Corse Net Infos - Pure player corse

Inseme per a Ghisunaccia :" Pour l’adoption du statut de résident par la municipalité "


Rédigé par le Jeudi 8 Mai 2014 à 23:11 | Modifié le Vendredi 9 Mai 2014 - 00:20


Inseme per a Ghisunaccia et ses élus au sein du conseil municipal manifestent dans un communiqué leur volonté de voir la municipalité de Ghisunaccia se positionner de la même manière que celles de Cuttoli; Granace sur la notion de statut de résident…


Inseme per a Ghisunaccia et ses élus plaident pour :" l’adoption du statut de résident par la municipalité "
Inseme per a Ghisunaccia et ses élus plaident pour :" l’adoption du statut de résident par la municipalité "

"La question foncière est une problématique majeure, face à laquelle la Corse se trouve confrontée depuis des décennies. Ce phénomène de dépossession, touche notre communauté insulaire au plus profond de son identité, en hypothéquant à court terme sa destinée sur ce territoire, et donc in fine son existence en tant que peuple. Au-delà de l’aspect technique, relatif aux mécanismes de la hausse de l’immobilier et du foncier, cette thématique doit véritablement être appréhendée dans toute sa dimension historique et culturelle, en y intégrant le danger imminent pour l’avenir de nos enfants. 

Pour Inseme per a Ghisunaccia, l’adoption le 24 avril dernier par l’Assemblée de Corse, dans sa diversité politique, d’un “statut de résident ” afin de limiter les ventes immobilières aux seules personnes vivant sur l’île depuis cinq ans, est une avancée politique d’une importance capitale. Des municipalités composées d’élus de toutes tendances : Cuttoli-Curtichjatu ; Granace…etc.. se sont également prononcées en faveur de cette mesure, poursuivant ainsi les mêmes objectifs que ceux défendus par ce vote de la Collectivité Territoriale de Corse à savoir : lutter contre la spéculation immobilière et permettre aux insulaires d’accéder à la propriété. 

Notre commune de Ghisunaccia n’est pas épargnée par ce problème, et la seule volonté d’une municipalité de réserver du foncier à des insulaires, sans cadre juridique particulier, sera insuffisante. En effet, désormais il devient impossible de maintenir cette tendance dans un contexte de forte croissance démographique résultant d’un flux migratoire important. Comme peuvent l’attester, la lecture des chiffres de l’INSEE pour la Corse. La vente de nouveaux lots communaux envisagée par la municipalité est un projet qui va dans le bon sens, et nous partageons cette orientation en matière de politique foncière, initiée sous d’autres mandatures. Néanmoins, nous considérons que ce dispositif doit être complété par des mesures fortes, permettant de garantir la priorité de l’accès à la propriété des résidents insulaires. Pour cela, Inseme per a Ghisunaccia émet le souhait de voir la municipalité, au-delà des clivages politiques, renforcer le vote majoritaire de la Collectivité Territoriale de Corse, et s’inscrire dans le fil de la démarche engagée par les communes citées précédemment. Nous proposons donc que soit inscrit à l’ordre du jour du prochain Conseil Municipal, l’adoption d’un critère basé sur 5 ans de résidence en Corse pour pouvoir être éligible à un lot communal soit la définition donnée au statut de résident permanent. 

Dans un esprit constructif, et pour l’intérêt exclusif de nos concitoyens, Inseme per a Ghisunaccia soumet ces éléments à la réflexion de la majorité municipale."




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85256 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40787 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345