Corse Net Infos - Pure player corse

François Tatti et le MCD proposent "la refondation des forces progressistes"


Rédigé par le Mercredi 10 Février 2016 à 19:35 | Modifié le Jeudi 11 Février 2016 - 00:13


Le Mouvement Corse Democrate tiendra sa prochaine assemblée le 17 Février prochain à la salle polyvalente de Lupino. Cette séance de travail collective, au-delà du bilan de fonctionnement qui sera nécessairement dressé, va également engager la définition des orientations politiques futures du mouvement dirigé par François Tatti à la suite de l'échec des territoriales. L'objectif est, ainsi que l'a évoqué François Tatti, entouré pour la circonstance de plusieurs membres de son mouvement, de débattre des orientations politiques à impulser "à la suite de l'échec des territoriales pour construire la refondation nécessaire de la Gauche et des forces progressistes."


François Tatti et le bureau du MCD proposeront dans le cadre d'une coordination régionale qui s'établirait sans exclusive "et dans le respect des sensibilités de chacun de tirer notamment tous les enseignements de la situation politique nouvelle et construire un projet d'avenir pour la Corse".
Pour l'heure il n'y a guère eu que des échanges entre colistiers d'hier - Paul Giacobbi et Maria Giudicelli - et personnalités de gauche diverses au rang desquelles pourraient figurer Jean-Charles Orsucci, Corse Social Démocrate, François Orlandi que François Tatti a cité en vrac mercredi matin - mais "l'idée est de travailler avec tout le monde, PRG compris s'il adhère à ces bases" disait-on encore au MCD qui, c'est évident, se met en ordre de marche pour 2017.
Refonder c'est une première étape. Mais ce n'est pas tout.


"Actes symboliques et petites phrases provocatrices"
Le MCD proposera aussi dans quelques jours un chantier de travail pour "réaffirmer ses valeurs de transparence, d'équité et d'ouverture car il estime que "les Corses doivent avoir confiance dans la politique et notamment la jeunesse pour qu'elle s'engage."
Puis François Tatti a abordé la "situation nouvelle créée par l'accession des nationalistes au pouvoir territorial".
Pour lui "actes symboliques et phrases provocatrices" des tenants du pouvoir territorial inquiètent de "nombreux Corses". "Ces actes et ces phrases ne sont pas anodines et visent à remettre en cause notre relation à notre nation française" a insisté le président du MCD.
Il n'en demeure pas moins - et ce sera l'une de ses tâches ainsi que l'a souligné François Tatti - "Le MCD entend poursuivre sa démarche d'élaboration de reformes institutionnelles audacieuses dont la Corse a besoin vers plus de décentralisation et d'autonomie en réaffirmant son attachement indéfectible à la République et à ses valeurs universelles".




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 21:26 Et si on mangeait du grillon pour ce réveillon?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85327 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40805 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346