Corse Net Infos - Pure player corse

I stretti di i Mulini in Cutuli e Curtichjatu : Les trésors de notre territoire e di a nostra mimoria !


le Samedi 24 Mai 2014 à 19:07 | Modifié le Samedi 24 Mai 2014 - 19:42


Au commencement était un souhait. Celui de valoriser notre patrimoine et ses ouvrages présents au cœur de notre île. Les candidats n’ont pas fait défaut mais certains ont pris les devants et redonné vie à cet outil de culture qu’est notre patrimoine. Jean Biancucci, maire de Cutuli e Curtichjatu et vice-président de la CAPA, en passionné qu’il est, ne pouvait laisser passer une telle occasion de mettre en valeur ce fameux sentier des moulins de son village. Ce qui a été fait - avec le soin qu’on imagine - avec l’Office de l’environnement de la Corse et la CAPA. Un travail d’une rare qualité.


I stretti di i Mulini in Cutuli e Curtichjatu : Les trésors de notre territoire  e di a nostra mimoria !

Dans cet écrin de verdure et de maquis aux mille et une senteurs, les organisateurs ont même imaginé une course au trésor pour les plus jeunes. Le ludique ne faisait donc pas défaut, mais le trésor que les cinq ou six cent visiteurs ont cherché n’était pas très difficile à trouver. Il fallait simplement bien ouvrir les yeux et profiter d’une nature qui va droit au cœur. Jeunes et anciens ont très vite trouvé les premiers indices au long des 2600 mètres d’un tracé judicieusement entretenu. Dès lors, des trésors il y en avait pour tous les goûts, à chaque sortie de chemin et au détour de tous les bosquets que comporte ce tracé di i stretti di i mulini qui répond exactement aux critères d’admission au titre de « sentier du Patrimoine. »

Une promenade aux accents du passé, au sein même di à vadda a i mulini, sorte de balade  sur fond de luxuriance qui raconte une belle histoire, authentique, qui laisse imaginer la vie à une certaine époque, le travail de nos anciens et la richesse d’un passé que l’on peut qualifier de glorieux.

En clair, la marque indélébile d’une identité locale, véritable point de départ d’une stratégie globale de promotion du territoire et de ses ressources propres.

Une hymne à la nature…

C’est le pari que vient de gagner la commune de Cutuli e Curtichjatu dans ce patrimoine matériel et immatériel de la Corse. La présentation officielle de ce sentier a été une réussite totale doublée d’une fête grandiose, un peu comme un hymne à la nature. Laurent Marcangeli, député-maire d’Ajaccio, président de la CAPA, Pierre Giongha, président de l’Office de l’Environnement de la Corse, des maires, des conseillers généraux des différents cantons qui ont traversé ce sentier ont pu se rendre compte de la qualité du site…Et de l’accueil, à l’ombre réconfortante des noyers séculaires où il faisait bon vivre et se restaurer.

Jean Biancucci : " 
Trait d’union entre le passé et l’avenir"

Monsieur le maire, la véritable chasse au trésor, en fait, n’a pas été celle que l’on croyait, dans la mesure où les visiteurs ont vite trouvé la réponse ?

- Jean Biancucci : « C’est un peu ça. Le véritable trésor c’est à la fois ce que l’on voit mais aussi ce que l’on sent, c’est l’interprétation des choses. En fait, ce que l’on s’approprie, ou plutôt on se réapproprie le Patrimoine. Cela permet de voire le trait d’union entre le passé et l’avenir, en sachant par ailleurs que les générations qui arrivent, auront besoin de toutes ces clés pour pouvoir interpréter le temps dans lequel ils vivent. Savoir d’où l’on vient, ça n’est pas uniquement quelque chose d’intellectuel, savoir d’où l’on vient c’est retrouver la mémoire des gens, d’imaginer la sueur des hommes, savoir que les meuniers qui ont habité ces lieux, cette rivière, étaient là parce qu’ils étaient dans une économie d’autosuffisance agroalimentaire dans la mesure où ils ne pouvaient faire autrement. Ils nous ont néanmoins laissé un message tout à fait magnifique. Ce message, c’est de dire que cette terre a des richesses, des potentialités et que l’on peut, même dans des conditions difficiles, pouvoir non seulement y vivre mais être heureux. »

 

- Il s’agit là d’un message que vous envoyez à tous vos collègues de l’île qui possèdent vraisemblablement autant de richesses dans leurs communes respectives ?

- J.B. : «Absolument ! Je pense que ce qui se fait ici, peut se faire ailleurs en Corse et en même temps, c’est aussi un témoignage au-delà de la richesse patrimoniale, un témoignage d’amour pour le village et pour le territoire, pour les lieux dans lesquels nous sommes nés et dans lesquels on vit. »

 

- Avec la foire du couteau corse et maintenant le sentier du patrimoine, Cutuli e Curtighjatu devient un lieu incontournable pour le visiteur ?

- J.B. : « Sans doute, mais il y a bien d’autres manifestations ailleurs qui attirent les visiteurs. Notre ambition c’est que les gens se réapproprient ces richesses là, que d’autres qui viennent de l’extérieur, du bassin de population d’Ajaccio ou d’ailleurs, puissent apprécier d’une manière décontractée autant que ludique. C’est quelque chose qui s’appelle la liberté.

 

- Cela redonne un intérêt à nos villages, à notre intérieur comme chacun sait touchés par une certaine désertification. Une sorte de riaquistu ?

- J.B. :  « C’est vrai, ça peut donner un autre intérêt, mais surtout  ça va nous permettre de pouvoir nous enrichir, un enrichissement continu qui ne vaut que si on le met en perspective, que ce soit économique, social ou culturel. Ainsi, cela permettra également de redonner à ceux qui ont envie et qui ont choisi de vivre ici, de pouvoir le faire en ayant la connaissance des lieux, l’appropriation des lieux et aussi l’histoire des lieux. Je crois que réinvestir son patrimoine, son territoire, c’est une manière de dire on est d’ici, on vit ici, on compte y vivre et fonder une société dynamique, plurielle, à partir d’une culture qui est la notre, la culture corse. »

Propos recueillis par J.F.





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85383 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40839 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346