Corse Net Infos - Pure player corse

François Lalanne nouveau SGAC


Rédigé par le Mardi 12 Février 2013 à 00:47 | Modifié le Mercredi 13 Février 2013 - 01:43


Successeur de François Ravier, François Lalanne, nouveau secrétaire général aux affaires corses, a pris officiellement ses fonctions la semaine dernière à la préfecture d’Ajaccio. Sept candidatures de hauts fonctionnaires avaient été recueillies par Partick Strzoda, préfet de Cores-du -Sud, après la parution, du poste vacant, au Journal Officiel, et une commission de sélection interministérielle a fait le choix en tenant compte de l’avis du Préfet de Région.


François Lalanne nouveau SGAC
Haut fonctionnaire de terrain, François Lalanne a travaillé dans plusieurs régions mais aussi dans les îles de Wallis et Futuna, en Nouvelle Calédonie et à Mayotte, lui donnant une expérience de l’administration en milieu insulaire.
Il était lors de son dernier poste chargé de la gestion des principaux outils financiers qui assurent aujourd’hui les politiques de développements en Corse : le PEI (Plan Exceptionnel d’Investissement) et les programmes communautaires comme le FEDER.

Le rôle du SGAC

François Lalanne nouveau SGAC
Le rôle du SGAC (Secrétaire Général pour les Affaires de Corse), est d’assister le préfet de Corse, en coordonnant les services territoriaux de l’état, en veillant à l’articulation avec l’échelon départemental. Il intervient aussi dans l’animation et l’utilisation des crédits publics et des crédits européens, ceux du FEDER principalement qui sont cogérés avec la CTC, mais aussi les crédits de l’Etat avec le Programme Exceptionnel des Investissements (PEI) en Corse, qui mobilisent, sur une période de près de 15 ans près de 2 Milliards d’euros, et il convient de programmer ces crédits, d’une part en relation avec la Commission Européenne au titre du FEDER et d’autre part en lien avec les ministères au niveau gouvernemental, en ce qui concerne les Programmes Exceptionnels des Investissements.
Il y a aujourd’hui deux catégories de régions en France : les régions convergences, principalement les DOM, les régions hexagonales et la Corse qui sont classées dans les régions « riches », compétitivité-emploi. Un consensus européen des états membres, la France et l’Allemagne en particulier, a créé une troisième catégorie qui sera les régions en transition. Sur la période 2014/2020, dix régions européennes seront classées en transition et donc très probablement la Corse, qui bénéficiera d’une intensité d’aide public communautaire européenne assez significative, qui devrait la placer en situation d’avoir la même somme de crédit européen que celle qu’elle a perçu sur la période 2007/2013, c'est-à-dire 300 millions d’euros. 
Les fonds européens corses sur la période actuelle représentent 572 €/habitant, en métropole hexagonale ce chiffre est de 197€. Les fonds européens alloués à la Corse (FAEDER, FSE, FEDER, FEP), sont de 284 millions d’euros sur les sept ans.
Deux dates sont à retenir, données lors de la réunion interministérielle de novembre dernier à Matignon : les autorisations d’engagement doivent toutes être passées pour 2018 et les crédits de paiement doivent tous être utilisés pour 2022.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 00:26 Derby : Notion obsolète ou rivalité bien réelle?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85522 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40944 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348