Corse Net Infos - Pure player corse

Interpellations dans la jeunesse corse: Réaction de l'Assemblée de Corse


Rédigé par le Jeudi 11 Mai 2017 à 14:47 | Modifié le Jeudi 11 Mai 2017 - 17:32


La majorité territoriale tenait ce matin une conférence de presse suite aux nombreuses arrestations d'hier. Une quinzaine d'élus étaient présents. Dénonçant une dynamique répressive qui s'ancre, ces derniers n'entendent pas rester les bras croisés tandis qu'on tenterait, selon Gilles Simeoni, de "replonger la Corse dans une logique de conflit."


A la suite des très nombreuses arrestations au sein de la jeunesse corse mercredi, plusieurs mobilisations, organisées par l'association Sulidarità, se sont déroulées le soir dans toute l'île. Nombre des interpellés sont des militants des syndicats étudiants Cunsulta di a Ghjuventù Corsa (C.G.C.) et Ghjuventù Indipendentista (G.I.), ainsi que des supporteurs de Bastia 1905.
 

Jeudi matin, au moins 7 d'entre eux étaient toujours en garde-à-vue, et pourraient être présentés devant un juge d'instruction dans la journée. Ces interpellations font suite à plusieurs manifestations, dont celle qui avait précédé de violents incidents le 15 décembre dernier à Bastia. Hier, par le biais d'un communiqué de presse, la Ghjuventù Indipendentista tire la sonnette d'alarme, rappelant que en un an, plus de 130 jeunes corses ont fait l'objet d'interpellations.
 
 

"U troppu stroppia", un sentiment que partagent les élus de la majorité territoriale. Ce matin, ces derniers ont tenu a rappeler leur soutien envers la jeunesse, et dénoncer ce qui s'apparente, selon Gilles Simeoni, à "une logique de fonds derrière ces interpellations:
 
il y a manifestement une volonté répressive visant à replonger la Corse dans une logique de conflit. Nous voulons aujourd'hui dire de façon très ferme à l'Etat qu'il n'y a pas d'avenir dans ces logiques. On attend de lui des gestes forts pour que la jeunesse, qui ressent un large sentiment de colère, puisse retrouver sa sérénité. Il faut également ouvrir une perspective politique. C'est ce que l'on attend aujourd'hui du nouveau Président de la République."
 
 
"Après les arrestations de ces dernières semaines, il faut rompre avec ce cycle infernal qui entretient un sentiment d'injustice", à rajouté Jean-Guy Talamoni.
  
Visé ici: ce fameux cycle infernal de violence-répression dont tout le monde parle, et les nombreuses affaires qui perdurent, des années durant, dans les rouages de la Justice, sans pour autant aboutir, et que les dossiers ne se referment définitivement. 





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





LE FIL ACTU
Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 88377 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 45201 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39105 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 389