Corse Net Infos - Pure player corse

Haute-Corse : 80 bénévoles en ordre de marche contre les incendies de forêts


Rédigé par le Lundi 17 Juin 2013 à 21:51 | Modifié le Mardi 18 Juin 2013 - 01:26


L’heure est à la préparation des hommes et du matériel pour les comités communaux feux de forêts et réserves communales de sécurité civile de la Haute-Corse. En effet, la saison tant redoutée des incendies de forêts se rapproche avec les premières grandes chaleurs et le dispositif de prévention doit être fin prêt  dans l’objectif de réduire la menace incendiaire


Les réservistes communaux recevant en 2012 leurs diplômes de secourisme en présence des autorités civiles à Venaco.
Les réservistes communaux recevant en 2012 leurs diplômes de secourisme en présence des autorités civiles à Venaco.
Cet été, se seront 80 bénévoles qui arpenteront  le terrain pour des missions de surveillance et de dissuasion au côté des moyens engagés par le service départemental d’incendie et de secours de Haute-Corse dans le cadre de l’ordre d’opération « feux de forêts » 2013.
« Cet été, les communes concernées engageront 14 véhicules légers de reconnaissance et de première intervention répartis en Balagne, dans le Nebbiu et le Cap-Corse. L’objectif est d’assurer un renforcement du maillage couvrant les territoires exposés aux risques d’incendies. Les bénévoles ont pour mission d’effectuer des patrouilles de surveillance et de dissuasion pendant les jours à risques élevés en liaison avec le Codis 2B », explique Jean-Pierre Mazzi, coordonnateur de l’association départementale des comités communaux feux de forêts de Haute-Corse.
 « Grâce au partenariat et la convention qui nous lie au Sdis 2B, l’action des comités et réserves est bien codifiée et ne pourra se confondre avec celle des moyens de lutte départementaux et nationaux qui seront présentes sur le terrain. La formation des réservistes communaux qui a été dispensée par le Sdis 2B a largement contribué à cette normalisation » précise t-il.

Un bénévolat peu reconnu

Haute-Corse : 80 bénévoles en ordre de marche contre les incendies de forêts
Mal connus du grand public malgré leur 30 ans de lutte pour préserver leur environnement, les bénévoles des moyens communaux de prévention incendie représentent aujourd’hui par leur engagement à haut risque et leur action désintéressée, la dernière traduction par les actes d’une citoyenneté responsable voire d’une mobilisation civique exemplaire.  
Ce que confirme Jean-Pierre Mazzi : « Nous assistons depuis quelques années à une démobilisation des citoyens face au problème des incendies alors même que les nouvelles générations, sont plus réceptives à cette thématique de préservation de l’environnement. Nous espérons grâce à cette évolution des mentalités, pouvoir trouver de nouveaux bénévoles pour assurer la relève car nos effectifs fondent à vue d’œil. En parallèle, le manque de reconnaissance du rôle essentiel joué par ces bénévoles dont certains en Balagne ont plus de trente ans d’ancienneté,  renforce cette hémorragie des bonnes volontés dans une île gangrénée par l’incivisme et la violence et qui a besoin de se référer à des exemples vertueux ».
C’est donc un combat pour la survie de ces outils de prévention, qui inquiète les responsables de l’association départementale  des comités communaux feux de forêts de Haute-Corse (ADCCFF 2B). Une inquiétude fondée sur le peu d’attractivité que véhicule le bénévolat de manière générale dans un contexte de crise économique.  

Refuser la fatalité du feu

Haute-Corse : 80 bénévoles en ordre de marche contre les incendies de forêts
Néanmoins, en ces temps d’incertitude, les responsables de l’ADCCFF de Haute-Corse savent pouvoir compter sur des soutiens très actifs. Ceux du Conseil Général de la Haute-Corse et du Service départemental d’incendie et de secours de la Haute-Corse notamment qui apportent une aide financière conséquente permettant à l’association d’assurer ses activités d’intérêt général.
Autre soutien très marqué, celui de Pierre Guidoni, président de la Casdis et conseiller général du canton de Calenzana, qui défend sans relâche l’action des bénévoles sur le terrain.  
A cela, il convient d’ajouter, également, l’engagement du Colonel Charles Baldassari, directeur du Sdis 2B qui avec ses cadres, ne ménage pas sa peine pour soutenir, maintenir et créer de nouvelles réserves communales sur l’ensemble du territoire. Cette politique volontariste du Sdis 2B, menée en étroite concertation avec les maires concernés, a conduit récemment à la création de nouvelles réserves notamment dans le Nebbiu.
Plus que jamais la prévention des incendies de forêts passe par l’éducation à l’environnement mais surtout par l’implication des citoyens qui doivent refuser avec force la fatalité du feu en s’engageant sur le terrain, en donnant de leur temps et en s’opposant à la folie criminelle de quelques-uns.
C’est en tout cas le sens de l’action conduite par les bénévoles des comités communaux et réserves communales de Haute-Corse, qui cet été encore, passeront de nombreuses heures dehors, loin de leurs familles et de leurs occupations professionnelles afin de préserver ce qui peut l’être encore. C’est une question de survie pour tous ! 
François DAUMONT




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85158 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40748 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345