Corse Net Infos - Pure player corse

Jean-Jo Allegrini-Simonetti : " Tout ce qui se passe aujourd'hui est préparé de longue date"


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mercredi 4 Janvier 2017 à 17:49 | Modifié le Jeudi 5 Janvier 2017 - 07:48


Lors d'une conférence de presse donnée ce mercredi, Jean-Jo Allegrini-Simonetti, maire de L'Ile-Rousse s'est dit "nullement surpris de tout ce qui se trame depuis quelques semaines dans la cité paoline". Pour lui, la levée de boucliers menée par six de ses élus de la majorité est préparée de longue date.


Jean-Jo Allegrini-Simonetti : " Tout ce qui se passe aujourd'hui est préparé de longue date"

Jean-Jo Allegrini-Simonetti, maire de l'Ile-Rousse est apparu très serein mercredi lors de la conférence de presse donnée à 15 heures à l'Hôtel de Ville.
Entouré de ses plus fidèles colistiers qui ont pu se déplacer - Henri Nappi, Jean-Pierre Santini, Jany Ferrandi,  Josette Ambrogi, Pierre Maushart, Hélène de Meyer, Pierre Antonelli, Josée Colombani-Buisson Marie-Josée Allegrini - le premier magistrat de la ville est revenu , comme l'on pouvait sans douter,  sur les attaques dont il a fait l'objet à propos des élections à la présidence du prochain conseil communautaire avec son lot de "rumeurs, d'accusations et de calomnies" mais aussi sur la remise en cause de la gestion du CCAS de la ville qui l'a fait sortir de ses gonds.


Pour la clarté des débats, rappelons que  le 29 décembre, six membres de la majorité (François Antoniotti, Marie-Josephe Capinielli, Isabelle Franceschini, Antoine Guerrini, Vincent Orabona et Antoinette Salducci) annonçaient dans un communiqué qu'ils remettaient leur délégation au maire (1) pour manifester leur opposition en raison du rapprochement entre les communes de Monticello et de L'Ile-Rousse avec en toile de fond, l'élection à la présidence de la communauté de communes du bassin de vie de l'Ile-Rousse fixée au 14 janvier.
Dans le même communiqué, les dissidents dénonçaient l'éviction d'Antoinette Salducci et la gestion des parkings redevenus payants ces derniers jours.
A la suite de ce communiqué, le maire de L'Ile-Rousse annonçait qu'il donnerait une conférence de presse ce 4 janvier alors que le maire de Monticello, Joseph Mattei et le conseiller municipal d'opposition de L'Ile-Rousse Hyacinthe Mattei, membre du conseil communautaire, répondaient également à travers un communiqué aux accusations portées par le groupe des 6.


Avant de revenir sur cette affaire dite de communauté de communes, Jean-jo Allegrini se disait "nullement surpris de tout ce qui se passe aujourd'hui et affirmait que tout cela était préparé de longue date," ajoutant aussi que "certains n'avaient visiblement pas trouvé leur place au sein même du conseil municipal."
Enfin, avant de poursuivre, Jean-Jo Allegrini-Simonetti s'est dit triste de cette situation, ajoutant: " L'histoire de Joseph Mattei est une fausse excuse et personne n'est dupe":  
"Pour aborder sereinement cette nouvelle donne et afin de préparer le conseil municipal à venir, une réunion de la majorité municipale, a été organisée le 14 décembre. Lors de cette réunion, le maire et plusieurs élus ont interrogé les élus communautaires siégeant au bureau de la CCBVIR sur l'état des lieux, inquiets d'être exclus des discussions nécessaires à la construction et l'organisation de cette nouvelle communauté des communes et remarquant qu'aucune information ne leur était donnée. La surprise fut grande d'apprendre que certains élus de la majorité remettaient en cause la légitimité de la candidature de l'Ile Rousse à la présidence, avouant à demi-mots avoir déjà prévu une " distribution " de postes à responsabilités. Dans ces conditions, difficile d'admettre de telles méthodes, dignes de temps que l'on pensait révolus. Paris les six signataires des différents communiqués que vous avez pu lire récemment, notons que cinq d'entre eux siègent à la CCBVIR, deux en sont les vice-présidents et l'une d'entre elles fait partie du bureau." 
"Dans le même temps, le tableau dépeint par l'un d'entre eux sur cette fusion s'est montré très pessimiste, voire déprimant, bien amer constat qu'il nous était impossible de partager au regard de la richesse du territoire et des énergies qui composent ce nouvel espace" .  

"Les six élus n'ont pas hésité  à jeter le discrédit sur l'honnêteté et l'impartialité de notre démarche"
"Afin de mener à bien leur entreprise et au regard du danger que représentait visiblement pour eux la candidature de l'Ile Rousse à la présidence, ces six élus ont préparé une contre attaque abusée sur des allégations qui ne trouvent aucun sens dans une démarche communautaire. Montrer du doigt les citoyens d'une commune voisine comme des citoyens à exclure de la future communauté des communes après avoir unanimement accordé la deuxième vice-présidence au maire de Monticello en 2014 est vide de sens et personne n'est dupe."  
"Que le maire de L'Ile-Rousse dise avoir rencontré le maire de Monticello et d'autres maires pour évoquer la situation à venir sur un territoire élargi, cela ne peut faire preuve que de son sens des responsabilités en parfaite adéquation avec les enjeux à venir.
"Les six élus n'ont pas hésité par ailleurs à jeter le discrédit sur l'honnêteté et l'impartialité de notre démarche".
Plus incisif, visiblement remonté contre les attaques subies par le CCAS, le maire a tenu à apporter tout son soutien à l'élue en charge du social Jany Ferrandi et à la directrice Mme Denis-Casta ainsi que toute l'équipe qui œuvre au quotidien.
" Il y a eu des attaques graves concernant le CCAS que je ne peux laisser passer.  ils n'ont pas hésité non plus à diffamer et à insulter ceux qui œuvrent au quotidien pour le bien de la cité. Cela est bien triste lorsque l'on connait leur absence de travail et leur manque de sérieux dans les différents dossiers qui leur ont été confiés. M. Guerrini, par exemple, après avoir réclamé la gestion du port, des travaux, le suivi des travaux sur l'élaboration du PLU, a aussitôt abandonné ses missions, sans doute trop lourdes à accomplir. Notre CCAS a été cité en exemple et à même reçu un prix pour sa gestion. Nous menons une politique sociale discrète mais pas moins efficace. On s'est donné les moyens de faire fonctionner le social à l'Ile-Rousse et on est fier de ce que l'on fait ". 
Prêts à tout, déterminés, ces élus ont jeté l'opprobre sur le CCAS dont l'Ile Rousse peut être fière. La gestion de ce Centre Communal n'a jamais intéressé ni Mme Capinielli et si peu Mme Salducci, cette dernière n'ayant participé qu'à deux conseils d'administration et ne s'étant jamais vraiment intéressée à son fonctionnement. Depuis la prise en charge de ce centre par Mme Ferrandi, on ne peut en effet que se féliciter des nombreuses actions d'envergure qui ont été menées, et, ce, grâce aux équipes en place : sorties, animations en faveur des handicapés, réflexions sur l'accessibilité, animations, organisation de la semaine bleue, voyages". 

Et de conclure: "Enfin, remettre en cause les délibérations votées à la majorité en conseil municipal semble un véritable déni de démocratie et l'on est droit de s'inquiéter du positionnement de ces élus. 
Ils doivent savoir cependant que rien n'entamera notre détermination à poursuivre en toute intégrité et probité les nombreuses taches à accomplir, que les intérêts personnels n'animent aucun élu de cette nouvelle majorité et cela est notre force."
Redonnons enfin confiance aux citoyens d'ici et d'ailleurs, qu'ils sachent qu'ils peuvent compter sur nous et sur notre implication dans les chantiers à venir, y compris dans ceux qui concerneront la construction de notre nouvelle communauté des communes".
 

Jany Ferrandi : " Pas de leçon à recevoir de qui que ce soit"

Adjointe en charge des des affaires sociale, montait à son tour au créneau pour  rappeler que" le CCAS en tant qu'établissement public administratif, dispose de la personnalité juridique et constitue une personne morale de droit public distincte de la commune, ce qui lui confère une autonomie juridique, un  budget propre voté par son conseil d'administration, la capacité d'être employeur, la capacité de souscrire ses propres engagements...".
Elle expliquait ensuite le fonctionnement du budget du CCAS, la subvention perçue par la commune  qui permet de faire face aux charges à caractère général et aux charges du personnel (67% du budget) et terminait par les actions menées, avant de conclure : " Le CCAS n'a pas besoin de recevoir de leçons de qui que ce soit"


Pierre Maushart  : "Une calomnie scandaleuse"
Avant de mettre un terme à cette conférence de presse, Pierre Maushart, adjoint au maire a pris la parole:
"En ma qualité d'élu de la mouvance nationaliste au sein du conseil municipal, j'ai eu droit moi aussi à mon lot de calomnies. Je tiens à rappeler qu'avec Hyacinthe Mattei, j'ai toujours été  en rivalité politique et ça toujours été  un adversaire. Oser dire que les nationalistes qui sont au conseil municipal sont dans une phase d'alliance avec Hyacinthe Mattei relève d'une calomnie scandaleuse.
En revanche, il est question d'une communauté de communes et moi, en tant que nationaliste, je considère   que le travail communautaire c'est l'avenir de la  Corse . Joseph Mattei représente une commune qui, de toute évidence doit travailler avec la commune de l'Ile-Rousse".

En prenant congé des médias, Jean-Jo Allegrini-Simonetti lançait : " Tout ce qui va se passer lors de cette élection à la présidence est déjà plié et vous aurez des surprises".
(1) quatre des six élus étaient en fait en mesure de rendre leur délégation

---
Chacun s'étant exprimé dans cette affaire, plus aucun communiqué ne sera accepté par la rédaction de CNI. Rendez-vous donc le samedi 14 janvier 2017 à 14 heures, salle du conseil municipal, Hôtel de ville de l'Ile-Rousse pour cette élection du nouveau conseil communautaire.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 87311 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 44033 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 38416 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire