Corse Net Infos - Pure player corse

Exercice grandeur nature pour un sauvetage en mer au large des îles sanguinaires


Rédigé par Lydie Colonna le Dimanche 22 Juin 2014 à 23:28 | Modifié le Lundi 23 Juin 2014 - 00:17


Un bateau de plaisance s’est échoué sur la grande île des sanguinaires faisant quatre blessés et une cinquième personne disparue. C’est le scénario préparé conjointement par les équipes de la SNSM (Société nationale de Sauvetage en Mer) et du SAMU 2A, ce samedi, pour un exercice d’entraînement. Quatre équipes de la SNSM dirigées par Claude Ricci ainsi que l’équipe cynophile et une équipe du SAMU 2A vont pendant 3 heures jouer la scène du sauvetage.


SNSM et SAMU réunis
SNSM et SAMU réunis
Ce sont une quarantaine de personnes qui ont été mobilisées pour cet entraînement grandeur nature d’un sauvetage en mer. Quatre équipes mixtes, équipées, de membres de la SNSM et de personnel du SAMU 2A. Une  première équipe arrive sur les lieux et part en repérage. Après une évaluation de la situation et des besoins, elle fait appel à une, puis deux, puis trois équipes de renfort avec le matériel nécessaire. Les quatre blessés sont pris en charge lorsque les sauveteurs apprennent la présence d’une cinquième personne lors du naufrage. L’équipe cynophile est alors appelée en renfort et part à la recherche de cette cinquième victime.
Une fois les cinq victimes prises en charge, médicalisées, elles sont coquillées puis rapatriées sur la terre ferme afin d’être prise en charge par le personnel de l’hôpital d’Ajaccio.
L’exercice s’arrête là.
                   
Harmoniser les secours
Pour Claude Ricci, l’exercice s’est plutôt bien passé : « Il y avait beaucoup de moyens, beaucoup de personnes et une grande quantité de matériel à gérer. Il y aura sûrement des choses à améliorer … » Le président de la SNSM d’Ajaccio se dit satisfait de la collaboration entre la SNSM et le SAMU. Il s’agissait d’une première : « On a fait connaissance » dit le sauveteur qui attend maintenant le débriefing du médecin pour voir les choses à revoir.
Il y avait deux objectifs à cette mise en situation. Dans un premier lieu, il s’agissait d’harmoniser les différents secours qui peuvent intervenir sur un même accident. Faire en sorte de travailler ensemble, dans le même sens pour optimiser les secours.
Dans un second temps, cela a permis d’évaluer les formations dispensées aux membres de l’association des sauveteurs à leur intégration. Evaluer l’efficacité de ces formations mais aussi les manques et les choses à approfondir.
Nous pouvons donc penser qu’en ce premier jour de l’été, les sauveteurs de notre île sont prêts à accueillir la vague de vacanciers, en leur souhaitant toutefois bien évidement d’éviter ce genre de désagrément.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85142 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40741 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345