Corse Net Infos - Pure player corse

Fermeture du centre technique de Tallone : Prunelli-di-Fium'Orbu ne veut pas prendre le relais


Rédigé par le Samedi 20 Juin 2015 à 11:47 | Modifié le Samedi 20 Juin 2015 - 12:11


Comme annoncé il y a maintenant plusieurs mois, le maire de Tallone Christian Orsucci procèdera mardi 23 juin à la fermeture du centre d’enfouissement technique. Avec les conséquences que l'on image. A cette occasion le maire et son conseil municipal tiendront une ultime conférence de presse. Dans le même temps à Prunelli di Fium'Orbu la résistance s'organise : les élus élus de la Communauté de Communes Fiumorbu-Castellu, des élus de la Communauté de Communes de la Costa Verde et des élus du Syndicat de la Plaine disent leur oppososition et annoncent une manifestation de protestation dès le 24 Juin à 6 heures. De son côté Spaziu Identità è Demucrazia di a Piaghja Urientale (voir par ailleurs) appelle à la mobilisation le même jour


Le centre d'enfouissement des déchets de Tallone 1.
Le centre d'enfouissement des déchets de Tallone 1.
Le mercredi 24 juin, le Centre d’Enfouissement de Tallone fermera ses portes.
Se pose alors une question : celle de l’enfouissement des 90 000 tonnes de déchets traités initialement par ce site.
Les conséquences de cette fermeture relèvent de la responsabilité de l’Etat, de la Collectivité Territoriale de Corse et du SYVADEC. Ces autorités compétentes, pourtant informées de cette situation depuis longtemps, n’ont à ce jour pris aucune disposition.
Cette improvisation impose donc d’envisager des réquisitions préfectorales qui s’appliqueront aux sites de Prunelli-di-Fiumorbu, du Viggianellu et de Vico.
Concernant le Fium’Orbu, le site de la STOC 2 a été conçu, en accord avec les autorités préfectorales et la population de la communauté de communes, pour accueillir 40 000 tonnes annuelles sur une durée de 10 ans.
Cette réquisition entacherait d’une part le bon fonctionnement du siteet réduirait d’autre part sa durée de vie.
Le Fium’Orbu-Castellu a pris son avenir en main en se dotant des équipements nécessaires pour être autonome dans la gestion de ses déchets. Il n’a donc pas à payer les conséquences de l’irresponsabilité des autorités qui auraient dû se pencher sur ce dossier bien plus tôt.
Nous n’accepterons pas de recevoir une tonne de plus sur le site de la STOC 2. Cela ne serait pas conforme à l’accord moral que nous avons conclu avec notre population.
Afin de manifester notre désaccord, nous serons tous ensembles rassemblés  le mercredi 24 juin à 6 heures devant les grilles de la STOC 2. Seuls les « clients habituels » seront autorisés à entrer sur le centre.
Nous lançons aujourd’hui un appel à la mobilisation auprès de tous les citoyens de notre île : « Rejoignez-nous le 24 juin pour parvenir tous ensembles à remporter ce combat pour résoudre la problématique des déchets en Corse ». 
Il est temps que la corse fasse le choix ambitieux d’une réduction massive de ses déchets et affiche comme objectif le « zéro déchets ». 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85559 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40958 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348