Corse Net Infos - Pure player corse

Ghisonaccia : Le conseil municipal déclare indésirables burkini et burka


Rédigé par le Vendredi 19 Août 2016 à 18:03 | Modifié le Vendredi 19 Août 2016 - 18:29


Le Conseil municipal de Ghisonaccia n'est pas resté insensible aux événements de Siscu. Lors de sa session de jeudi soir il a adopté une motion où il souligne " que les marques ostentatoires d'appartenance tel que le Burkini et la burka sont des signes politiques qui expriment la volonté d'imposer un mode de vie contraire à notre histoire et à nos valeurs et qu'ils sont une étape de plus dans un processus de défi communautaire". Dans le même texte le conseil municipal présidé par Francis Giudici demande "aux représentants de l'Etat de prendre toutes les mesures nécessaires et urgentes pour lutter contre ces dérives par la force de la loi."


Ghisonaccia : Le conseil municipal déclare indésirables burkini et burka
Voici le texte de cette motion :
Considérant la situation actuelle marquée par des tensions fortes suite aux attentats commis partout dans le monde et qui touche des personnes de toutes les religions et de tous les pays.
Considérant que les marques ostentatoires d'appartenance tel que le Burkini et  la burka sont des signes politiques qui expriment la volonté d'imposer un mode de vie contraire à notre histoire et à nos valeurs et qu'ils sont une étape de plus dans un processus de défi communautaire.
Considérant les risques de débordements possibles dans une période de tension où ces signes sont perçus comme une provocation.
Considérant que la Corse dans son histoire et dans sa culture a toujours été une terre d'hospitalité mais qu'elle ne peut accueillir que ceux qui veulent bien s'y intégrer et la respecter.

Le conseil municipal de Ghisonaccia :
• Apporte son soutien fraternel à toutes les personnes agressées à Siscu et aux habitants du village qui ont réagi de manière solidaire ainsi qu’à son maire.

• Considère que toute personne refusant l'intégration de manière ostentatoire n'est pas la bienvenue en Corse.

• Considère que ces personnes portent atteinte à notre mode de vie et font beaucoup de mal aux autres musulmans qui vivent avec nous à nos cotés. Elles n’ont pour seul objectif que la division de notre société.

• Demande aux représentants de l'Etat de prendre toutes les mesures nécessaires et urgentes pour lutter contre ces dérives par la force de la loi.

• Appelle à une prise de conscience à tous les élus de Corse sur la nécessité de s’opposer à l’islam radical et aux dérives communautaires.

• Appelle l’ensemble de la population Corse à la vigilance et à ne pas céder aux provocations.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85536 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40954 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348