Corse Net Infos - Pure player corse

Impact des émissions portuaires sur le centre-ville de Bastia : Les conclusions de Qualitair


Rédigé par le Dimanche 5 Mars 2017 à 15:42 | Modifié le Dimanche 5 Mars 2017 - 15:57


La Communauté d’Agglomération de Bastia a sollicité récemment Qualitair Corse pour la réalisation d’une étude d’impact des émissions portuaires sur le centre-ville avoisinant le port de commerce de Bastia. Qualitair vient de remettre ses conclusions. elle fait ressortir que sur "l’ensemble des sites observés" le seuil fixé par l’Union européenne en matière de protection de la santé humaine" n'a pas été dépassé. Toutefois des études complémentaires vont être entreprises dès le mois d'Avril "par mesure de précaution" indiquent dans un communiqué commun la CAB et Qualitair.


Impact des émissions portuaires sur le centre-ville de Bastia : Les conclusions de Qualitair
Afin de répondre aux inquiétudes des riverains, la Communauté d’Agglomération de Bastia (CAB) a décidé de faire appel à l’expertise de Qualitair Corse pour déterminer l’impact des émissions portuaires sur le centre-ville de Bastia. Une campagne d’étude a ainsi été menée à bien durant le mois d’août 2016, période où le trafic maritime est à son paroxysme. Les différentes zones étudiées se répartissent de façon homogène entre la citadelle située au sud de la ville, et Ville-di-Pietrabugno au nord. Compte tenu de leur position stratégique, deux sites ont été privilégiés : le toit de la mairie de Bastia et les infrastructures sportives de la CAB situées au Fango.  


Les analyses effectuées consistaient à étudier l’évolution du taux de certains polluants d’origine anthropique, tels que les PM10, le benzène ou encore le dioxyde d’azote. Cela a permis essentiellement de révéler que l’ensemble des sites observés n’a pas dépassé le seuil fixé par l’Union européenne en matière de protection de la santé humaine. Les sites étudiés ont été impactés de manières différentes selon les périodes en fonction des conditions aérologiques. En effet, le vent est un facteur important de cette dispersion qui fait varier la concentration en polluants de ces zones. Contrairement aux polluants chimiques, les particules en suspension ne se dégradent pas avec la distance. Cette campagne d’étude a permis également d’évaluer différents outils de mesure et leur efficacité respective à l’égard de ce type particulier de pollution.  

Néanmoins, dans la mesure où les experts sanitaires considèrent qu’il n’existe pas de seuil en dessous duquel les particules dont sont chargées les suies issues des navires n’ont pas d’impact sur la santé, des études complémentaires s’avèrent nécessaires par mesure de précaution. Une stratégie plus complète d’évaluation est donc en train de voir le jour afin d’analyser au mieux la composition des particules fines présentes dans les panaches émanant des navires. Cette perspective de recherche nécessite une technologie de pointe acquise dans le cadre d’une campagne de recherche internationale menée en Corse en 2012 et 2013 et financée par la CTC. Ces outils seront installés sur un nouveau site de mesure mis à disposition par la CAB dès avril 2017. D’autres collaborations sont par ailleurs en projet pour développer des outils complexes de mesures avec l’observatoire de la qualité de l’air de la région PACA.
--
L’étude complète est consultable sur les sites internet de Qualitair www.qualitaircorse.org et de la CAB.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 87988 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 44745 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 38933 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 379