Corse Net Infos - Pure player corse

J.-M.Baylet à Corbara à la rencontre les acteurs du Pays de Balagne


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mardi 30 Août 2016 à 17:11 | Modifié le Lundi 5 Septembre 2016 - 15:26


Après l'inauguration ce matin à Calenzana de la Maison de services au public, Jean-Michel Baylet, ministre de l'aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales a pris la direction les jardins du couvent de Corbara pour rencontrer les instances du Pays de Balagne, sur le site d'une des réalisations du programme Leader



C'est avec un peu de retard sur l'horaire prévu que le ministre de l'Aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales  est arrivé à Corbara où il a été accueilli par le maire de la commune et président du Syndicat mixte du Pays de Balagne, Paul Lions.
Ce dernier prenait la parole pour souhaiter à tous la bienvenue avant de mettre l'accent sur un déséquilibre qu'il qualifiait de "spatial" avec une urbanisation généralisée du littoral oppressant les milieux naturels, un déséquilibre économique entre le tourisme et le BTP et d'autre part l'agriculture.
Le Syndicat mixte c'est donc la mise en oeuvre des stratégies pour essayer de répondre à ces déséquilibres.

Paul Lions parlait ensuite  des orientations et des stratégies du Syndicat mixte du Pays de Balagne, de  document où il était question de développement choisi et non subi,  de renforcement  de la solidarité territoriale entre les villages  du littoral et du piémont et des espaces de montagne, mais d'assurer l'avenir du territoire  par  une économie attractive , performante, durable  par le renforcement des filières innovantes. " En Balagne, c'est cette volonté farouche de construction qui nous anime" soulignait
Paul Lions a énuméré, ensuite, les actions concrètes menées par le syndicat, notamment à travers le programme  leader. Il revenait enfin sur le souhait de transformation su syndicat mixte en Pôle d'Equilibre Territorial et Rural (PETR), proposition qui a été soumise à approbation aux conseils communautaires respectifs d'être éligible au programme des contrats de ruralité dont l'objectif est rappelons-le de coordonner les moyens financiers et prévoir l'ensemble des projets à conduire en matière d'accessibilité aux services et aux soins, de développement de l'attractivité, de redynamisation des bourgs-centres, de mobilité, de transition écologique ou encore de cohésion sociale.


Ces contrats sont conclus entre l'Etat et les présidents de PETR ou d'établissement publics de coopération intercommunales, pour une durée de 6 ans avec une close de revoyure à mi-parcours.
Bien évidemment, tout au long des propos tenus par Paul Lions, il a été question  on l'a dit d'accès aux services et aux soins, de revitalisation des bourgs centres, d'attractivité du territoire (économie, numérique, téléphonie mobile, tourisme ...), de Mobilité et accessibilité, de Transition énergétique et de Cohésion sociale
Jean-Michel Baylet remerciait le maire et les élus de leur présence et pour la globalité de leurs réflexions. "Nous sommes ici au cœur de la ruralité, merci de m'avoir invité. La douceur ici est infinie". Le ministre félicitait ensuite le propriétaire du jardin et son fils pour avoir eu le courage de passer de la vigne aux abricots et aux oliviers leur permettant ainsi de travailler sur leur terre et de proposer des produits de qualité.
Enfin Jean-Michel Baylet revenait sur les contrats urbains, rappelant que 216 millions d'euros du fonds de soutien à l'investissement local (FSIL) y sont dédiés chaque année et que les contrats de ruralité en Corse représentaient 1,1 millions d'euros.
Le ministre poursuivait sa visite en direction de Ponte-Leccia et Bastia.


Une réaction de Lionel Mortini, maire de Belgodère, président de la communauté de communes E cinq pieve
En marge de cette visite ministérielle, Lionel Mortini a adressé un courrier  aux conseillers communautaires pour leur expliquer les raisons de son absence lors de cette visite ministérielle:
 

Mesdames et messieurs,
M. Baylet, Ministre de l’Aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales inaugurera demain la Maison des services au public de Calenzana avant de rejoindre les instances du Pays de Balagne, sur le site d'une des réalisations du programme Leader, pour promouvoir le Pôle d'Equilibre Territorial et Rural et envisager un contrat de ruralité. Le conseil communautaire pourra d’ailleurs se prononcer sur la création du PETR lors de la prochaine réunion prévue le 31 août.

 

Cette visite apparait comme un « coup » médiatique pour le gouvernement. Notre MSAP de Pietralba (anciennement RSP) existe depuis 3 ans… le contrat de ruralité semble n’être que la rebaptisation de fonds déjà existants….
 

 
 

En mettant en oeuvre la loi NOTRe et en refusant le moratoire, le gouvernement, avec la fusion, a de facto privatisé le service de l’eau et de l’assainissement, démantelé les services et leurs emplois (MSAP de Pietralba et SAAD), démantelé la politique du logement et du patrimoine vernaculaire, rendra aux communes les écoles actuellement gérées par la communauté, nous rend illisible la politique de la petite enfance (crèches).
 

 
 

Cette loi, qui nous a menés à la fusion et que le ministre n’a pas arrêté amorce le rouleau compresseur des intérêts privés pour la gestion de nos services.
 

 
 

Pour le Pays de Balagne, les seuls chiffres des fonds LEADER attribués à la Balagne, qui passent de 2,6 millions d’euros à 1 million d’euros pour les 5 prochaines années, démontrent que la venue du Ministre ne sert pas à grand chose.
 

 
 

J’aurais souhaité que ce ministre travaille sur un certain nombre de dossiers :
 

- pour les jeunes agriculteurs dans l’incapacité de construire leur outil de travail avec des permis systématiquement refusés par des fonctionnaires au pouvoir disproportionné. Ces mêmes fonctionnaires qui laissent fleurir des métastases périurbaines où règne le chancre du hangar. Tout en préservant des espaces agricoles et naturels, l’étau normatif autour de la construction en milieu rural doit être desserré. L’impact sur la consommation de ces espaces serait marginal. Les agriculteurs pourraient alors diversifier leurs activités (gîtes ruraux, agritourisme, vente de produits…) et s’assurer l’équilibre financier, 
 

 
 

- l’extrême prolifération des lapins de Garenne, causant d’importants dégâts à l’agriculture et source de modifications de l’environnement et de rupture de l’écosystème et du biotope,
 

 
 

- la disparition du service d’Hospitalisation à Domicile (HAD) en Balagne,
 

 
 

- la fracture numérique, alors que des entreprises de notre territoire voient leur développement stoppé par cette problématique.
 

 
 

Et tant d’autres sujets pour la survie de nos villages.
 

 
 

Cette loi du gouvernement marque un coup d’arrêt au maintien de la vie dans nos villages, là où nous avons trouvé les réponses aux défis des budgets restreints et aux règles toujours plus contraignantes alors que chaque jour, nous répondons chacun dans nos communes et ensemble avec la communauté, aux enjeux de la proximité humaine, de la créativité et de l’initiative sur notre territoire.
 

 
 

Personnellement, je ne me soumettrais pas aux logiques parisiennes qui sont contraires à l’intérêt général.
 

 
 

M. le Ministre allume une lampe en plein jour et veut nous faire croire qu'il nous apporte la lumière. Il n’est pour moi aujourd’hui que le ministre fossoyeur de nos communes et notre communauté de communes.
 

 
 

C’est pour ces raisons que je n’irai pas à cette visite ministérielle demain.
 

 
 

Je souhaitais éviter tout malentendu, mon absence n’a aucune ambition polémique ou provocatrice mais je ne peux me contraindre à aller rencontrer un ministre qui défait ce que les élus locaux construisent au quotidien.  Ceci est bien évidemment une position strictement personnelle qui n’engage que moi".





Corse | Entretiens | Elections | Institutions


Les plus récentes
Corse
Nicole Mari | 11/09/2013 | 5936 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Corse
Charles Monti | 22/08/2012 | 4415 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 11