Corse Net Infos - Pure player corse

Jean-Toussaint Guglielmacci : "Des aménagements imminents à l'aéroport de Calvi"


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mercredi 11 Février 2015 à 19:57 | Modifié le Mercredi 11 Février 2015 - 23:26


Jean-Toussaint Guglielmacci, vice-président de la chambre de commerce et d’industrie de Haute-Corse, président de la délégation Balagne a fait le point mercredi matin sur deux dossiers de l’aéroport de Calvi-Balagne : réalisation d’un terminal dédié à l’aviation d’affaires et la mise aux normes de la piste. A cette occasion, il est également revenu sur son « coup de gueule » après l’incident de l’ATR 72 foudroyé et sur la façon dont Air Corsica a, selon lui, géré le problème des vols Calvi – Marseille – Calvi durant plusieurs jours.


Jean-Toussaint Guglielmacci : "Des aménagements imminents à l'aéroport de Calvi"

Calvi, station balnéaire par excellence, doit faire de son aéroport un atout. Depuis plusieurs années, tout est mis en œuvre pour que la plateforme se modernise et offre des perspectives d’avenir.
Mercredi matin, Jean-Toussaint Guglielmacci, vice-président de la chambre de commerce et d’industrie de Haute-Corse, président de la délégation Balagne, a fait le point sur deux dossiers dont nous aurons l’occasion de revenir dans le détail : celui de la mise aux normes de la piste de l’aéroport et celui de la réalisation d’un terminal dédié à l’aviation d’affaires.
«  Concernant la piste, il faut savoir que celle-ci, d’une longueur de 1 515 mètres bénéficie d’une dérogation diurne et que pour répondre aux normes européennes en vigueur, elle doit impérativement faire l’objet d’aménagements. Nous travaillons sur ce dossier depuis de nombreuses années et, aujourd’hui enfin nous entrevoyons le bout du tunnel. Les financements sont actés, l’appel d’offres a été lancé, le choix de l’entreprise est imminent et les travaux devraient débuter dès le mois d’octobre m’a-t-on assuré auprès des services de la collectivité territoriale de Corse et de son président Paul Giacobbi.
Pour ce qui est de l’aviation d’affaires, là aussi toutes les procédures de financement et de réalisation sont en bonne voie, le permis de construire a été délivré. Voilà ce que je peux en dire aujourd’hui ».
 
« Un gestionnaire de contrat public a bien des comptes à rendre à ses usagers »
Jean-Toussaint Guglielmacci  s'est aussi attardé sur les propos, récents, le concernant de Philippe Dandrieux  président du directoire d’Air Corsica,  dans la presse.
«  M. Dandrieux  a taxé dans la presse mon propos de démagogique et m'a invité, en substance, à m’occuper de mes affaires,  pour avoir été le porte-parole public du mécontentement des usagers de l’aéroport de Calvi Balagne face à la dégradation prononcée des services aériens avec Marseille.
Il y a là, avant tout, à l’évidence, une faute, ou plutôt plusieurs fautes, qui viennent se superposer .
«  La première est une faute grossière de compréhension, je m’occupe de mes affaires, lorsque j’évoque le transport aérien et l’aéroport de Calvi-Balagne, ce sont précisément mes affaires publiques qui entrent dans le cadre de l’exercice normal et assidu de mes mandats de conseiller général du canton de Calvi, 1er adjoint au maire et vice-président de la CCI. N’en déplaise,  je représente, à mon niveau, les intérêts matériels et moraux d’une partie importante des usagers concernés et lorsqu’ils sont lésés, je m’exprime en leur nom, en qualité d’élu ».
Et de poursuivre : «  La seconde est qu’un opérateur du service public doit savoir entendre et utiliser de manière profitable les expressions de ses usagers, à fortiori quand elles sont critiques et surtout lorsqu’elles sont fondées. N’en déplaise une nouvelle fois, un gestionnaire de contrat public a bien des comptes à rendre à ses usagers, autant  en Balagne, qu’à Ajaccio ou Bastia. Et lorsque 12 vols sont annulés, retardés, ou déroutés, pendant toute une semaine, il y a bien une mauvaise gestion des moyens aériens de remplacement.
Et de conclure :
« Il y a enfin, la mise en cause mes aptitudes à évoquer le sujet qui nous intéresse, pour me renvoyer à la gestion hôtelière et celle des transports scolaires, il se montre déplacé et mesquin. Il est même ridicule, pour un haut responsable nommé à son poste par les pouvoirs publics, de mépriser ouvertement la qualité de chef d’entreprise car il n’y a rien de déshonorant à gérer un hôtel et/ou une entreprise de transport terrestre, mes collègues apprécieront. Voilà pour ce qui me concerne la polémique est close, et j’espère simplement qu’elle n’aura pas été tout à fait inutile pour la qualité de la desserte aérienne de notre aéroport de Calvi Balagne et pour mes concitoyens ».

Le soutien de l’ensemble des élus Balagne de la CCI 2B  et de l’ensemble des présidentes et présidents des unions commerciales de Balagne
L’ensemble des élus Balagne de la CCI 2B  et de l’ensemble des Présidentes et Présidents des Unions Commerciales de Balagne ont fait parvenir un communiqué de soutien à Jean-Toussaint Guglielmacci avec prière d’insérer :
« Le président Jean Guglielmacci a été récemment mis en cause publiquement par M. Dandrieux pour avoir exprimé son mécontentement face aux mauvaises conditions d’exploitation du service public aérien entre Calvi et Marseille, et ce de manière prolongée, pendant une semaine, sans qu’un avion de substitution, pourtant indispensable, ne soit affrété et/ou engagé.
Les signataires du présent communiqué tiennent à manifester leur entière solidarité et leur soutien total au président Guglielmacci  tant pour le fond et la justesse de son action, qu’en raison de la forme particulièrement incorrecte et déplacée de la réaction de M. Dandrieux  qui l’a invité, en substance, à se mêler de ses affaires.
La Balagne doit bénéficier, comme les autres régions de Corse, de l’égalité de traitement de ses usagers aux services publics que la CTC finance, et singulièrement en matière de transport aérien avec Marseille, dont chacun sait l’importance, notamment médicale, sans qu’une réaction d’humeur aussi personnelle que dédaigneuse ne vienne le contester.
Nous exprimons également, comme le président Guglielmacci, notre attachement à la compagnie régionale, au développement de l’aéroport de Calvi Sainte-Catherine, et au respect constant qui doit être témoigné aux représentants de l’intérêt public dans l’exercice de leurs mandats.
Dorénavant, nous considérons également cette polémique stérile comme close, mais bien sûr, nous restons déterminés, vigilants, et entièrement solidaires pour que tels incidents ne se reproduisent plus à l’avenir ».
Signé : L’ensemble des élus de la commission Balagne de la CCI2B : Mme Christine Pirrone-CarlottiI, M. Dominique Andreani, M. Pierre Negretti, M. Antoine Rossi, M. Alexandre Rutily
L’ensemble des présidentes et présidents des unions commerciales de Balagne : Mme Caroline Corteggiani , M. Franco Farsetti, M. Patrick Mattei





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85149 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40747 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345