Corse Net Infos - Pure player corse

Journée Mondiale France-Alzheimer : Un village à Ajaccio !


le Samedi 13 Septembre 2014 à 15:02 | Modifié le Dimanche 14 Septembre 2014 - 02:42


Dans le cadre de la journée mondiale en faveur de la maladie d'Alzheimer, un village d'informations a été dressé, samedi, dans la cour du Musée Fesch à Ajaccio.


Journée Mondiale France-Alzheimer : Un village à Ajaccio !
Dans le cadre de la journée mondiale en faveur de cette maladie dégénératrice et de sa politique de redynamisation tant du centre ville que du tissu associatif, Laurent Marcangeli, accompagné de nombreux membres de son équipe, était présent samedimatin dans la cours du musée Fesch pour inaugurer ce second village Alzheimer.

C'est en toute décontraction et avec fierté que le maire d'Ajaccio a souligné l'intérêt d'une telle association, tant dans la prise en charge de la maladie, le soutien apporté aux aidants que dans le cadre de la prise de conscience d'une population insulaire vieillissante.
En effet, avec le Limousin, la Corse est la région la plus veillissante de France. Et ce n'est pas sans incidence dans la vie quotidienne puisque cela implique des prises en charge nouvelles auxquelles les différents Ehpad récemment construits sur l'île répondent.

Il a également tenu à rappeler que la municipalité se devait d'être présente aujourd'hui comme il en serait de même dans le cadre d'autres associations reconnues d'utilité publique. "Nous devons être un maillon en tant que partenaire actif du monde associatif et auprès des bénévoles qui donnent de leur temps pour améliorer le "mieux vivre ensemble", et cette notion de collectif solidaire ne peut être que saluée et soutenue".

Mme Joly, présidente de l'association France-Alzheimer en Corse que le maire d'Ajaccio à salué pour le travail réalisé à l'occasion de cette journée, a remercié l'ensemble des bénévoles sans qui rien ne serait possible. Elle a également remercié Laurent Marcangeli, qui, en sa qualité de député, porte haut les couleurs du combat mené par l'association, et qui a confirmé vouloir "garder un œil constructif" sur le débat mené à l'assemblée nationale. Avec humour, Mme Joly a d'ailleurs souligné que la jeunesse du maire et de son équipe n'enlevait en rien sa considération pour les plus anciens, et que de fait, il était un représentant de la nouvelle génération qui aujourd'hui s'implique dans les nouveaux protocoles de travail et de soutien réalisés pour améliorer la vie des personnes atteintes d'Alzheimer.

Des pointures en passant par les bénévoles ...

Le professeur Ceccaldi, chef de service à la Timone à Marseille et Président du conseil scientifique de la Recherche Alzheimer a rejoint pour l'occasion ses confrères insulaires dont le docteur Véronique Constantino, spécialite en neuroscience au CM2R du CH d'Ajaccio ainsi que le docteur Jean-Marc Cresp, psychiatre à Castelluccio et médecin coordinateur en Ehpad. Pour le professeur Ceccaldi, il était évident de pouvoir soutenir le travail réalisé sur l'île par les bénévoles de l'association. Cette approche solidaire s'écrit d'ailleurs dans une logique de continuité des protocoles de partenariats signé avec l'ARS et les différents pôles médicaux insulaires, qui permet aujourd'hui une meilleure prise en charge sur l'île. Cette dynamisme et cette transversalité de compétences ne peut qu'aller vers la réussite, et l'amélioration des conditions de prises en charge.

Cette synergie entres les différents acteurs est d'ailleurs l'une des priorités d'Isabelle Feliciaggi, conseillère municipale déléguée au handicap et à l'accessibilité. Pour elle, l'instance municipale qu'elle représente, doit pouvoir aider les différents acteurs de mieux se connaître et communiquer entre eux, afin que les outils et compétences des professionnels et associations puissent être connus de ceux qui en ont besoin au quotidien.

Le soutien aux aidants est d'ailleurs un des grands "cheval de bataille" de l'association France-Alzheimer, car le poids des contraintes influe lourdement sur le quotidien de ceux qui sont aux petits soins des malades et peut entraîner des conséquences répercutables sur le bien-être du malade lui-même. C'est donc un tout qu'il faut prendre en compte pour éviter que la maladie ne fasse plus de dégâts qu'elle n'en a , déjà,fait.

Un programme varié pour tous

C'est d'ailleurs dans le cadre de travail de mémoire qu'un "café mémoire" est au programme de cette journée de sensibilisation.
Il est important de valoriser la communication pour que le malade sorte de l'ombre... de son ombre. Si la mémoire immédiate mise à mal par la maladie, ce n'est pas forcement le cas de la mémoire ancienne, celle profondément ancrée dans les souvenirs, notamment de l'enfance.
C'est pourquoi, il est important de parler du temps passé pour faire parler les malades et raviver la petite étincelle qui brille encore aux confins du complexe cerveau humain. Tout comme de stimuler la communication dans son ensemble comme avec Paro, ce petite phoque tout doux, robot à intelligence artificielle dont l'Ehpad de Cauro est le second établissement de France à en avoir fait l'acquisition.

A lire aussi ....

Tant de choses à dire…
Comment, chez les personnes atteintes d’une maladie d’Alzheimer ou apparentée, encourager la créativité, maintenir le lien social, stimuler l’imagination, favoriser toutes les formes de communication, sans oublier de procurer du bien-être ? Le projet des ambitieux. La réponse tient pourtant en deux mots : art-thérapie…
 
Dans ce livre, consacré aux ateliers à médiation artistique, l’Association France Alzheimer et maladies apparentées revient en détail sur ces activités qui permettent aux personnes malades de ressentir des émotions, d’éprouver des sentiments, d’exprimer des sensations. La notion de « capacités préservées malgré la maladie » prend alors tout son sens, tant la richesse du support artistique s’impose clairement.
 
Le temps d’un atelier de musique, de danse, de peinture, de photographie, de clown ou de théâtre, les participants s’engagent dans un véritable projet valorisant, créatif, collectif… Le tout sous l’œil avisé des art-thérapeutes ou des artistes. La parole est ici donnée à ces professionnels impliqués et attentifs, qui ont recueilli ce que les personnes malades ont à nous dire.
 
Engagée dans l’accompagnement et le soutien des familles, l’association encourage activement, depuis plusieurs années, le développement des ces ateliers. Elle coordonne, à ce titre, de nombreuses actions partout en France.
 
Les droits d’auteur de cet ouvrage seront intégralement reversés à l’association France Alzheimer et maladies apparentées.
108 pages (18x22) – 19 €
Parution le 11 septembre 2014




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85489 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40921 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348