Corse Net Infos - Pure player corse

Fonction publique : Les formations du CNFPT sont désormais gratuites


Rédigé par Nicole Mari le Jeudi 13 Novembre 2014 à 21:30 | Modifié le Jeudi 13 Novembre 2014 - 21:39


La délégation régionale du CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale) a présenté, jeudi matin au Palais des Gouverneurs de Bastia, son offre de formation et de services pour l’année 2015 basée sur cinq objectifs stratégiques. Cette offre, qui s’adresse aux 450 collectivités et 11 000 agents territoriaux de l’île, sera, désormais, gratuite, mutualisée et territorialisée. Explications, pour Corse Net Infos, de Jean-Louis Milani, délégué régional et adjoint au maire de Bastia.


Jean-Louis Milani, délégué régional du CNFPT et adjoint au maire de Bastia.
Jean-Louis Milani, délégué régional du CNFPT et adjoint au maire de Bastia.
- Quels sont les objectifs stratégiques fixés pour 2015 ?
- Les objectifs, que nous comptons mettre en œuvre dans la formation, sont au nombre de cinq. D’abord, il s’agit de conforter les missions statutaires et règlementaires du CNFPT, notamment en matière de formations obligatoires et de préparations aux concours. Ensuite, de réduire les inégalités d’accès à la formation, ce qui est notre vocation fondamentale. Egalement, de contribuer à l’amélioration du service public local et de faire vivre ses valeurs qui sont, souvent, ignorées ou malmenées. Le 4ème objectif est de développer de nouveaux champs de coopération et d’ingénierie. Enfin, de promouvoir le développement durable dans la gestion et la formation.
 
- Qu’a de particulier cette future offre de formation ?
- Cette offre est particulière dans le sens où toutes les formations dispensées par le CNFPT seront désormais gratuites. Elle est, de plus, orientée vers des demandes et des secteurs actuels. Ce qui démontre que la fonction publique n’est pas un corps endormi, mais qu’elle est réactive. Pour preuve, les demandes de formation émanant des agents territoriaux pour approfondir leurs connaissances en matière d’urbanisme et d’intercommunalité afin d’offrir à leurs concitoyens un meilleur service.
 
- La gratuité est-elle un choix récent ?
- Oui. Le conseil d’administration national du CNFPT a voté, le 5 novembre dernier, la gratuité quasi-totale du panel de formation offert aux collectivités et aux agents territoriaux. Le coût de la formation est couvert par la perception d’une cotisation s’élevant à 1% de la masse salariale et qui représentait, en Corse, en 2013, 2,3 millions €. La Corse a, donc, largement de quoi financer la formation des agents. Je dirais même que les collectivités n’utilisent pas pleinement leurs droits de tirage : la dotation est sous-consommée !
 
- Lancez-vous un appel aux collectivités pour mieux la consommer ?
- Oui ! Compte-tenu des évolutions administratives et des textes, nous les encourageons à former davantage leurs agents et offrir, ainsi, aux citoyens de meilleurs services.
 
- Quel est le nombre d’agents territoriaux qui ont recours à la formation ?
- En 2013, plus de 4200 agents ont suivi, en moyenne, deux journées de formation. Ce chiffre s’explique par une forte réactivité par rapport aux modifications de notre administration, qui génère une demande de formation appropriée des collectivités et des agents territoriaux. Nous nous adaptons à cette demande qui concerne, surtout, l’intercommunalité et l’urbanisme où les règles sont complexes. Sur ces deux points, la demande est forte et souvent conjointe de la part des élus et des agents territoriaux. La vocation première du CNFPT étant de former les agents, pas les élus, nous étudions la possibilité de nous adresser, également, aux maires.
 
- La demande provient-elle plutôt des petites ou des grandes communes ?
- Dans les grandes villes comme Bastia, les agents ont des spécialisations plus fortes, donc la demande est beaucoup plus importante. De plus, les services sont bien plus structurés, l’absence de personnels, qui est un frein pour les petites communes, y est moins prégnante.
 
- Est-ce pour cela que vous prévoyez d’intensifier l’engagement des encadrants intermédiaires ?
- Ce n’est pas spécifique à la Corse, mais l’absentéisme en formation est une réalité ! Si le supérieur hiérarchique n’est pas convaincu des besoins de formation, celle-ci va, le plus souvent, mal s’effectuer. Nous mettons en place des encadrants intermédiaires pour que le besoin soit exprimé de manière forte. La formation doit être faite par des gens motivés. L’objectif est de réduire le nombre d’absences afin que la formation soit, au final, bénéfique pour le concitoyen.
 
- Vous généralisez l’ouverture du livret individuel de formation électronique pour les agents. Quel est son intérêt ?
- C’est un passeport formation pour chaque agent territorial qui garantit la traçabilité de la formation effectuée. Il lui permet de se préparer aux grandes étapes de sa carrière. C’est l’intérêt de l’agent et de son employeur de doter chaque agent de cet outil.
 
- Depuis deux ans, vous avez engagé un processus de territorialisation de l’offre. Le pari est-il tenu ?
- Notre objectif est d’aller former les agents au plus prés de chez eux, de rendre la formation accessible à moins d’une heure de leur domicile ou de leur résidence administrative. Environ 35% de la formation a été dispensée sur Bastia, 50% sur Ajaccio et le reste en microrégion : le Centre Corse, la Balagne, le Taravu-Sartenais-Valincu et le Grand Sud-Alta Rocca-Côte des Nacres. En 2015, plus de 200 journées de formation sont programmées dans ces 4 territoires.
 
- Vous proposez également des plans de formation mutualisés. De quoi s’agit-il ?
- Ces plans de formations sont élaborés au niveau local avec les intercommunalités. L’idée est de permettre aux communes de se regrouper et d’élaborer à l’échelon d’un territoire rural, par exemple la Balagne ou le Grand Sud, un plan permettant de mutualiser les besoins de formation et, donc, de proposer, localement, des actions pertinentes pour les agents. La mutualisation permet, aussi, souvent, d’atteindre des seuils à partir desquels on peut déclencher la formation.
 
Propos recueillis par Nicole MARI




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:08 La magie de Noël opère à Biguglia

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85183 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40759 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345