Corse Net Infos - Pure player corse

Fièvre catarrhale : Les dernières mesures


Rédigé par le Samedi 19 Octobre 2013 à 18:03 | Modifié le Samedi 19 Octobre 2013 - 20:00


"A ce jour, plus de 100 élevages sont touchés par cette maladie avec pour conséquence des mortalités et des animaux qui deviennent improductifs, d'où des pertes de production de lait. Face à cette situation très préoccupante, plusieurs mesures viennent d'être décidées par l'Etat" précise un communiqué de la préfecture de Corse.


Fièvre catarrhale : Les dernières mesures
En quoi consistent-elles?  

Il y a tout d'abord la mise en place d'un dispositif de compensation des pertes. 
Afin d'atténuer les conséquences de cette situation économique grave, le ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt en a acté le principe et les grandes orientations lors de sa rencontre avec les responsables professionnels le 11 Octobre dernier

Cette aide va être notifiée aux autorités européennes pour une mise en œuvre rapide. Les évaluations des pertes ont été établies en concertation avec les professionnels. Plusieurs situations ont été définies selon le niveau de production de la brebis et le mode de renouvellement des agnelles (croit interne ou achat à la xoopérative Corsia).

L'aide couvrira 70 % des pertes et variera selon les cas de 191 à 284 € (par animal mort ou euthanasié) Pour les producteurs fermiers, il sera tenu compte du prix du lait valorisé, l'aide sera donc plus importante.

Une présentation précise du dispositif sera faite lors de la réunion organisée par les professionnels le Mercredi 23 octobre en Haute-Corse et le Vendredi 25 Octobre en Corse-du-Sud. Le Groupement de Défense Sanitaire (GDS) étudie actuellement un dispositif complémentaire pour les éleveurs adhérents au GDS.
Il y a, ensuite,
 la dérogation pour l'exportation des agneaux en Sardaigne, obtenue après accord avec les autorités italiennes et sardes : l'exportation d'agneaux issus des foyers vers des abattoirs sardes est autorisée depuis lundi 14 octobre. Le circuit commercial normal est donc rétabli. Un premier camion a pu partir lundi vers l'abattoir de Luta.

Et, enfin, la vaccination obligatoire et gratuite car, ka vaccination est la meilleure protection contre la diffusion de la maladie.

Cette vaccination obligatoire avant mars 2014 doit être réalisée au plus tôt. Elle est totalement prise en charge par l'Etat. Les vaccins utilisés, à base de « virus inactivés » apportent, à la différence des premiers vaccins utilisés en 2001, toutes les garanties pour les animaux. Les retours observés sur les premiers élevages en attestent. Le troupeau du centre de Casabianda a été un des premiers vaccinés.

Les doses de vaccins sont disponibles. La campagne de vaccination a d'ores et déjà débuté dans de nombreux secteurs.





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85245 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40779 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345