Corse Net Infos - Pure player corse

Fraternatale le 18 décembre au Palatinu : I Muvrini ouvrent le bal de la solidarité


le Lundi 9 Décembre 2013 à 17:43 | Modifié le Lundi 9 Décembre 2013 - 18:06


Crise, période difficile, précarité, partage, solidarité, amour de l’autre, Noël approche et tous les ans à la même période, le cœur doit avoir ses raisons pour ne pas ignorer notre prochain. Toutes les associations caritatives sont mobilisées autour de la CLE - Coordination Inter Associative de Lutte contre l’Exclusion- qui organise le 18 décembre prochain une grande soirée au Palatinu avec un concert offert par le groupe « I Muvrini » dont la première partie sera assurée par le groupe ajaccien « Les Granddukes ».


Fraternatale le 18 décembre au Palatinu : I Muvrini ouvrent le bal de la solidarité
« Nous sommes là non pas à l’invitation des Muvrini mais à l’invitation d’une dame : la pauvreté ! » 
Le docteur François Pernin va droit au but pour faire bouger les choses et soigner les consciences. Il a bien raison lorsqu’il dit que la période que nous vivons est placée sous le signe de la précarité. Il fait partie de ces hommes qui se décarcassent pour faire avancer les choses afin d’échapper à la rue, d’en sortir une fois pour toutes. 
La marche en avant, le désir de sortir du trou, d’éviter de basculer dans l’univers de la rue, sans repère, tout cela doit disparaître et faire place à à un avenir plus serein. 
Le retour vers la dignité peut et doit s’articuler autour de trois éléments essentiels : Intelligence, Union, Humanisme.
Pour le docteur Pernin, ces éléments constituent le cocktail :
- Avec un peu d’intelligence, il faut impérativement se donner les moyens d’innover pour trouver des solutions, créer un renouveau dans l’aide au prochain, améliorer nos méthodes
- Avec la coordination, I Muvrini, le Crédit Agricole, nous avons les éléments pour créer l’union
- Avec les Muvrini, qui nous tirent par le haut, nos associations et notre foi, l’humanisme se met en place.

Jean-François Bernardini : « Laissons briller notre propre lumière »

Homme de scène mais aussi pétri d’humanité, de paix et de fraternité, Jean-François Bernardini se réjouit, avec son groupe, de venir prêter main forte au CLE : "Pour nous, c’est un véritable cadeau que de soutenir votre cause, le sens d’un Noël Corse. Cette main, c’est vous qui la tendez, c’est votre travail au quotidien, votre regard, votre bienveillance à l’autre. 
Nous avons répondu à votre appel sans hésiter car nous apprécions et admirons votre travail de première nécessité, ce goutte à goutte de bienveillance, ce travail de résistance quotidien qu’est la solidarité. Cette solidarité qu’avec vous on ressent fortement…" 
Le chanteur a évoqué la Corse d’avant, celle du monde paysan en voie de disparition : "Avant on ne manquait de rien, le village, c’était la famille, on se confiait, on s’entre aidait, on donnait au prochain, on vivait d’une autre façon. La confiance et le partage régnaient à tous les niveaux."
Jean-François Bernardini s’est fait historien, conteur, en rappelant la vocation première du fameux « désert des Agriate » qui était en fait un immense jardin de 15 000 hectares avec des fontaines, des retenues d’eau, des sources et un fabuleux terroir de fruits et légumes qui nourrissait toute une région voire plus : « Aujourd’hui, on risque de mourir de soif près d’une merveilleuse fontaine. Alors, on se met à rêver secrètement de voir les « restos du cœur » devenir les jardins du cœur… »
Puis il cite Nelson Mandela, lorsqu’il fut élu président : « Il ne faut pas avoir peur de la lumière qui brille en chacun de nous. C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus. Laissons briller notre propre lumière… »
Dans un tour de table, chacun des membres de la Coordination Inter Associative de lutte contre l’Exclusion s’est exprimé. Chacun dans un angle d’intervention qui lui est propre, à l’image de Médecins du Monde, Ava Basta, Fraternité du Partage, Secours catholique, Secours Populaire, Croix Rouge, Restos du Cœur. Il faut savoir également que le CLE a géré depuis 2009 l’abri de nuit en collaboration avec les différents financeurs, l’Etat, la mairie d’Ajaccio et le Conseil Général de la Corse-du-Sud et qu’il y a quelques jours, un abri a ouvert ses portes pour soutenir les plus Fragiles.

Tous au Palatinu le 18 décembre à 21 heures

Groupe le plus emblématique de notre région, I Muvrini, comme on a pu le voir, aiment partager. Ils favorisent le métissage des musiques, sont plus que jamais généreux au point de s’intéresser à tout ce qui est humain, à tout ce qui rassemble. I Muvrini ont ainsi proposé d’offrir un concert en faveur des précaires. Un cadeau enveloppé des paillettes de la solidarité. 
Les bénéfices seront offerts aux associations de la CLE pour soutenir leurs projets. Raison de plus pour y aller car les besoins sont nombreux : achat de véhicules pour le Secours Populaire et les Restos du Cœur, repas de Noël pour la Fraternité du partage, achat de médicaments pour la Mission médecins du Monde, organisation d’un voyage pour Ava Basta, installation de chenil et d’abri de nuit pour la Croix Rouge, installation d’un accueil de jour pour le Secours Catholique.
Le groupe ajaccien « Les Granddukes » assurera le spectacle d’ouverture.
Prix de la soirée : 30 euros. 
Billetterie au magasin « Vibrations » au 48 rue Fesch (04 95 21 21 97) et à la salle Palatinu les mercredi et samedi de 14 à 18 heures jusqu’au mercredi 18 décembre).
J. F.

Fraternatale le 18 décembre au Palatinu : I Muvrini ouvrent le bal de la solidarité



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85398 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40847 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346