Corse Net Infos - Pure player corse

Hyacinthe Mattei répond au maire de L'Ile-Rousse


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mardi 29 Juillet 2014 à 21:52 | Modifié le Mardi 29 Juillet 2014 - 23:23


Dans un communiqué paru sur Corse Net Infos le 25 juillet dernier, Jean-Joseph Allegrini-Simonetti et ses colistiers ont annoncé qu'à la suite de l'annulation de l'élection municipale de L'Ile-Rousse, ils avaient décidé de se pourvoir en Conseil d'Etat. Hyacinthe Mattei, conseiller municipal d'opposition a souhaité répondre à ce communiqué.


Hyacinthe Mattei répond au maire de L'Ile-Rousse

"Dans un article paru sur votre site, le maire de L'Ile-Rousse et ses colistiers annoncent se pourvoir en Conseil d’état, ce qui est au demeurant tout à fait légitime dans un état de droit comme le notre, puisque ce type de recours est prévu dans les procédures relevant de contentieux électoral.
Par contre, ce qui est misérable et indigne, ce sont les allégations mensongères qui sont  avancées  par le maire de L’Ile Rousse pour justifier cet appel, comme à son habitude il travestit la vérité et ose s’en prendre aux juges du tribunal administratif de Bastia qui auraient mal appréhendé la situation en prononçant l’annulation de l’élection de L’Ile Rousse sur un seul grief, je cite le maire « Quant au passage dans l’isoloir, le grief est quelque peu léger… »
Or, le Tribunal Administratif  précise clairement dans ses attendus  que M. Mattei et Mme Bastiani  je cite « sont fondés à demander l’annulation des opérations électorales litigieuses de L’Ile Rousse et que sans qu’il soit besoin d’examiner les autres griefs, les opérations électorales en cause ont été entachées d’irrégularités au regard des dispositions de l’article L 62 du code électoral.»
Quant à l’état d’esprit particulier qu’il m’attribue concernant la présence de pressions, de manœuvres ou autres actions qui auraient pu contraindre les électeurs, qui  ne serait que médisance et calomnie. Je laisse là aussi la justice agir, cette fois-ci au pénal, et en bon démocrate, je m’inclinerai dans ces deux procédures aux décisions de justice qui seront prises, comme je l’ai toujours fait.
Je garde une totale  confiance dans ces institutions qui sont là, entre autres, pour faire respecter la démocratie, celle que vous avez honteusement bafouée le 23 mars dernier.
Quant au fait que je n’aurais pas fait part d’une quelconque observation, c’est totalement faux, j’ai attendu sagement la rédaction du procès verbal pour le faire comme cela est prévu par le code électoral.
Vous dites vouloir faire confiance aux Ile-Roussiens, quant aux faits, je vous cite à nouveau  « qu’ils ne se laisseront pas au final abuser par les agissements de ceux qui veulent à nouveau s’emparer du pouvoir par des méthodes peu conformes à l’esprit démocratique »
Mais qui a été sanctionné, qui a empêché les nombreux électeurs d’accomplir leur devoir civique dans des conditions normales, qui à trahi la confiance des Ile- Roussiens, qui à bafoué la démocratie, qui à utilisé les moyens publics, la prépotence, qui à empêché la vidéosurveillance de livrer la vérité de ce qui s’est passé réellement dans la file d’attente, qui s’est maintenu au pouvoir en employant ces méthodes ?
C’est bien vous M. Allegrini Simonetti Jean Joseph, qui êtes encore à ce jour au pouvoir, alors un peu moins d’insolence et un peu plus de dignité et de respect s’il vous plait".
---
Les deux parties s'étant exprimées, nous considérons comme close la polémique.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85487 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40919 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348