Corse Net Infos - Pure player corse

Festival Under My Screen : Salle comble et éclats de rire lors de la soirée d’ouverture !


le Samedi 18 Octobre 2014 à 00:20 | Modifié le Samedi 18 Octobre 2014 - 01:43


La sixième édition du festival du film Anglais et Irlandais « Under My Screen » s’est ouverte jeudi soir au Palais des Congrès d’Ajaccio, qui affichait salle comble pour l’occasion. Le public Ajaccien a donc de nouveau répondu présent en nombre pour ce rendez-vous désormais bien connu des cinéphiles amateurs de films Britanniques.


La joyeuse équipe d'Under My Screen a lancé la 6è édition du festival jeudi soir au Palais des Congrès d'Ajaccio. (Photo : Yannis-Christophe Garcia)
La joyeuse équipe d'Under My Screen a lancé la 6è édition du festival jeudi soir au Palais des Congrès d'Ajaccio. (Photo : Yannis-Christophe Garcia)
Il faut dire que malgré les importantes difficultés financières rencontrées par l’association Corsica Films Festival, en lien avec l’absence de subvention de la région cette année , les organisateurs avaient décidé d’offrir la séance de lancement du festival au public.
Pari réussi donc, puisque le court métrage L’automne de Zao du réalisateur Nikolaus Roche-Kresse, suivi de la projection du film d’ouverture, la comédie truculente Joyeuses Funérailles, ont transporté les spectateurs au-delà de toute espérance.

Projection gratuite du film d’ouverture Joyeuses Funérailles
« Cette soirée gratuite est le désir de toute une équipe et ce soir, c’est la plus belle salle que nous voyons depuis 6 ans » a confié la présidente du festival Marie-Diane Leccia.
Rappelant les circonstances particulièrement difficiles dans laquelle se déroule cette sixième édition, Marie-Diane Leccia a toutefois tenu à souligner l’investissement et le travail de toute l’équipe de l’association Corsica Films Festival pour faire vivre Under My Screen contre vents et marées.

Des larmes au rire en un peu moins de deux heures !
Et il faut dire que la programmation de cette soirée d’ouverture était particulièrement soignée.
Le public a ainsi pu passer en un peu moins de deux heures (et contrairement à la formule consacrée) de l’humidité au coin de l’œil à des vagues irrépressibles de rire.
La soirée en a effet débuté par la projection du court-métrage L’automne de Zao, du jeune réalisateur Nikolaus Roche-Kresse, invité du festival cette année (voir par ailleurs notre entretien).
Cette œuvre remarquable et singulièrement poignante, s’impose comme un conte fantastique teinté de drame psychologique, qui aborde avec efficacité et tout en retenue la douloureuse question de la mort d'un jeune garçon et de la douleur de sa mère.

Découvertes, émotions et rires en cascade étaient au programme du lancement de cette 6è édition du festival. (Photos : Yannis-Christophe Garcia)

Une véritable émotion sur le public
Une œuvre à l’esthétique particulièrement soignée qui a su, notamment grâce à la parfaite alchimie entre les trois personnages principaux et l’abstraction métaphorique symbolisée par la « bête » du conte, produire une vraie émotion sur le public.
Une salve d’applaudissements a d’ailleurs couronné sa diffusion.
Le réalisateur Nikolaus Roche-Kresse a par ailleurs souligné toute la « difficulté à traiter un thème comme l’enfance et la mort ». Un thème forcément sur le fil du rasoir, qui renforce sans nul doute toute l’efficacité poétique et philosophique de cette œuvre dans, une unité cohérente et particulièrement poignante.

Le message de l’actrice Caterina Murino au public insulaire
Petit moment privilégié pour les spectateurs juste avant la diffusion du court-métrage, avec la lecture par le réalisateur d’un message de l’actrice Caterina Murino (l’Enquête Corse notamment), qui interprète la mère du jeune Zao dans le film.
« J’espère que vous aimerez le film autant que j’ai aimé le tourner. La Corse est dans mon cœur et je vous aime très fort ! » a-t’elle tenu à transmettre au public insulaire.
Qui lui a d’ailleurs bien rendu cette délicate attention par des applaudissements appuyés.
La projection de la comédie hilarante Joyeuses Funérailles a suivi (voir par ailleurs notre chronique).
Une soirée de lancement particulièrement réussie, qui augure encore bien de bonnes surprises jusqu’à la fin du festival le dimanche 19 octobre et dont on ne saurait que trop recommander à tous, petits et grands, de profiter pleinement !
Yannis-Christophe GARCIA



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85270 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40789 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345