Corse Net Infos - Pure player corse

Evolution de la criminalité et de la délinquance en Corse


Rédigé par le Mardi 22 Janvier 2013 à 23:55 | Modifié le Jeudi 24 Janvier 2013 - 02:08


Patrick Strzoda, a présenté mardi les résultats de la lutte contre la délinquance enregistrés en 2012, en présence de Xavier Bonhomme, procureur de la République et des chefs de services de la Gendarmerie et de la Police de l'Île.


Evolution de la criminalité et de la délinquance en Corse
En matière de délinquance générale, il semble que la situation soit bien maitrisée, puisqu’en 10 ans elle a baissé de 11% pour la Corse, soit 2 000 faits en moins. Elle a aussi légèrement baissé en 2012 par rapport à l’année précédente de 1,1% (soit 170 faits en moins).
On note une très forte diminution des infractions économiques et financières (-18%) et des vols à main armée (-42%), résultats positifs qui sont à mettre au crédit de l’action des service et notamment une série de mesure en partenariat avec des professions sensibles : débits de tabac, bijoutiers, les transporteurs de fonds.
Le taux d’élucidation, permettant de mesurer l’activité des services est lui passé de 29 à 44% entre 2001 et 2011 pour se situer à 38% en 2012.
 
Les cambriolages, dans la catégorie des AAB (Atteintes Aux Biens), restent quant à eux en augmentation, (+15,82% en région). Ce chiffre est plus révélateur en Haute-Corse, où l’augmentation est de 29% touchant pour beaucoup les résidences principales. En Corse-du-sud on note une diminution de 0,60% de ces faits, quit concernent les cambriolages de résidences secondaires, et surtout dans les secteurs de Porto-Vecchio et de Bonifaccio.  
De nouvelles mesures seront prises pour faire face, comme le recours systématique aux moyens de la police technique et scientifique, le renforcement de la coordination des services au sein des CAC (Cellules Anti Cambriolage), destiné à démanteler les équipes rodées et spécialisées dans la délinquance sérielle et itinérante.
 
Une attention particulière sera portée sur la drogue. Bien qu’une baisse du nombre d’affaires soit effective, le nombre des saisies est en augmentation.
  2012 2011
Cannabis 70kg 50kg
Cocaïne 2,3kg 2kg
Héroïne 3kg 1,7kg
Le deal de rue se fait de plus en plus rare, à la suite des aux actions menées, et un travail en profondeur permettra de remonter sur des trafics et surtout des petites affaires d’usage revente, préalable pour déceler des affaires plus importantes.

Les AVIP (Atteintes Volontaires à l’Intégrité Physique), ont augmentées de 2,5% en 2012, avec plus de la moitié des faits en Corse du Sud, et concernant notamment les violences intrafamiliales et sexuelles, avec une tendance, pour les victimes, à porter plainte plus facilement.

Les attentats ont augmenté en 2012, puisqu’ils sont passés de 62 à 87, hausse directement imputable à la reprise de la clandestinité puisque 56 ont été revendiqués par le FLNC (64%).
Une vingtaine d’attentats relèvent de contentieux de proximité, de racket, d’extorsion et d’intimidation.
 
19 homicides, dont 16 règlements de compte, ont été enregistrés en Corse, ainsi que 17 tentatives. Pour lutter efficacement contre cette criminalité, le gouvernement a mis en place une stratégie globale à trois orientations : un renforcement des effectifs, qui enquêteront dans les secteurs où se développe l’affairisme, une meilleure coordination des actions de tous les services et enfin, l’appui et des moyens de service ou d’offices centraux, sur décision d’une cellule interministérielle placé auprès du premier ministre.
 
Les armes déclarées ou autorisées sont plus nombreuses. Il ya actuellement 43 000 armes déclarées pour 305 000 habitants, soit 1 arme pour 7 habitants. Les deux préfets de Corses délivrent près de 200 autorisations par mois aux personnes qui sollicitent un port d’arme.
Les saisies d’armes sont en augmentation (279 en 2012), une politique administrative des armes est en cours, et un suivi très strict des hospitalisations psychiatriques permet de retirer des armes à des personnes suivant un traitement.
 
Pour la sécurité routière, les résultats sont positif -50% de tués et -25% d’accidents et de blessés, grâce à plus de présence humaine sur certains itinéraires et à certaines périodes identifiées comme accidentogènes.
La prévention a été une mesure clef, surtout celle d’été, auprès des jeunes, axée sur l’usage de drogue et la consommation d’alcool. L’accent a été mis au cours de l’année sur les conducteurs de deux-roues, particulièrement vulnérables.

Une nouveauté sera déployée en Corse dès le 4 février, la possibilité de déposer une pré plainte en ligne et qui concerne à la fois les services de gendarmerie et de police pour tout ce qui est relatif aux atteintes aux biens dont la victime ne connait pas le ou les auteurs des faits (vols, dégradations, escroqueries…).
Un formulaire en ligne est à remplir sur le site www.preplainte-en-ligne.gouv.fr.
La personne peut choisir le jour de son rendez-vous, ainsi que le commissariat ou la brigade de gendarmerie ou elle souhaite venir signer sa plainte, qui la rappellera pour confirmer ce rendez-vous.
 
Deux autres rencontres sont au programme cette semaine, à la brigade de gendarmerie de Porto Vecchio sur le thème des cambriolages : diagnostic et réponse apportée par les services, et au commissariat d’Ajaccio pour mettre en avant les relations avec la population et les partenariats engagés avec l’Education nationale.





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 22:20 Volley Ligue A : Le GFCA s'impose face à Sète

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85597 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40997 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 349