Corse Net Infos - Pure player corse

Jean-Pierre Filippi (55 ans) abattu à Monticello alors qu'il circulait à moto


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mardi 2 Juin 2015 à 12:36 | Modifié le Mercredi 3 Juin 2015 - 02:01


Ainsi que nous l’avons relaté mardi matin, un commerçant de L’ile-Rousse, gérant d’une sandwicherie- snack « Pain Cie », rue Notre-Dame, est tombé dans un guet-apens peu après 7 heures, alors qu’il circulait à moto, Route du Réginu à Monticello. Très connu dans la région, âgé de 55 ans, Jean-Pierre Filippi, père de famille a été tué par des tirs de chevrotines à hauteur du lieu-dit « I Tre Castelli ». Tout le secteur a été immédiatement bouclé par les gendarmes, alors que la famille se rendait sur place.


Domicilié à Ville-di-Paraso, comme chaque matin, Jean-Pierre Filippi, né le 9 janvier 1960, enfourche sa moto pour se rendre à l’Ile-Rousse, où il gère depuis l’année dernière un établissement de restauration rapide à l’enseigne « Pain Cie » sis Rue Notre-Dame.

Dans des circonstances que les spécialistes en balistique tenteront de déterminer avec plus de précision, c’est alors qu’il circulait sur la Départentale 63, lieu-dit « I Tre Castelli » que Jean-Pierre Filippi a essuyé des tirs de chevrotines dans le dos, au moment où il amorçait un virage.

Jean-Pierre Filippi a lourdement chuté au sol, alors que la moto terminait sa course en contrebas.

Selon les premières informations, le ou les tireurs étaient embusqués derrière un mur en pierres.

Leur forfait accompli, le ou les auteurs de cet assassinat prenaient la fuite.

Très rapidement, des  personnes ont tenté de lui porter secours.

 

 

Dès que l’alerte a été donnée, des moyens de secours se rendaient sur place, mais il était malheureusement trop tard.

Aussitôt, tout le secteur, où l'hélicoptère de la gendarmerie venait se poser sur la route du près du corps, était bloqué par les forces de l'ordre qui interdisaient tout accès au lieu du drame; Dans le même temps le procureur de la République de Bastia était informé. de l'homicide. Il devait se rendre sur les lieux en cours de matinée, tout comme les experts en identification criminelle.

Vers 13 heures,  une fois les investigations terminées, la dépouille  de la victime était transférée au centre hospitalier de Bastia où une autopsie devait être pratiquée.

 

 

Jean-Pierre Filippi était, on l’a dit, très connu dans la microrégion de Balagne.

Marié à une calvaise, il avait géré une salle de sport, avant de divorcer et de s’expatrier au Brésil où il  a fait la connaissance de son épouse actuelle avec qui il a eu deux filles, Daniella et Gabriella..

De retour en Corse après quelques années, Jean-Pierre Filippi avait pris en gérance un restaurant à Calvi, avant de retourner dans la cité Paoline d’où il est originaire. Il avait ouvert un établissement de restauration rapide « Pain Cie », rue Notre-Dame.

La nouvelle de sa mort s’est répandue comme une trainée de poudre et a constitué une véritable onde de choc en Balagne.

Jean-Pierre Filippi était connu pour être un garçon à fort caractère, n’hésitant pas à dire les choses, mais de là à penser qu’il serait la cible d’un meurtre….

C’est le cinquième homicide depuis le début de l’année en corse.

CNI adresse à son épouse, ses enfants, ses parents et proches ses sincères condoléances.





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Faits divers
Marilyne SANTI | 14/10/2016 | 41488 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Faits divers
Charles Monti | 14/08/2016 | 37503 vues
00000  (0 vote) | 38 Commentaires
Faits divers
Charles Monti | 17/08/2016 | 33692 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 37