Corse Net Infos - Pure player corse

Haute-Corse : Un véhicule-léger infirmier pour la Casinca, la Costa Verde et l'Oriente


Rédigé par le Jeudi 6 Août 2015 à 23:20 | Modifié le Vendredi 7 Août 2015 - 00:09


C'est parce que certaines zones des communautés de commune de Casinca, Costa Verde et Oriente sont identifiées par l’Agence Régionale de la Santé Corse comme territoires à plus de trente minutes des services d’urgence - SMUR ou Urgences Hospitalières - que le président de l'assemblée départementale de Haute-Corse, qui est aussi le président du Sdis, a passé jeudi matin une convention avec les représentants des communautés des communes : l'objectif est, en effet, dedesservir chaque citoyen en soins urgents en moins de trente minutes. Pour ce faire rien de mieux qu'un véhicule léger de soutien médicalisé…


Haute-Corse  : Un véhicule-léger infirmier pour la Casinca, la Costa Verde et l'Oriente

Fort de ce constat, en 2014, le SDIS a mis en place une expérimentation VLSM ( véhicule léger de soutien médicalisé) à Cervioni. Ceci consistait à la création d’une garde permanente du du 14 Juillet au 31 Septembre 2014 d’un infirmier sapeur-pompier et d’un conducteur.
L’infirmier du SDIS est un professionnel de santé, habilité à réaliser des soins urgents après formation conjointe et validante SAMU/SDIS. Ainsi l’ISP est capable, seul de prendre en charge pour 16 situations clairement définies (arrêt cardiaque, crise d’asthme, douleur, choc hémorragique, allergie sévère, accouchement…) des patients. Cette prise en charge para médicale offre ainsi aux patients une chance supplémentaire de survie et surtout améliore grandement l’efficacité globale du système de soins pré-hospitaliers.

 

Pendant la phase de test de 2014, les infirmiers (ISP) ont pris en charge 162 patients. Ils ont réalisé 80 PISU (protocoles infirmiers de soins urgents). La gravité des malades pris en charge est pour plus de 60% des cas du CCMU 3-4 ou 5, ce qui correspond à des situations où une action de soins (et non plus de secourisme simple) est nécessaire. Le temps moyen d’arrivée sur place était de 10 minutes et la jonction SMUR lorsqu’elle s’est avérée nécessaire a été faite en moyenne en trente minutes après arrivée de l’infirmier sapeur-pompier.
L’expérimentation a également mis en test un outil de télé médecine, un scope multiparamétrique. Cet appareil a donné pleinement satisfaction et ainsi, le SDIS a créé un véritable  « réseau de soins » : le médecin régulateur du SAMU a pu prescrire à distance des médicaments et prises en charge, il a pu aussi interpréter les ECG et peser la pertinence de l’envoi ou non d’un moyen de réanimation plus lourd.

 

La couverture des 3 communautés de commune en soins urgents, pour l’été 2015, peut donc s’envisager avec la mise en place d’un Véhicule Léger Infirmier, tel qu’il a été fait en 2014.
La convention  signée prévoit donc la mise en place du VLSM, au CIS Cervioni, pour le territoire correspondant à la zone blanche de l’ARS. La garde sera tenue par des Infirmiers sapeurs-pompiers (trente) et des conducteurs du CIS Cervioni.
La durée de mise en place est de 45 jours : du 1er aout 2015 au 15 septembre 2015 en raison du pic de fréquentation touristique 
Une répartition financière est prévue pour les frais de fonctionnement : le SDIS assume l’ensemble des coûts organisationnels et structurels, les trois communautés de communes contribuent au prorata de leur population INSEE. Les frais d’investissement en matériels sont supportés par le SDIS.


La mise en place est devenue effective le 1er Août au matin :  le VLSM a, d’ores et déjà, effectué une dizaine d’interventions, dont des infarctus, des traumatisés et plusieurs jonctions avec les moyens SMUR du centre hospitalier de Bastia.
Un dispositif dont se sont félicités François Orlandi, président du conseil départemental et du Sdis de Haute-Corse, Marc-Antoine Nicolai, président de la communauté des communes de Costa Verde, Antoine Poli, président de la communauté des communes de Casinca mais aussi Benoît Bruzzi, maire de Vescovato, et Anthony Alessandrini, maire d'Antisanti en présence notamment du colonel Charles Baldassari, directeur du Sids 2B, du lieutenant-colonel Jena-Luc Beccari, directeur adjoint, du médécin-chef Stéphane Bergzoll et du commandant Thierry Nutti





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85082 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40731 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345