Corse Net Infos - Pure player corse

Jean Zuccarelli :" Nous ferons le port de la Carbonite"


Rédigé par le Dimanche 26 Janvier 2014 à 21:30 | Modifié le Dimanche 26 Janvier 2014 - 21:34


Jean Zuccarelli et Francis Riolacci qui mèneront la liste de rassemblement de la gauche et des démocrates de progrès ont présenté samedi après-midi à l'auditorium du musée de Bastia les grands axes du projet qu’ils vont défendre devant les électeurs bastiais en Mars prochain.


Jean Zuccarelli :" Nous ferons le port de la Carbonite"
 

Cette présentation venait en conclusion des rencontres de quartier et la série d’ateliers participatifs « Imagine Bastia », une phase de coélaboration dont se sont donc  servis Jean Zuccarelli  et Francis Riolacci pour présenter leur programme axé sur le"développement urbain, économique, touristique et solidaire."Description : https://mail.google.com/mail/u/0/images/cleardot.gif

Auparavant Antoine Orsini enseignantchercheur, hydrobiologiste, président du Comité scientifique du projet du port de commerce de Bastia a fixé les enjeux environnementaux du projet  du "grand port de la Carbonite, notre projet de développement économique, urbain et durable" ainsi que l’a souligné Jean Zuccarelli. Les représentants de la liste de rassemblement de la gauche et des démocrates de progrès ont ensuite expliqué pourquoi " à partir d'un port qui ne permet plus de répondre aux exigences de sécurité et aux enjeux du développement", il fallait faire de cette contrainte " une formidable opportunité de développement économique et d'aménagement urbain."

D'autant que le projet que l'équipe de Jean Zuccarelli veut le réaliser dans les 8 à 10 ans a "recueilli l'adhésion du comité national de la protection de la nature".

 

Reconversion en port de plaisance et de croisière

"Le port est un service économique au service de l'emploi" a t-il été rappelé pour la circonstance.

Le projet fait état, on le sait, de 500 millions d'euros d'investissements, d'un chiffre d'affaires de près de 1 milliard de ces mêmes euros, d'une valeur ajoutée annuelle de 300 millions d'euros, de plus de 1 200 emplois directs créés avec une politique d'insertion sociale, d'une dizaine de postes à quai, des aires d'embarquement pour près de 4 000 véhicules et plus de 600 remorques et 24 000 m2 dédiés au stationnement !

Et à adosser à cette infrastructure d'envergure, la liste de rassemblement de la gauche et des démocrates de progrès veut mener un projet au service d'une ambition technologique (développement d'activités productives, de pôles technologiques, de zones d'activités commerciales ou d'aménagement concerté) mais aussi un projet "porteur d'une ambition touristique".

 "Le déploiement du port au sud libèrera le potentiel de développement touristique du centre-ville" a souligné Jean Zuccarelli. Cela entraînerait aussi la reconversion du port actuel en port de plaisance et de croisière avec dans la foulée la création d'un palais des congrès la création de structure hôtelières.

Le projet présenté samedi veut être, aussi, porteur d'une ambition commerciale avec la valorisation des grands festivals et des grandes animations culturelles, un plan de soutien au commerce et à l'artisanat, l'embellissement, la piétonisation et la requalification de plusieurs artères de la ville. Valorisation encore et toujours du musée, création d'une scène nationale dans le théâtre qui sera rénové, achèvement du centre culturel des quartiers sud, restauration de nombre d'édifices patrimoniaux et création d'un palais des sports de la culture et de la fête figurent encore en bonne place dans le vaste programme de la liste de rassemblement de la gauche et des démocrates de progrès.

 

 

Reconquête du bord de mer

Un programme qui n'occulte d'aucune manière le développement urbain orienté vers "l'aménagement et la reconquête du bord de mer" - on citera l'intégration et la valorisation des quartiers sud de la ville, l'urbanisation des zones de la Carbonite, la poursuite des opérations de renouvellement urbain - "l'amélioration et l'embellissement du cadre de vie" - achèvement de la voie douce et création d'une plage en centre-ville, sous la Citadelle - et une nouvelle "organisation de l'espace urbain".

Sur ce plan, il s'agira pour Jean Zuccarelli et ses colistiers, s'ils sont appelés aux affaires, de créer des parkings relais au nord et au sud de la ville en liaison intermodale, de créer de nouveaux parcs de stationnement en centre-ville et d'aménager une gare routière qui sera rattachée à la gare routière.

Mais ce n'est pas tout. Dans les cartons de la liste de rassemblement de la gauche et des démocrates de progrès figure aussi une nouvelle organisation de l'espace urbain au niveau de la circulation avec une réduction du trafic poids lourd en centre-ville, la mise en place d'un véritable boulevard urbain ainsi que la création d'une ligne tram-train qui pourrait desservir "l'hyper-centre, Lupino et la Carbonite".

 

"Bastia, grand pôle économique"

Pour Jean Zuccarelli et Francis Riolacci et la liste de rassemblement de la gauche et des démocrates de progrès, il s'agit, en conclusion, de "faire de Bastia le grand pôle économique créateur de richesses et d’emplois, dont la Corse a besoin", mais aussi de valoriser ses indéniables atouts patrimoniaux et culturels, au service du développement touristique ou de mettre, encore, en œuvre de zones d’activité attractives à vocation technologique à proximité du futur Grand port de la Carbonite, "que nous ferons" a martelé Jean Zuccarelli, qui permettra notamment à Bastia de conforter sa place de premier port français de transports de passagers en Méditerranée…  





Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Menu







Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





 


LE FIL ACTU
VIDEOS LES + VUES
85183 vues - Charles Monti