Corse Net Infos - Pure player corse

Jacky Padovani : "Je serai un candidat libre de contraintes à la présidence du conseil général"


Rédigé par le Jeudi 15 Janvier 2015 à 13:16 | Modifié le Jeudi 15 Janvier 2015 - 16:44


"Je serai un candidat libre de contraintes" soutient le premier vice-président de l'assemblée départementale de Haute-Corse depuis que Paul Giacobbi a désigné… François Orlandi pour succéder à Joseph Castelli à la présidence du conseil général. J.-J. Padovani n'a que très peu apprécié. Il l'a répété jeudi matin en annonçant, d'ores et déjà, sa candidature pour la prochaine élection départementale dans le Cap Corse !


Jacky Padovani : "Je serai un candidat libre de contraintes à la présidence du conseil général"
"Le poste te revient de droit mais je le donne à François Orlandi" : cette phrase, rapportée par Jean-Jacques Padovani, tourne en boucle dans la tête du maire et conseiller général de San Martino di Lota et premier vice-président de l'assemblée départementale de Haute-Corse depuis que Paul Giacobbi l'a prononcée lors d'une réunion qui s'est tenue à l'Ostella dans le sillage de la démission de la présidence de Joseph Castelli.
Et, c'est cette phrase qui a incité jeudi matin Jean-Jacques Padovani, que tout le monde appelle affectueusement Jacky depuis son passage apprécié sous le maillot "bleu" du Sporting, à déclarer sa candidature à la présidence de l'assemblée départementale de Haute-Corse qui se réunira le 20 Janvier prochain pour désigner le successeur de Joseph Castelli.
"Je serai un candidat libre de contraintes" nous disait-il.
"Je pense qu'il appartient aux conseillers généraux et essentiellement aux conseillers généraux d'élire leur président" ajoutait-il, comme pour bien signifier qu'il n'avait nullement apprécié la phrase de Paul Giacobbi au cours de cette réunion de l'Ostella.
"Je me suis senti humilié. Je n'ai jamais aimé cela. En tout cas à mon âge, je ne peux plus l'accepter".


"C'est cette attitude qui m'a renforcé dans ma volonté d'être candidat" soutient-il avec détermination. "D'autant que je me suis rendu compte qu'il était impossible de parvenir à une solution : la négociation politique ne débouchait que sur des problèmes et en tant qu'homme je me suis refusé à toute concession, quelle qu'elle soit"
Mardi, la candidature Jacky Padovani s'opposera donc à celle de François Orlandi, l'actuel conseiller général de Capo Bianco, désigné par Paul Giacobbi.
Et si l'actuel premier vice-président était battu ?
"Le nouveau président sera un président dépendant" réplique Jacky Padovani qui fourbit, déjà, ses armes pour la future élection départementale dans le nouveau canton du Cap Corse.
"Oui, je serai candidat et si le suffrage universel le permet j'aurais le plaisir d'avoir battu le… président du conseil général !"
Voilà qui laisse augurer quelques remous du côté du conseil général de la Haute-Corse…




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 21:26 Et si on mangeait du grillon pour ce réveillon?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85328 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40806 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346