Corse Net Infos - Pure player corse

Haute-Corse : Une unité de bilan pour lutter contre les "Dys" à l'école


Rédigé par le Mercredi 9 Octobre 2013 à 22:43 | Modifié le Jeudi 10 Octobre 2013 - 08:34


"Informer et échanger sur les conceptions actuelles des troubles "Dys" : tel était le thème du colloque "Dys 2013" organisé durant toute la journée de Mercredi dans la salle des délibérations du conseil général de la Haute-Corse par la collectivité départementale et la Maison départementale des personnes handicapées. Questions à Marie-Pierre Le Gallais, médecin-coordonnateur à la MDPH .


Marie-Pierre Le Gallais (à gauche), médecin-coordonateur à la MDPH, et son équipe
Marie-Pierre Le Gallais (à gauche), médecin-coordonateur à la MDPH, et son équipe
-  Pourquoi un tel colloque ?
- C 'est un colloque à destination des professionnels de la santé ainsi que des professionnels de l'Education nationale afin de diffuser toutes les connaissances et leur communiquer les outils pour leur permettre d'évaluer et de diagnostiquer les enfants atteints de troubles d'apprentissage et de troubles "Dys".

- Ces troubles concernent combien d'enfants ?
- On estime à 10% les enfants atteints dans chaque classe d'âge par ce types de troubles. Leur handicap  ne s'exprime qu'à l'école. Cela veut dire que ce sont les enseignants qui sont en première ligne non seulement pour les repérer et ensuite les diriger vers un bilan puis vers le soin, mais aussi pour adapter leur enseignement au sein de l'école afin que l'enfant ne soit pas en souffrance.

- Quels sont les troubles les plus fréquents?
- Ce sont essentiellement (60%) les troubles du langage écrit (dyslexie, dysgraphie), les troubles du geste (dyspraxie). Mais la plupart des enfants présentent une multiplicité de "dys" qui sont rarement isolés et plus de 50% d'entre eux sont affectés des trouble psychologiques associés comme l'échec scolaire et la mauvaise estilme d'eux-mêmes avec une anxiété énorme qui se retrouve chez la majorité des enfants. C'est donc un véritable problème de santé publique puisque quand ces enfants ne sont pas dépistés et ne sont pas pris enc harge, ils se retrouvent en état d'échec scolaire. De surcroît les "Dys" sont sources d'isolement et d'échecs futurs. Il est donc primordial que ces enfants soient vraiment pris en compte dans leurs différences dès l'école où ils sont 8 heures par jour : souffrir tout ce temps là sans aménagement et sans soins, c'est énorme…

- Et l'enfant une fois repèré ?
- Si un enseigant repère un enfant et qu'il a des doutes sur ses capacités d'apprentissage à la lecture, à l'écriture, au langage, au dessin etc, il peut en parler à la famille et diriger la famille soit vers son médecin traitant soit vers un orthophoniste, par exemple, pour dresser un bilan et voir ce qu'il en est exactement. Puis vers notre unité de bilan à la Maison départementale des personnes handicapées.

- La MDPH ?
- L'unité de bilan de 
Maison départementale des personnes handicapées de Haute-Corse a pour singularité d'être la seule unité en France supportée et financée entièrement  par une MDPH. C'est une volonté politique forte de nos élus de Haute-Corse prendre en compte ce handicap et de faire en sorte que les enfants de notre département puissent avoir accès à un bilan plurisdiciplinaire gratuit quand ils présentent ces troubles. 

- Les travaux du collioque ?
- Nous avons fait le point devant 350 personnes sur les avancées de la recherche dont tous ces troubles font l'objet dans des domaines variés (neuro-sciences, psychologie cognitive, sciences de l'éducation, du langage) et présenté à tous les professionnels notre unité de bilan, son équipe et son fonctionnement. 

- Une équipe impliquée ?
- Notre équipe est composée de 12 personnes, des vacataires, des mis à disposition, des contractuels. Mais il y a aussi des bénévoles, tous animés par la volonté d'aider ces enfants. Il convient également de saluer l'engagement de nos élus et notamment du président du conseil général de Haute-Corse, Joseph Castelli en l'occurrence, président de la MDPH.





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 21:26 Et si on mangeait du grillon pour ce réveillon?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85355 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40818 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346