Corse Net Infos - Pure player corse

Interpellations d'Ajaccio : La mobilisation s'organise


Rédigé par le Lundi 6 Octobre 2014 à 21:32 | Modifié le Mardi 7 Octobre 2014 - 00:10


Une douzaine de personnes, parmi lesquelles le bâtonnier de l'ordre des avocats et l'un de ses prédécesseurs, ont été interpellées lundi matin à Ajaccio et dans sa région dans le cadre de l'enquête sur l'attentat à la roquette perpétré contre la caserne Battesti d'Ajaccio. Un rassemblement de protestion s'est déroulé lundi soir devant la caserne d'Asprettu. Des rassemblements sont encore prévus ce mardi devant les préfectures d'Ajaccio et de Bastia. Les deux barreaux de la ville pourraient également se mobilser contre les interpellations…


(Photos Dumè Susini)
(Photos Dumè Susini)
Ce sont les policiers de la Sdat (Sous direction antiterroriste) et les gendarmes de la section de recherches d'Ajaccio qui ont procédé à l'ensemble des interpellations essentiellement parmi des militants et des proches de Corsica Libera et les milieux nationalistes d'Ajaccio et sa région.
Mais parmi elles figurent aussi le bâtonnier de l'ordre des avocats d'Ajaccio Me Dumè Ferrari ainsi que Me Phlippe Gatti qui a été l'un de ses prédécesseurs.
De nombreuses perquisitions ont été effectuées dans le cadre des investigations liées à ces interpellations qui s'opèrent dans le cadre de l'information judiciaire ouverte le 25 Mars dernier par la section antiterroriste du parquet de Paris.
En fin de soirée Corsica Libera et  l’Associu Sulidarità ont organisé un rassemblement à Aspretto au cours duquel ils ont demandé la libération immédiate de toutes les personnes gardées à vue.
"Basta à a ripressione" ont clamé les manifestants qui ont symboliquement bloqué l'accès à la caserne de la gendarmerie. Jean-Guy Talamoni et Jean-Marie Poli ont pris ensuite la parole pour notamment stigmatiser l'attitude de ceux qui à Paris veulent provoquer des affrontements et pour appeler dès ce mardi à des rassemblements devant les préfecture de Corse-du-Sud et de Haute-Corse.
Un peu avant le barreau d'Ajaccio s'était insurgé contre l'interpellation de deux de ses membres.


La LDH "dénonce les pratiques de l'antiterrorisme"

"Une fois de plus, la Ligue des Droits de l'homme dénonce les pratiques de l'antiterrorisme qui visent à impressionner les citoyens.

L'interpellation d'une dizaine de personnes et parmi celles-ci, deux avocats, dont un est membre de la LDH, et de son épouse, ne pouvait déboucher que sur une importante médiatisation de cette opération de police. Pourquoi user de gardes à vue spectaculaires, là où peuvent suffire de simples convocations ! La LDH sera présente aux rassemblements organisés à Ajaccio et Bastia pour revendiquer le droit à une justice sereine et au respect des droits, dont la présomption d'innocence. Par cette particpation, la LDH veut également rappeler son adhésion

à une politique de dialogue que ne doit pas entraver l'action disproportionnée de la justice antiterroriste."


Interpellations
  • Interpellations
  • Interpellations
  • Interpellations





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85149 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40747 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344