Corse Net Infos - Pure player corse

Jean-Pierre Mazars : "Les chiffres d'affaires des entreprises orientés à la hausse dans tous les secteurs"


Rédigé par le Dimanche 8 Novembre 2015 à 19:19 | Modifié le Dimanche 8 Novembre 2015 - 23:08


Jean-Pierre Mazars, directeur des finances publiques de la Haute-Corse, est venu parler longuement du dispositif du suramortissement l'autre jour à la chambre de commerce et d'industrie devant les ressortissants de la CCI. L'occasion pour le directeur des finances publiques départementales de dresser, en marge de cette réunion d'information, un tableau de l'économie de la Haute-Corse


Jean-Pierre Mazars : "Les chiffres d'affaires des entreprises orientés à la hausse dans tous les secteurs"
- Le suramortissement ?
- La mesure qui est effective depuis le 15 avril - elle prendra fin dans un an le 14 avril 2016 - est très simple. La démarche que nous faisons aujourd'hui consiste à rappeler que lorsque les entreprises vont arrêter leurs comptes et confectionner leurs liasses fiscales pour 2015, elles n'oublient pas de faire usage de ce dispositif. 

- Comment ? 
- Techniquement c'est très simple.à réaliser Il suffit de majorer de 40% la valeur comptable de l'investissement productif éligible au suramortissement. Pour un investissement de 100 000 euros, l’économie d’impôt, s’ajoutant à l’amortissement classique, sera, pour un taux normal d’impôt sur les sociétés, d’environ 13 000 euros. 


- Il était indispensable de relancer la mesure ?
- Absolument pas. Nous avons un partenariat avec la chambre de commerce et d'industrie et nous animons régulièrement des réunions d'information. Celle-ci entre dans le cadre de ce cycle que entamons tous les ans en compagnie des experts comptables. Nous allons la prolonger par des réunions Corte, Calvi et Ghisonaccia pour toucher le plus grand nombre de chefs d'entreprises.

-  Qui est éligible à la mesure ?
- Toutes les entreprises quelque soit le secteur d'activités, agricole compris, sont éligibles au suramortissement dès lors que leurs investissement sont à secteur productif c'est à dire des outils de travail destinés à favoriser un investissement qui en Corse, il faut le souligner, ne se portent pas si mal que ça. 
Les derniers éléments économiques sur la Corse en témoignent : les chiffres d'affaires des entreprises sont orientés à la hausse dans tous les secteurs sauf dans celui de la construction et le niveau des investissements, tels que nous pouvons les appréhender au plan de la TVA, a progressé de 20% entre Septembre 2014 et 2015 ce qui prouve que les dispositifs incitatifs fonctionnent. Et que les entreprises Corses - plus en Haute-Corse où elles sont plus nombreuses qu'en Corse-du-Sud.

- Et le crédit d'impôt ?
- Il a été prorogé au taux actuel -  20 % - jusqu'à 2020. il est spécifique à la Corse mais il vient se compléter le suramortissement dans la mesure où il ne vise pas exactement les mêmes types d'investissement: c'est à dire qu'entre le crédit d'impôt corse et le suramortissement, pratiquement tous les investissements à caractère productif sont couverts. Cela dit le crédit d'impôt fonctionne bien. En Haute-Corse entre les restitutions et les imputation d'impôt nous atteignons des sommes de plusieurs dizaines de millions d'euros.

 




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 10:00 Bastia : Téléthon au collège Simon-Vinciguerra

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
Economie
Charles Monti | 03/06/2016 | 4066 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Economie
Philippe Jammes | 09/05/2016 | 3594 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 10