Corse Net Infos - Pure player corse

Festival Passion Cinéma : Les plus petits s'initient au septième art


Rédigé par Laetitia Salomone le Samedi 3 Octobre 2015 à 17:36 | Modifié le Samedi 3 Octobre 2015 - 19:51


Le Festival Passion Cinéma - organisé par l'association Ciné 2000 - a enfin ouvert ses portes, au Palais des Congrès d'Ajaccio, ce samedi 3 octobre. Pour l'occasion, l'association a proposé aux plus petits de venir s'initier aux joies du septième art


Jeanne-Paule de Rocca Serra, et sa petite fille, étaient heureuses de lancer cette nouvelle édition du Festival Passion Cinéma
Jeanne-Paule de Rocca Serra, et sa petite fille, étaient heureuses de lancer cette nouvelle édition du Festival Passion Cinéma
Ce samedi 3 octobre, les plus petits ont pu profiter d'une programmation cinématographique venue de tous les horizons. Depuis 10h, les animations se sont enchaînées. Les douze ans, et plus, ont pu s'éprendre de l'histoire de Miss Hokuzai, dans le manga réalisé par Keiichi Hara. Tandis que les plus jeunes, ont pu admirer des dessins animés originaux, et divers contes enchantés, avant de lécher leurs babines, face aux innombrables mignardises proposées lors du Ciné-Goûter.  Une programmation, réfléchie, qui tend à proposer aux enfants des productions de divers horizons. " Nous avons l'habitude de travailler avec différentes distributions qui nous propose des films pour le jeune public. Le principe est de les amener à voir ce qu'ils n'ont pas l'habitude de regarder. Nous formons ces nouveaux cinéphiles en leur proposant d'avoir un autre regard sur le cinéma " raconte Jeanne-Paule de Rocca Serra, responsable de la programmation. En passant un bon moment, ces nouveaux amateurs de cinéma ont également pu retirer quelques leçons de morale. " Il y a souvent des messages dans les oeuvres que nous proposons. On y parle souvent d'environnement, d'amour ou d'amitié " poursuit-elle. Mais pour cette journée, la découverte rimait aussi avec variété. 

Des histoires enchanteresses

" Pour la séance de 14 heures, les enfants de quatre ans ou plus, ont pu découvrir le magnifique conte hivernal " Neige et les arbres magiques ". Ce dernier est précédé de trois histoires où les arbres s'animent et jouent, à chaque fois, un rôle inattendu. Puis à 15 heures, les enfants de trois ans ont pu admirer les 5 histoires, polonaises, de MinoPolska 2. On y retrouvait un duo plein de malice dans la souris et le chaton ou le destin du vilain petit canard dans une portée de chiots. Ce sont des oeuvres où il n'y a pas de paroles mais seulement de la musique. C'est très artistique ". Pour cette première journée, le Festival a cassé les codes de l'enfance. À tel point que l'univers du polar et du fantastique, se sont unis, pour donner vie au  film Phantom Boy. Différents horizons, pour tous les âges donc. Et qui ont su faire le bonheur des enfants comme de leurs parents. 

" Moi ce que j'ai préféré c'est le dessin animé où le personnage boit de l'huile "

À la sortie, chacun est ressorti avec le sourire. Et si les crocodiles, les carambars, ou même les beignets au chocolat, ne laissaient les spectateurs indifférents, les films à l'affiche étaient, en grande partie, coupables d'enchantement. " C'était super bien. Avec un de mes fils on a vu l'histoire de Neige et les arbres magiques. Son petit frère  regarde les différents courts-métrages. C'était une belle histoire " confie Gil avant que son fils aîné, Felix, ne prenne la parole. " Moi j'ai adoré le dessin animé où il y en a un qui boit de l'huile !  ". Des avis que partagent Vanina, et sa fille Rose. " On a vu le MinoPolshka 2.  C'était des animations sans dialogue qui évoquaient la vie à la ferme. Les personnages étaient des animaux. Je crois que ça date des années 60 ". Rose quant-à elle était unanime. Bonbons à la main, et large sourire, elle enchérit avec un " oui " franc et enthousiaste.  Avec cette première journée, dédiée jusqu'à 18H30, aux enfants l'association Ciné 2000 a gagné son pari. Celui d'éveiller l'imagination. Même si les jeunes cinéphiles, n'étaient pas tous unanimes." Les films polonais ont fait peur à ma fille parce qu'ils sont un peu décalés. C'était complètement différent de ce que l'on a l'habitude de voir. Ils laissent libre cours à notre imagination. Ce qui n'est pas toujours évident pour les gamins " ajoute Laetitia, spectatrice.
Les cinéphiles ont jusqu'au 11 octobre pour découvrir la programmation de cette année 2015.  



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85256 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40786 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345