Corse Net Infos - Pure player corse

François Tatti à Folelli : "Un élan supplémentaire pour les prochaines étapes"


Rédigé par le Jeudi 18 Décembre 2014 à 21:13 | Modifié le Samedi 20 Décembre 2014 - 02:03


Le MCD - Mouvement Corse Démocrate - porté récemment sur les fonts baptismaux par François Tatti a tenu sa première réunion d'information mercredi soir à Folelli. Plus de 120 personnes s'étaient rassemblées pour la circonstance à la Médiathèque où tour à tour les membres du bureau provisoire du MCD - Jean-Marc Venturi, Françoise Vesperini et Julien Morganti - et François Tatti ont pris la parole pour exposer notamment les raisons de la création du mouvement mais pas seulement.


François Tatti à Folelli : "Un élan supplémentaire pour les prochaines étapes"

Les statuts qui laissent une grande place à la représentation de la société civile, les principaux axes qui sous-tendent le positionnement politique du mouvement et l’organisation du travail de ses adhérents et sympathisants dans les mois à venir, ont été longuement évoqués en présence de nombreux élus  de la microrégion, dont Yannick Castelli, maire de Penta di Casinca, qui a accueilli à Folellu les représentants du MCD, Benoît Bruzi, maire de Vescovato.
François Tatti nous en dit plus sur cette première réunion.

- Pourquoi le choix de Folelli et de la Casinca ?
-  Nous avons choisi la Casinca car c'est une région en pleine mutation. A la fois urbaine et rurale, elle fait aujourd’hui face à des enjeux cruciaux : la place de l'agriculture, le rôle de pole secondaire, l'impact du PADDUC, la place des habitants face à l'accroissement rapide de l'urbanisation...
Ce sont ces enjeux que nous souhaitons aborder au sein du MCD et sur lesquels nos adhérents et nos sympathisants souhaitent travailler.
Il s'agit également d'un choix de cœur, étant donné que c'est une région à laquelle je suis particulièrement attaché depuis ma plus tendre enfance.
Je tiens d'ailleurs à remercier Yannick Castelli de m'y avoir accueilli et d'avoir permis que les représentants du Mouvement puissent débattre avec les habitants de la région dans la superbe médiathèque municipale.

- Votre sentiment sur cette première "sortie" ?
Cette première rencontre territoriale me conforte dans la nécessité de donner un rayonnement local au MCD.
Notre jeune mouvement, qui a pour ambition d'ouvrir un nouvel espace politique et de fédérer les citoyens sur des bases différentes, bénéficie d'un très bon accueil de la population.
Mon sentiment est donc très positif et la mobilisation de plus de 120 personnes mercredi soir nous donne un élan supplémentaire pour les prochaines étapes à venir.

- Comment le message du MCD a t-il été perçu ? A-t-il été entendu ?
- Le message du MCD est un message d'ouverture à la société civile, de volontarisme politique. C'est avant tout un mouvement qui se construit en partant des citoyens.
Nous engageons les gens à nous rejoindre, en tant qu'adhérents, sympathisants ou simples citoyens pour travailler, réfléchir, débattre autour des enjeux auxquels la Corse doit faire face avec lucidité.
En cela, le message du MCD est très bien perçu. Les citoyens se détournent des partis traditionnels car ils ne croient plus dans l'offre politique traditionnelle, où le sommet de la pyramide confisque la décision et la réflexion, au lieu de donner la parole à la base.
Proposer aux gens de faire l'inverse, de travailler ensemble, est une dynamique qui reçoit un très bon accueil.

- Quelles sont les attentes des gens rencontrés ?
- Les gens veulent des réponses aux questions concrètes qu'ils se posent au quotidien. Ils veulent comprendre où va le pays où va la Corse et souhaitent donner leur avis sur les choix fondamentaux. Les questions sont simples : comment faire en sorte que les jeunes, nos enfants, aient de vraies perspectives d'emploi sur l'île ? Comment organiser le développement économique de façon ambitieuse ?
Il existe également un vrai besoin d'explication, de vulgarisation des enjeux régionaux parfois perçus comme lointains ou techniques : qu'implique la Collectivité unique ?  Que va impliquer concrètement la mise en place du PADDUC ?
Il s'agit aussi de questionnements très directs sur la capacité du MCD à porter les changements qu'il propose ou sur le potentiel de réussite d'une telle aventure.
Et à ces dernières questions, je peux apporter des réponses plus simples qu'aux premières que j'ai citées car je suis intimement convaincu que le MCD, fort d'un travail collectif, saura relever les défis qui se présentent à lui.





Corse | Entretiens | Elections | Institutions


Les plus récentes
Entretiens
Nicole Mari | 05/04/2014 | 3993 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires
Entretiens
Nicole Mari | 03/04/2013 | 1069 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire