Corse Net Infos - Pure player corse

Exercice Corbelle 16 : Attaque terroriste à Calvi


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Jeudi 26 Mai 2016 à 11:52 | Modifié le Vendredi 27 Mai 2016 - 02:29


Après la prise d'otages et le séisme, les 300 intervenants de l'exercice Corbeille16, 3full Scale" 36 heures "non-stop" étaient opérationnels jeudi matin pour un nouvel exercice qui s'est déroulé au coeur de Calvi, sous les yeux médusés des passants. appelés pour un accident de train, ils vont très vite se rendre compte qu'ils ont à faire à une attaque terroriste et qu'il y a des morts et des blessés. D'importants moyens vont intervenir alors que la ville est sécurisée par les militaires du 2e REP


Exercice Corbelle 16 : Attaque terroriste à Calvi

Qualifié de Grande Cause Nationale 2016, l’exercice Corbelle16 « Full Scale » qui se déroule sur une période « Non-Stop » de 36 heures a connu une journée très mouvementée, avec ce jeudi dès 5 heures la libération des otages tombés la veille au soir aux mains de terroristes. Au nombre de 48, les stagiaires n’ont pas eu le temps de souffler que, déjà, une autre catastrophe arrivait. Cette fois, c’était un séisme dans le secteur de Calenzana.
Observateurs et animateurs étaient également à pied d’œuvre, tout comme les 250 militaires et pompiers impliqués dans l’exercice.
Autre temps fort de cette journée, celui d’un accident de train survenu à Calvi, avec de nombreuses victimes.
A leur arrivée, les pompiers comprendront très vite qu’ils se retrouvent face à une nouvelle attaque terroriste.


Ils se retirent du périmètre en attendant l’arrivée des militaires du 2e REP de Calvi qui sécurisent les accès de la zone et la zone concernée par cette attaque.
Sur le terrain de l’Ortacce, sous la vigilance des militaires armés et  les regards ébahis des vacanciers tenus à distance, débute un véritable ballet de véhicules de secours filmés par des drones et caméras de télévisions, alors que les photographes opèrent eux aussi de leur côté.
Les pompiers, médecins du SAMU et autres secouristes peuvent enfin intervenir.
Pour certains, il sera trop tard. Les corps, dont celui d’un enfant sont recouverts.
Des véhicules de l’Avant Blindé (VAB) arrivent sur place, suivis par deux chars M 113 du SDIS de Haute-Corse.
Les blessés sont médicalisés et évacuées sur des brancards dans une zone sécurisée avant leur transfert non pas vers le Centre Hospitalier Calvi-Balagne déjà saturé mais vers l’infirmerie du 2e REP, au camp Raffalli.
Progressivement l’entrée de ville va retrouver sa sérénité.
 
D’importants moyens déployés
Rappelons que pour  mettre en œuvre ces scénarii sur le terrain, de nombreuses unités opérationnelles telles que le 2ème Régiment Etranger de Parachutistes, le RAID, la Direction de la Sécurité Civile et de la Gestion des crises (DGSCGC), l’Unité d’Intervention de la
Sécurité Civile de Corte (UIISC5), la Brigade des Sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), le Ministère des affaires étrangères, au travers du centre de crise (CDC), et le SDIS de Haute Corse (SDIS2B) sont  mobilisés dans ces exercices, en matière d’entraînement à la gestion de crise, pour des stagiaires des secteurs privés et publics.
Un certain nombre d’entreprises ont apporté leurs concours pour tester et évaluer des nouvelles solutions technologiques, en matière de gestion de crise, de capteurs et de communications, qui seront mises en oeuvre durant l’exercice.
La finalité de cet exercice,  on l’aura compris,  est de mieux former les décideurs publics et privés aux situations de crises complexes, sur la durée, tout en ayant pour objectif de faire travailler ensemble des
personnels des secteurs privés et publics, qui en dehors de crises réelles, n’ont que peu d’opportunités de travailler et de se préparer à faire face ensemble  aux situations d’exception.

Réception à la caserne Sampiero
 Pour l’anecdote, la Corse s’est transformée le temps des exercices République de Corbelle, Etat insulaire indépendant situé dans l’Océan indien, au large de la Somalie et du Kenya et au Nord de Madagascar. La ville de Calvi a été rebaptisée Villecalm.
Les terroristes  islamistes somaliens d’idéologie salafiste qui ont opéré appartiennent au groupe « Al Shebab » créé en 2006 pour combattre l’invasion éthiopienne avec pour objectif l’instauration de la charia dans la région.
Dans la soirée, vers 19 heures sont attendus au port de Calvi les otages de l’aéroport libérés rappelons-le à 5 heures jeudi matin. Mis en sécurité au Centre Amphibie du 2e REP, ils seront ramenés en zodiac au port de Calvi.
Un cocktail de clôture aura lieu à l’issue à la caserne Sampiero dans la citadelle.
Seront présents l’ensemble des joueurs, les animateurs, l’encadrement et les autorités.
 






Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Musique
Damien Bianchi | 05/12/2012 | 164117 vues
00000  (0 vote) | 2 Commentaires
1 sur 689