Corse Net Infos - Pure player corse

Grandes surfaces : La FDSEA de Haute-Corse s'inquiète des promotions intempestives


Rédigé par le Lundi 25 Mai 2015 à 23:52 | Modifié le Mardi 26 Mai 2015 - 00:41


La FDSEA de Haut-Corse est inquiète et le fait savoir. Elle s'inquiète surtout à l'orée de la saison estivale des «promotions intempestives » des grandes surfaces qui risquent "de tuer la production et notamment en Corse, la production locale."


Grandes surfaces : La FDSEA de Haute-Corse s'inquiète des promotions intempestives

"A la veille de la saison touristique et du rush maîtrisé que tout le monde espère pour notre économie, la FDSEA de Haute-Corse tient à reparler du rôle des grandes surfaces dans le maintien et voire, le développement de la production agricole Corse" affirme le syndicat présidé par Joseph Colombani.

 

La FDSEA de Haute-Corse "à travers ses adhérents est inquiète des « promotions intempestives » qui finalement deviennent le prix de référence, (prospectus, mailing etc…).
La promotion doit rester un acte commercial répondant à un surplus de production temporaire qui profite au consommateur
.
"Aujourd’hui, souligne encore la FDSEA, la promotion fait partie de la guerre effrénée que se livrent les grandes surfaces pour attirer les grandes masses de consommateurs au risque de tuer la production et notamment en Corse, la production locale."

 
Jusqu’où peut aller cette guerre des prix ? 
"Le consommateur aujourd’hui bénéficiaire le sera-t-il encore demain quand toute la production viendra d’un seul pays où la main-d’œuvre et les traitements phytosanitaires sont les moins chers et les moins bien contrôlés ?" interroge le syndicat agricole.
 "Après analyse, il est pourtant établi que seule la production locale permet grâce à sa proximité le maintien de prix non imposés par les centrales d’achats des grands groupes".

 

"Face à cette dérive",  la FDSEA de Haute-Corse "en appelle à la responsabilité de chacun, agriculteurs, grossistes, patrons de grandes surfaces, consommateurs. L’économie productive de la Corse se faisant sur trois mois et sur quelques produits, il serait inconscient de laisser perdurer tout l’été, la destruction de nos exploitations agricoles notamment, maraichères et fruitières."
"Si cet appel à la raison ne devait être entendu, malgré l’affichage ostentatoire sur la volonté de privilégier les produits régionaux", la FDSEA de Haute-Corse qui se dit toujours prête au dialogue "se réserverait aussi le droit et le devoir à l’action syndicale pour que vive l’ensemble des acteurs de notre économie."





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Economie
Charles Monti | 03/06/2016 | 4063 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Economie
Philippe Jammes | 09/05/2016 | 3589 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 10