Corse Net Infos - Pure player corse

Hôpital de Bastia : "Si on nous avait écouté il y a 3 ans…"


Rédigé par le Vendredi 4 Décembre 2015 à 16:20 | Modifié le Vendredi 4 Décembre 2015 - 17:30


A l'appel de l'intersyndicale - CGT, FO et STC unis derrière la même démarche - les personnels du centre hospitalier de Bastia se sont réunis une fois de plus, vendredi en début d'après-midi, dans le hall de l'hôpital pour entendre leurs représentants dresser un point de la situation. Mais même si des avancées ont été obtenues notamment une entrevue avec l'agence régionale de la Santé de Corse le blocage des locaux de direction de l'hôpital est toujours d'actualité.


Hôpital de Bastia : "Si on nous avait écouté il y a 3 ans…"
Premières informations répercutées par Josette Risterucci pour la CGT, Pierre-Paul Ugolini  de FO et Stéphane Gherardi pour le STC : "L'ARS a convenu d'une réunion pour le 14 Décembre prochain. Dans le même temps le directeur de l'hôpital reconnaissait, malheureusement, que ce que nous avions dit  il y a 3 ans - Le Copermo (comité interministériel de la performance et de la modernisation de l'offre de soins hospitaliers) est irréalisable - s'avérait exact."
"Nous n'avons pas fait l'école nationale de Santé Publique, nous n'avons pas fait l'ENA mais si on nous avait écouté il y a 3 ans, on ne serait pas dans cette situation" 
a dénoncé Josette Risterucci.
"Aujourd'hui tout ce que les délégués syndicaux avaient montré du doigt à l'époque se vérifie : on n'a pas les moyens de finir les travaux, on n'a pas les moyens de l'équipement, on  a un déficit en trésorerie"a t-elle encore souligné en rappelant que la revendication portée par le personnel consistait " à revoir le financement de l'ensemble des travaux et à exiger une aide pour la trésorerie de l'établissement pour pouvoir payer l'ensemble des fournisseurs", ce dont pâtit partie de l'économie départementale.

Autre information : l'intersyndicale a demandé un rendez-vous avec le préfet de la Haute-Corse  "parce qu'il faut faire remonter les informations au Gouvernement autrement que via le ministère de la Santé qui, malgré nos nombreuses visites depuis 3 ans, n'est pas entendu " .
Au-delà, le personnel qui ne veut pas pénaliser les usagers, envisage de faire appel à eux, sans doute dès le mois de Janvier, pour donner encore plus d'ampleur au mouvement.
En attendant, tout en poursuivant l'occupation de tous les locaux de la direction, le mouvement pourrait gagner le hall du centre hospitalier où le personnel, en contact direct avec les usagers et leurs familles, espère faire mieux entendre le message qu'il porte.
Pierre-Paul Ugolini a dit ensuite la détermination de FO à poursuivre le mouvement jusqu'au bout. Stéphane Gherardi a affirmé celle du STC.
Le bras de fer est engagé. Le personnel n'a pas l'intention de le perdre.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 21:16 Bastia : Revaloriser la filière coutelière corse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85428 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40885 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346