2014 : il y a 60 ans cette année s’annonçait la fin de la présence française en Indochine. La fin d’une longue histoire presque centenaire, faite d’héroïsme, de grandeur, d’illusions de partages mais aussi de malentendus et d’incompréhensions.
Le dernier acte s'était structuré autour de deux temps : mars 1945, avec le coup de force japonais et décembre 1946 avec l'attaque des garnisons françaises par les troupes de vietminhs.
 S'ensuivit durant près de huit ans une guerre totale.
 La bataille de Dien Bien Phu en fut le chant du cygne. Il faut rappeler, derrière les jolis prénoms de Gabrielle ou de Béatrice, d’Anne-Marie ou d’Isabelle, la violence des assauts qui submergent tout, la pluie de fer et de feu qui s’abat sur les abris, l’acharnement de la résistance, l’âpreté des corps à corps, l’héroïsme des combattants de la France.
 Bien que devenu légendaire le nom de Dien Bien Phu ne doit pas rester seul dans les mémoires pour évoquer toutes ces années, au cours desquelles la France a engagé, derrière ses meilleurs chefs, les forces de son armée. Vinh-Yen, Na-san, Muong-Chen, Sam-Neua, RC 4, Ankhé, Hoa Binh. Des noms marqués par le courage et le drame comme l'est également le souvenir des prisonniers du Vietminh.
 Pris dans les vicissitudes de l’histoire et dans le respect des ordres reçus ces soldats sont allés jusqu'au bout du devoir.
 En ce 60e anniversaire, c’est à tous les combattants engagés dans cette guerre lointaine, que notre pays rend hommage. Il se souvient et entretient leur mémoire au même titre que celles de tous leurs camarades des autres conflits. Tout comme eux, ils ont bien mérité de la Nation.
 Cette année, pour que l’hommage rendu à ces hommes et à ces femmes ne soit pas occulté par la proximité d’autres anniversaires, le choix a été fait de consacrer au souvenir de la guerre d’Indochine, une semaine entière, hors la date traditionnelle du 8 juin, au cours de laquelle particuliers, collectivités locales, associations, sont invités à s’associer à cet hommage.
60 ans après la fin de notre guerre d’Indochine, le temps de l’apaisement a succédé au temps des épreuves. C’est, pour ceux qui se sont battus et sont revenus, une récompense que de voir réconciliées les jeunes générations françaises et celles des territoires qui formèrent la mythique Indochine.


Les bleuets de France

Journée Nationale d’hommage aux « Morts pour la France » en Indochine
Une vente de sachets de graines de Bleuets de France était proposée pendant la conférence-débat. En France cette fleur est le symbole de la mémoire et de la solidarité, en France, envers les anciens combattants, les victimes de guerre, les veuves et les orphelins.
L’Œuvre Nationale du Bleuet de France est une association reconnue d’utilité publique placée depuis 1991 sous l’autorité de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre. Son objectif est de recueillir des fonds afin de financer les œuvres sociales qui viennent en aide aux anciens combattants, veuves de guerre, pupilles de la Nation, soldats blessés en opération de maintien de la paix, victimes du terrorisme.

Photos Marilyne SANTI

santi.corsenetinfos@gmail.com





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:23 Ajaccio : Un semi-remorque se couche au rond-point !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85416 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40863 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346