Corse Net Infos - Pure player corse

François Hollande et les intempéries en Haute-Corse : "A catastrophes exceptionnelles, mesures exceptionnelles"


Rédigé par le Jeudi 2 Mars 2017 à 20:46 | Modifié le Jeudi 2 Mars 2017 - 23:40


François Hollande a achevé son voyage-éclair à la mairie de Furiani. Au terme de cette journée menée au pas de charge le président de la République a tenu à saluer le travail des sauveteurs, qui se sont fortement impliqués lors des dernières intempéries. Au cours de cette ultime halte François Hollande a annoncé de nombreuses mesures en faveur des particuliers, des entreprises, des cultivateurs et des collectivités qui ont été lourdement affectés par les intempéries du mois de Novembre dernier. Mais à l'heure d'un petit point presse il a également évoqué la prochaine collectivité unique, l'arrêt de la violence, l'hommage rendu à Monticello à Michel Rocard et, in fine, fixé la limite des évolutions futures : " La République" a t-il souligné. Notre vidéo.


(Photo Pool-Presse-Christian Buffa)
(Photo Pool-Presse-Christian Buffa)
Une demi-heure de retard sur l'horaire prévu, sans doute, consécutive au repas partagé avec les élus du Cap Corse puis à cette visite sur la côte Est du Cap Corse dont la route a été emportée entre Farinole et Ogliastro.
Au terme de ces pérégrinations entre Sud et Nord de l'Île le président de la République n'a pas eu vraiment le temps de souffler mais il a néanmoins effectué une longue halte à la mairie de Furiani où il était attendu par le maire de la commune Michel Simonpietri et l'ensemble de conseil municipal.
Là à la faveur de nombreux échange avec maints interlocuteurs et à la lumière des explications du colonel Charles Baldassari, commandant du Sdis de Haute-Corse il a pu presque toucher du doigt, après le pont de Farinole, l'ampleur de la catastrophe qui a frappé le nord de l'Île il y a quelques mois.

"Je suis là non seulement pour vous porter des paroles de compassion et de soutien mais pour vous dire l'engagement de l'Etat pour ce qui reste à faire : la répartion, la compensation , l'indemnisation " a souligné  le président de la République à l'heure de dresser le bilan de sa visite à Furiani.
Auparavant François Hollande a tenu à saluer toutes celles et ceux qui se sont mobilisés notamment le 24 Novembre dernier.
Mais au-delà ce l'événement climatique, le président de la République a rappelé que" c'est à la façon dont une société réagi, lors d'événements exceptionnels qui meurtrissent cette société, que l'on peut mesurer les liens de solidarité entre ses membres."
Pluies et vents exceptionnels : rien n'a été épargné à la Haute-Corse. Ni à ses habitants. Avec des dégâts d'une ampleur exceptionnelle. Mais grâce la diligence des secours bien des drames ont pu être évité.
"Je rends donc hommage à l'efficacité et au courage de tous les services : les sapeurs-pompiers de Haute-Corse et de Corse-du-Sud, aux sapeurs et sauveteurs pilotes d'hélicoptères de la Sécurité civile, policiers et gendarmes. La solidarité a été, aussi nationale, avec la Sécurité civile de Brignoles, le Sdis des Bouches-du-Rhône, le bataillon des marins-pompiers de Marseille" : François Hollande n'a oublié personne à l'heure de saluer les auteurs de cette belle solidarité.


Cités aussi les élus qualifiés de "remarquables" durant cette période : les maires, le conseil départemental, les conseillers de la CTC, de la chambre de commerce, de l'Urssaf, de la Msa, le RSI.
Evoquée, encore, la "solidarité" avec des offres d'hébergement proposées, des dons de première nécessité distribués. " C'est l'identité même de la Corse que d'avoir de la générosité et de la conscience" a encore souligné François Hollande. "Mais aujourd'hui il s'agit d'indemniser et de réparer".

80 millions d'euros de dégâts pourraient donner lieu à indemnisation

(Photos Pool-Presse-Christian Buffa)
Après avoir passé en revue l'importance des dégâts subis par les particuliers - 80 millions d'euros de dégâts pourraient donner lieu à indemnisation -, les entreprises et les agriculteurs, le président de la République a rappelé que pour les collectivités locales - une mission interministérielle viendra rapidement en Haute-Corse pour mieux appréhender l'ampleur de la catastrophe - les taux de remboursement habituellement de 30 %, pourraient être portés, à son initiative en raison du caractère exceptionnel de l'aléa, à 60% du montant des dégâts. "Il sera même porté à 80% pour les collectivités les plus touchées".
Au total, c'est une somme de 10 millions d'euros qui sera débloquée pour appuyer les efforts des collectivités dont le territoire a été sinistré. " A cette somme j'ai décidé d'ajouter une enveloppe exceptionnelle de 2 millions d'euros pour le territoire : 1,5 pour la Haute-Corse et 5 000 € pour la Corse-du-Sud au bénéfice des  deux conseils départementaux mais aussi pour les communes et les intercommunalités qui ont besoin de mener de gros travaux" a précisé François Hollande.
"C'est ce que l'on appelle solidarité nationale. Comme vous avez vécu une catastrophe naturelle exceptionnelle, cette solidarité est exceptionnelle" a t-il encore souligné. " Et comme vous êtes une île exceptionnelle, il y aussi des subventions exceptionnelles."
Mais s'il convient d'indemniser et de réparer il faut, aujourd'hui, essayer de s'adapter mais aussi de prévenir.
Un nouveau radar de Météo France sera ainsi installé dès cette année à Ajaccio "afin de mieux prévoir les événements climatiques". François Hollande a, par ailleurs, invité les collectivités à  "entretenir régulièrement les cours d'eau."
Parc naturel marin du Cap Corse et de l'Agriate, futur grand site de la Conca d'Oru-Patrimonio, contrat de plan de la CTC : il s'agit là d'autant de dossiers  qu'il faudra mener à bien pour "préserver l'Île-Montagne" a rappelé le président de la République qui en terminant son allocution a tenu à saluer "la Corse des entrepreneurs, des agriculteurs, de ceux qui entretiennent et préservent la nature, celle des élus qui se battent pour leur territoire, les Corses qui ont le cœur brisé lorsqu'ils voient leur île ravagée par les éléments ou souillée par une exploitation incontrôlée de la ressource."
"Mais les Corses se mettent toujours debouts  pour faire face aux conséquences de catastrophes ou d'événements et démontrent une fois encore leur générosité. Ce qu'a fait le peuple corse est une leçon pour tous les peuples..."




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 87956 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 44700 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 38921 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 378