Corse Net Infos - Pure player corse

Hôpital d’Ajaccio : Visite guidée d’un outil ultra-moderne et bientôt fonctionnel


Rédigé par José FANCHI le Vendredi 10 Février 2017 à 18:16 | Modifié le Vendredi 10 Février 2017 - 18:34


Le chantier est immense, remarquablement organisé et surtout bien avancé. Le nouvel Hôpital de la Miséricorde d’Ajaccio sera ainsi livré dans les temps, dès l’année prochaine. Vendredi après-midi, le député-maire d’Ajaccio qui est également président du conseil de surveillance s’est rendu sur le site pour y constater l’avancée des travaux en compagnie de l’architecte, du patron des travaux, du directeur de l’hôpital et des organisations syndicales, tous équipés de Casque, chasuble, bottes pour un tour d’horizon du chantier. On ne badine pas avec la sécurité


Hôpital d’Ajaccio : Visite guidée d’un outil ultra-moderne et bientôt fonctionnel
Quelle splendide vue d’ensemble sur les hauteurs de la ville ! Un cadre majestueux.  Le stiletto constitue en effet un site idéal pour le prochain centre hospitalier de la Miséricorde qui domine toute la baie d’Ajaccio ainsi que la campagne environnante. Sur place, avant la visite du chantier, les responsables ont convié les visiteurs à une projection filmée d’un quart d’heure avec explications à la clé sur les travaux et les avancées. Ce fut ensuite la visite du futur centre par le comité de pilotage.
 Laurent Marcangeli semblait ravi de cette visite, tout comme il l’était de l’avancée des travaux qui semblent respecter le programme établi.


- Le défi relevé semble en bonne voie de réalisation avec, et c’est une bonne nouvelle, le respect du calendrier ?
- C’est un véritable défi humain, comme vous pouvez le constater, les travaux vont bon train, les différentes structures se dessinent et le gros œuvre est en voie d’achèvement. C’est en ces lieux que tous les malades se rendront prochainement, où les enfants d’Ajaccio vont naître. Il faut donc que les conditions de confort soient parfaites, sans pour autant oublier toute la communauté hospitalière qui va vivre et travailler ici, qui va rendre le service public de la santé ici même, donc, ils faut que toutes ces options soient prises en compte. Le voile a été levé à travers le film de présentation qui nous a été présenté tout à l’heure et l’on a pu juger de la qualité de l’ouvrage en même temps que le respect du calendrier. Il faut le souligner. Cette visite nous permet de visualiser ce que sera l’avenir.


- Cette visite en compagnie des délégations s’imposait à ce stade des travaux ?
- Cette visite s’est faite à mon initiative, en tant que président du conseil de surveillance et en tant que maire de la ville. Le projet est historique pour Ajaccio car ce n’est pas tous les jours qu’un hôpital voit le jour. Il faut que tout cela soit fait dans la transparence, qui passe par l’association, la contribution de l’ensemble des partenaires mais aussi par le fait de permettre à celles et ceux qui font vivre cet hôpital, le conseil de surveillance, l’ensemble des organisations syndicales et également celles et ceux qui ne sont pas représentés. L’ensemble de la communauté hospitalière, la communauté médicale et administrative, tout le monde doit être là parce que c’est un projet qui va bien au-delà d’Ajaccio dans la mesure où il a une résonance régionale. Aujourd’hui je pense qu’il est indispensable que les gens puissent voir comment les choses se passent afin qu’il n’y ait pas de faux procès qui soit mené contre ce fantastique outil, ce projet majeur pour la Corse. 


- Depuis la pose de la première pierre, le centre a fort bien avancé, d’autant qu’il semble évolutif. Est-ce votre avis ?
- Bien sûr, il a très bien évolué et va continuer de le faire avec les extensions qui sont prévues. J’appelle de mes vœux l’extension qui concerne l’Epad Eugénie qui est un établissement vieillissant. La volonté de la municipalité est qu’il doit faire partie pleinement du projet hospitalier du Stiletto. Notre demande a été prise en compte et c’est une bonne chose.


- Et l’accès du futur centre hospitalier, pose-t-il toujours problème ?
- C’est une inquiétude, je continue de la manifester. J’ai parlé d’un projet pour la Corse, la santé publique c’est important, il faut que tout le monde se retrousse les manches pour essayer d’accompagner la création de cet établissement au niveau des réseaux routiers. La ville d’Ajaccio prend sa part et j’en profite pour lancer un appel à tous nos partenaires institutionnels afin qu’ils nous rejoignent car il serait vraiment dommage de rater l’accès à cet hôpital flambant neuf. Il faut que ce soit accessible…


- L’inquiétude semble être également du côté de la Cour des Compte ?
- Au mois d’août dernier est née une polémique qui disait que seul l’hôpital d’Ajaccio était en proie à des difficultés financières. Je pense que c’est la santé publique en Corse qui connait des difficultés. Il faudra voir avec le Gouvernement pour un certain nombre de choses. Des annonces vont être faites qui, je l’espère, seront positives. C’est un travail quotidien qu’il faut mener et puis surtout il faut avoir une gestion qui soit saine et rigoureuse, sans pour autant mettre en danger les patients et les conditions de travail de celles et ceux qui font vivre la santé publique. La rigueur il en faut dans les collectivités mais aussi et surtout dans la santé publique. 

- Les délais semblent respectés ?
- Certainement. Ils sont annoncés pour 2018 et non pas 2017 comme cela avait été dit, mais rappelez-vous, je l’avais dénoncé et j’ai eu raison…
J. F.
 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 89043 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 45945 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39247 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 404