Corse Net Infos - Pure player corse

Gilles Simeoni et les incendies de véhicules: "Il appartient aux services de l'Etat de mettre fin à cette spirale !"


Rédigé par le Vendredi 13 Mars 2015 à 17:50 | Modifié le Vendredi 13 Mars 2015 - 18:06


"Les statistiques révèlent une augmentation inquiétante des destructions volontaires de véhicules par incendie sur la commune de Bastia. Ainsi, il y a eu 117 véhicules détruits par le feu à Bastia en 2013 (incendiés directement ou détruits par dommage collatéral), 112 en 2014" relève Gilles Simeoni, maire de Bastia, dans un communiqué.


Gilles Simeoni et les incendies de véhicules: "Il appartient aux services de l'Etat de mettre fin à cette spirale !"

Or, depuis le 1er janvier, soit en 3 mois seulement, on en dénombre déjà 58 (dont 23 incendiés directement). Cette situation inquiète légitimement les bastiais. Elle ne doit pas pour autant conduire à des surenchères électoralistes ou à des analyses démagogiques. Ainsi et par exemple, laisser croire que la mise en place des 13 caméras de vidéo-protection prévues dans une délibération de décembre 2013 aurait permis d’empêcher une seule de ces destructions ou l’identification d’un quelconque auteur est totalement fallacieux : aucun des véhicules incendiés ne se trouvait dans une zone prévue pour être couverte par une caméra. Et la cartographie des incendies de véhicules démontre que ces faits ne peuvent pas être reliés à des logiques de tension urbaine dans des zones dites sensibles, ou à de la délinquance de quartier : tous les quartiers de la ville sont en effet touchés, selon des modes opératoires souvent similaires. 

 

Les questions sont donc nombreuses et restent pour l’heure sans réponse : ces incendies sont-ils le fait d’un ou plusieurs auteurs identiques ? Participent-ils tous des mêmes causes ? N’existe-il pas une ou plusieurs opérations concertées, et si oui, à quelles fins ? Il appartient aux services de l’Etat, dans le cadre de la mise en œuvre de leurs fonctions régaliennes et de leurs pouvoirs d’enquête, d’apporter des réponses à ces questions, et de mettre un terme à cette spirale.  
Dès le 10 février dernier, j’ai écrit en ce sens à Madame la Directrice de la DDSP, et lui ai demandé de mettre en œuvre tous les moyens nécessaires à la prise en compte de cette légitime attente des bastiais. Il est souhaitable que les autorités policières et judiciaires communiquent publiquement sur les moyens mis en œuvre et obtiennent rapidement des résultats.





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 18:38 Le rendez-vous de "La table ouverte" à Calvi

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85398 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40847 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346