Corse Net Infos - Pure player corse

Inseme per a Ghisunaccia : "Una pulitica municipale per u bislinguismu è u riacquistu di l’identità patrimuniale"


Rédigé par le Jeudi 27 Novembre 2014 à 23:23 | Modifié le Jeudi 27 Novembre 2014 - 23:34


"Notre commune a une carence importante dans le domaine de l’odonymie, qui concerne les voies de communication, à savoir les noms des rues, des places et des chemins" souligne dans un communiqué Inseme per a Ghisunaccia


Inseme per a Ghisunaccia : "Una pulitica municipale per u bislinguismu è u riacquistu di l’identità patrimuniale"
« Impasse des Lauriers », « Rue des Aubépines » ; « Rue Saint-Michel» etc... tels sont les nomsdonnés à différents endroits de Ghisunaccia depuis plusieurs décennies.
Pour Inseme per a Ghisunaccia, "il est urgent d’engager un programme de modifications progressives de ces odonymes, afin de redonner une identité patrimoniale forte à notre village. Une politique municipale de « riacquistu » qui s’insèrera dans une vision du développement touristique, et dont elle sera le socle." 

La signalétique bilingue est également un dossier sur lequel, nous souhaitons voir s’engager une 
politique volontariste, dynamique et beaucoup plus ambitieuse. Si la charte de la langue Corse, a été signée par la municipalité depuis plusieurs années. Pour l’heure, nous regrettons que ses choix se soient portés uniquement sur quelques initiatives symboliques (message d’accueil téléphonique de la mairie, véhicules des services techniques..etc).
En effet, outre la mise en place des noms de rues et d’une signalétique directionnelle en langue Corse, ce document prévoit au total 29 actions, dont certaines permettent une véritable promotion du bilinguisme. A l’heure où la réappropriation de notre identité collective est soutenue par la quasi-totalité de la société corse, notamment au travers de la demande d’un statut de co-officialité, Inseme per a Ghisunaccia considère que ces orientations doivent être intégrées dans la gestion municipale.

A Ghisunaccia hè oghje à un crucivia. Ferma per noi, un paese agropasturale ma ghjè dinù diventatu una cità è u scopu sarà di riesce sta transizione. Rinfurzendu u sintimu d’appartenanza à une cumunità culturale viva è spana ma unita ind’è a stessa vuluntà di custruisce di manera cullettiva u so destinu.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85474 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40913 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 347