Corse Net Infos - Pure player corse

Evian vainqueur à Furiani : La mauvaise opération pour le Sporting !


Rédigé par le Mercredi 3 Décembre 2014 à 18:26 | Modifié le Jeudi 5 Février 2015 - 13:34


Le Sporting n'a pas réussi à renouer avec la victoire mercredi soir face à Evian. Après des débuts prometteurs, concrétisés par un but obtenu peu après la demi-heure de jeu, les Bastiais, qui semblaient partis pour l'emporter, ont fini par céder face à un adversaire direct pour la course au maintien. Une bien mauvaise opération pour les "bleus"


L'ambiance
un match de Ligue 1 un mercredi à 19 heures : même à Furiani, il a de grandes chances de ne pas faire recette. Il y avait donc moins de monde que prévu dans les travées d'Armand-Cesari où peu après le coup d'envoi le public a néanmoins, unanimement, applaudi la banderole déployée par une poignée de supporters visiteurs sur laquelle on pouvait lire : "Plus de matches le 5 Mai".

L'arbitre
M. Varela ne s'est pas fait des amis mercredi à Furiani. Celui qui n'a à son actif que des défaites du Sporting n'a pas dérogé, une fois encore, à la règle. Le SCB a encore perdu. Mais au-delà du résultat sec le public n'a que très peu ou pas apprécié ses décisions pas toujours compréhensibles.
Oui, dès lors on peut écrire qu'il y a mieux que M. Varela parmi le corps arbitral français !

Le match
Le Sporting l'a entamé par le bon bout dès les premières secondes en obtenant immédiatement après le coup d'envoi un corner,  preuve que la détermination que préconise Ghislain Printant figure désormais en bonne place dans le vocabulaire des footballeurs bastiais.
Mais si cette volonté d'effacer, notamment, la défaite de Reims s'est affichée aux quatre coins du terrain  les Bastiais ont dû attendre que la menace, pesante illustrée par des tentatives de Wass et de Thomasson s'estompe pour aller se montrer plus présents devant la cage de Hansen. 
Ayité fut le premier à s'essayer à l'exercice. Maboula l'imita peu après au terme d'une reprise sans contrôle de Ayité. Boudebouz montra, aussi, le bout de son nez. Tant et si bien qu'au terme de la première demi-heure de jeu le Sporting menait incontestablement aux points.
Restait à concrétiser cette supériorité.
Et devinez qui s'y mit encore une fois ?
François Kamano, bien sûr. 
En tout cas, quand à la 34e minute il déboula sur son côté droit puis remisa en retrait pour Maboula, on comprit qu'il allait se passer quelque chose. De fait, le ballon promis au second bastiais fut finalement accompagné par Abdallah dans les filets du malheureux Hansen, qui doit encore se demander comment il a pu concéder ce but !
Mais qu'importe,  à la pause le Sporting était devant !
Et à la reprise il aurait pu assommer son adversaire si au terme de son contrôle dos au but  haut-savoyard Gillet en pivotant et en frappant du gauche avait réussi à trouver le cadre de Hansen battu !
Gillet ?
On le retrouva quelques minutes plus tard à centrer au second poteau pour Maboulou dont la, belle, reprise manquait, cependant, le cadre.
Le Sporting voulait à ce moment-là, c'est évident, asseoir sa supériorité en maintenant Evian-Thonon dans son camp.
Mais en football, on le sait, tout peut aller très vite et les plus petites erreurs peuvent avoir les plus grands effets.
Comme cette faute - inutile -commise par Peybvernes à 20 mètres de la cage de Areola dont Daniel Wass, le footballeur par lequel tout peut arriver, tira le meilleur profit en plaçant le ballon dans la lucarne bastiaise.
Pour le Sporting tout était donc à refaire.
Wass "remit ça" un peu plus tard mais en se détendant cette fois du côté droit, le gardien du Sporting écartait de fort belle façon le danger.
Le SCB fit donner alors sa vieille garde mais à l'image de la reprise de la tête de Modesto sur un corner venu de la gauche, il se montra malgré, une ultime débauche d'efforts, dans l'incapacité de revenir dans le match à l'inverse d'Evian qui après une première tentative avortée de Nsikulu crucifiait le club bastiais à 7 minutes de la fin.
Dur, dur pour le Sporting dont les perspectives d'avenir à ce niveau s'assombrissent une fois encore après les espoirs suscités par les résultats obtenus face à Montpellier puis Lyon.


Le Sporting
Le Sporting a, encore, pris un coup de jeune mercredi soir. Aux Kamano, Maboulou, est venu s'ajouter face à Evian-Thonon Alexander Djiku. Mais en regardant de plus près sur le banc des remplaçants on aurait pu reconnaître Keita, Romain, Koné, Ongenda. Un peu comme si Ghislain Printant ne croyait qu'aux vertus de la jeunesse et de l'audace, qui en football aussi la caractérise.
La première période l'a sans doute confirmé dans ses choix. Mais il n'aura pas manqué de remarquer que l'expérience, celle affichée notamment par Ayité, puni avant le match de Reims, pouvait lui être également utile.
Mais malgré ces bons ingrédients, une volonté évidente de bien faire et celle non moins évidente de remettre le bon cap à domicile, le bon résultat que l'on entrevoyait encore à la pause a été gommé en deux temps trois mouvements par des Savoyards qui ont semblé plus rompus à ce genre de confrontation.
La jeunesse oui, mas pas sans limites.

L'adversaire
Des gaillards, ces Haut-Savoyards. Certes ils ont pris l'eau pendant un bon moment surtout quand François Kamano leur fit les misères que l'on sait. Et tant que Ayité se multiplia, à bon escient, sur son côté gauche. Mais une fois l'orage Kamano de la première période passé, et une fois la sortie sur blessure de Ayité avérée, ils ont su d'abord exploiter erreurs des bastiais - n'est-ce pas Wass ? - puis les faire plier au moment où ils tentaient d'arracher la décision. 

Le bilan
Une victoire puis un partage des points, puis deux défaites consécutives dont l'une à domicile face à un concurrent direct pour le maintien : on ne peut pas dire que c'est ce qui pouvait arriver de mieux au Sporting. Certes il y a loin encore d'ici le baisser du rideau, mais force est de constater que le chemin qui mène au salut est de plus en plus encombré pour cette équipe bastiaise qui doit se rendre samedi à Saint-Etienne. Encore un "col" de première catégorie pour les joueurs de Ghislain Printant qui ont, hélas, affiché leurs limites mercredi soir.

A Furiani, SC Bastia : 1 Evian-Thonon : 2 (1-0)
Buts pour le Sporting : Abdallah (34e csc)
Pour Evian-Thonon : Wass (65e et 83e)
Arbitre : M. Varela
Avertissements : Cahuzac (56e), Areola (89e) au Sporting, Cambon (4e), Nsikulu (89e), Wass (90e) à Evian-Thonon
Spectateurs : 10 902
SC Bastia :
Areola, Djiku, Modesto, Peybernes, Palmieri, Cahuzac, Gillet, Boudebouz, Ayité puis Romain (62e), Maboulou, Kamano (Leca, Romaric, Cioni, Keita, Ongenda, Kone)

Evian-Thonon
Hansen, Abdallah, Cambon, Mongongu, Sabaly, Tejeda puis Sorlin (46e), Thomasson puis Camus (46e), Wass, Nielsen, puis Ninkovic (72e) Nsikulu (Leroy, Angoula, Boy, Sougou)





Dans la même rubrique :
< >

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse




Derniers tweets
Corse Net Infos : #Finance Michel @Castellani_ :"Nous ne lâcherons rien ! La #Corse ne demande pas l’aumône, mais ce qui lui est du" https://t.co/9ZPmAPMKwj
Dimanche 22 Octobre - 22:25
Corse Net Infos : Bastia Ville Digitale : Le reflet d’un écosystème qui grandit https://t.co/1mxXs7wdI7 https://t.co/rTk8wBlAmA
Dimanche 22 Octobre - 21:49
Corse Net Infos : Volotea lance la liaison entre Figari et Brest https://t.co/yzEJJM6aks https://t.co/giu9ESLTNd
Dimanche 22 Octobre - 19:10
Corse Net Infos : Territoriales : La liste nationaliste Core in Fronte dévoilée https://t.co/dY6PS7WtbX https://t.co/n6fq4XLWES
Dimanche 22 Octobre - 18:55


Newsletter






Galerie
Légionnaire
Légionnaire
Feu Balagne
Feu Balagne
Arcodeca-Lycée Jean Nicoli
Arcodeca-Lycée Jean Nicoli
Fête de la Science à Lisula
Fête de la Science à Lisula
CRAB XV
CRAB XV
Corsican Circuit
Corsican Circuit
Lumio
Lumio
Lumio
Lumio